Critiques

Enfant du cimetière (L')

Conte gothique pour les enfants, Pierre Brulhet nous entraine dans un cimetière qui fonctionne comme un village. Là est abandonné un nouveau-né qui grandit parmi les esprits, ses parents d’adoption. Quand les vivants veulent l’emmener dans leur monde, l’enfant s’enfuit pour retrouver sa famille et son amoureuse et pour aider les siens à résister contre la destruction de leurs tombes/maisons. La couverture de Clovered C me rappelle beaucoup les films de Tim Burton et c’est tant mieux puisque le récit est aussi dans le style.

Type: 

Dimanche des mères (Le)

Le dimanche des mères, c’était autrefois une journée de repos exceptionnelle laissée aux employés de maison pour aller voir leurs parents. En ce 30 mars 1954, Jane Fairfield, enfant trouvée et donc sans mère à visiter, pourrait passer sa journée à se promener. Mais cette journée va être bouleversée par un coup de téléphone...   Entrelaçant le récit de la journée d’allusions de plus en plus précises à la vie ultérieure de Jane, Graham Swift nous propose une longue réflexion sur la création littéraire.  

Type: 

Champignac : Enigma

Dans l’univers de Spirou, il manquait une bande dessinée qui renouvellerait le genre sans dénaturer les personnages. Après le Marsupilami, le petit Spirou et Zorglub, voilà que c’est Champignac qui fait son apparition dans ce premier tome qui nous conte ses aventures lorsqu’il était plus jeune. L’histoire se passe en 1940 pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sections: 
Type: 

Parlons-en ! Le diabète

• Un livre pour mieux comprendre ce qu'est le diabète, et comment vivre avec au quotidien. • Sixième titre de la collection Parlons-en ! après Les épilepsies, Alzheimer, Trop gros, trop maigre, L'autisme et Trop d'antibiotiques.

Type: 

Jean Ray 14 rue d'Or

Ça commence comme un anniversaire funèbre. 17 septembre 2014, 17 septembre 1964. Henri Vernes, le père de Bob Morane, reçoit un coup de fil de Lucienne de Langue, la fille de Jean Ray. L’immense conteur vient de décéder. Comme le dit si bien Vernes, Il fait partie de ces personnes qui ne devraient jamais mourir. Au fil des années, l’ayant vu de multiples fois imité mais jamais égalé, critiqué également, sans doute un peu passé de mode après avoir eu les honneurs d’une publication décente chez Marabout, Vernes s’est décidé à parler de son ami.

Type: 

Population : 48

Caesura, au Texas. Alias Blind Town. Une bourgade perdue au milieu de nulle part, dans le désert, une série de baraquements en préfabriqué, une haute clôture en grillage qui entoure le tout. Et ses habitants, 48 au total, arrivant par vagues successives. D’eux, on ne sait rien parce qu’ils ne savent rien d’eux-mêmes : ils sont là parce qu’ils l’ont choisi, sur proposition de l’Institut, un organisme mystérieux qui leur promet une vie sinon meilleure, du moins oubliés de tous. La seule chose à faire : se faire effacer la mémoire.

Type: 

Chanur

Chanur, c’est une série de trois romans, le second s’étalant sur trois épisodes-volumes séparés. Et cette intégrale sépare donc la seconde et la troisième partie de cette Épopée de Chanur. C’est son premier défaut, qui disparaît si on achète les deux volumes ensemble.  

Type: 

Dix petites poupées

LA DISPARITION Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, sur une aire d'autoroute, alors qu'elle rentrait de vacances en France avec son petit ami, Finn. On ne l'a jamais revue depuis.    LES SOUPÇONS Finn a raconté la vérité sur ce qui s'est passé cette nuit-là. Mais pas toute la vérité. Ni aux policiers qui l'ont interrogé lors de l'enquête, ni même à Ellen, la sœur de Layla, avec laquelle il a refait sa vie et qu'il s'apprête à épouser.    LA PEUR

Type: 

Derniers mètres jusqu'au cimetière

Jaakko Kaunismaa a 37 ans, une femme splendide, une entreprise de cueillette et de conditionnement de champignons sauvages qui est prospère grâce à l’engouement des Japonais pour ce matsutake. Bref, tout pour être heureux… Mais le même jour, voilà que son médecin, chez qui il est passé pour un bilan de santé, l’informe que quelqu’un l'a empoisonné à petit feu depuis longtemps à son insu, et qu’il n’a plus que quelques semaines sinon quelques jours à vivre. Désespéré, ne sachant trop que faire, Jaakko décide de entrer à la maison pour en parler à son épouse.

Type: 

Biographic Bowie

Grande fan de Bowie, j’ai lu toutes ses biographies, dont les deux excellentes de Gil Verlant (années 1980) et de Laurent Rieppi.  Mais ce petit volume est à part car il n’est pas chronologique (Verlant), ni alphabétique (Rieppi), il est graphique. D’où son nom de bio-graphic. C’est donc par thèmes basés sur des illustrations (pas de photos) que l’on découvre Bowie. Certains sujets des 4 thèmes se recoupent légèrement mais c’est quand même une belle somme d’informations sur un homme dont l’influence esthétique et musicale sur la fin du XXe et le début du XXIe siècle est incontestable.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques