Critiques

Un principal ne devrait pas dire ça

« Les professeurs mécontents : ne surtout pas leur dire que leurs récriminations feraient hurler de rire 99 % des salariés hors éducation nationale, ça les énerverait encore plus ! »

Type: 

Françoise D’Eaubonne et l’écoféminisme

Dans la collection « Précurseurs.ses de la décroissance », paraît sous la direction de Serge Latouche, un ouvrage consacré à la pionnière Françoise D’Eaubonne, activiste française des années soixante-dix qui initia l’écoféminisme.

Type: 

Résolution

Utopie ? Eutopie ? En tous les cas, un récit qui devrait faire réfléchir.

Type: 

Avant la chute

Un soir d’été, onze passagers embarquent à bord de l’avion privé de David Bateman, un magnat de la presse. Seize minutes plus tard, l’avion s’abîme en mer, au large de New York. Deux personnes survivent miraculeusement à la catastrophe : Scott Burroughs, un artiste peintre sur le retour, et JJ Bateman, quatre ans, désormais orphelin et héritier d’une immense fortune. Alors que l’enquête débute, la pression médiatique menace de rendre la situation incontrôlable. D’autant qu’on découvre des liens insoupçonnés entre les victimes... S’agit-il d’un simple accident ou d’une machination ?  

Type: 

Machines fantômes (Les)

Présenté comme un thriller, ce roman raconte comment, en les supposant conscientes et dotées de volonté, les IA pourraient, progressivement, prendre le contrôle de l’humanité. À moins, bien sûr, que les itérations fictives qu’elles font avant de modifier leurs réponses aux demandes et leurs opérations soient confirmées par la réalité, mais c’est un autre problème.

Type: 

Mort ou la gloire (La), Wyld T1

Un récit enjoué et plein d'entrain mais à l'intrigue minimaliste.

Type: 

Trafalgar

Ce recueil de nouvelles comporte les récits plus ou moins picaresques de Trafalgar Medrano qui se prétend voyageur de commerce interstellaire et qui parcourt des mondes plus ou moins étranges, toujours habités par des humains, avec des régimes politiques et parfois religieux variés. Trafalgar, amateur de café, de cigarettes et de belles femmes, raconte donc ses aventures dans le plus pur style d'autres recueils de récits variés chez Asimov, Clarle, Spider Robinson et bien d'autres.

Type: 

Reve de Fèvre

1857 sur le Mississippi. Une série de revers de fortune a mis à mal la compagnie maritime d’Abner Marsh : entre hiver rigoureux, incendie, navire coulé, il ne lui reste guère plus qu’un vieux rafiot à une seule roue qui accuse le poids des ans. Aussi ne tarde-t-il pas à accepter la proposition d’un mystérieux dandy fortuné, Joshua York, de racheter la moitié de la compagnie. Dans le contrat, Marsh lui demande de financer le plus gros, le plus luxueux de tous les navires à roues à aube qui ait jamais navigué.

Type: 

Ferry (Le)

Ce soir, mille deux cents passagers se réjouissent de faire la traversée maritime entre la Suède et la Finlande, à bord du ferry luxueux qui les emporte sur la mer Baltique. L’espace de vingt-quatre heures, ils abandonnent derrière eux leur vie quotidienne et se laissent aller à être quelqu’un d’autre. Mais le mal rôde à bord. Et au cœur de la nuit, au milieu de la Baltique, il n’y a pas d’échappatoire possible. Surtout quand tout contact avec la terre ferme est mystérieusement coupé…

Type: 

Lumières noires

Les nouvelles de ce recueil, qui racontent un peu le parcours d’écrivain de cet auteur, après une préface qui exagère à dessein la caricature de l’état de la SF quand NK Jemisin a commencé à publier (il y avait déjà un certain nombre d’auteurs femmes et/ou noirs publiés, même dans le Magazine of Fantasy and Science-fiction)

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques