Critiques

Yardam

C’est l’histoire d’une sorte d’épidémie, racontée par Kazan, un jeune voleur devenu l’un des moindres propagateurs de l’épidémie. Cette épidémie se traduit par la transformation des victimes en coquilles, individus privés de pensée, amorphes, et de couleur. Mais ce que sait Kazan, c’est que les victimes ont, de fait, été privés de leur « âme », aspirée par des « voleurs d’âme » comme lui qui acquièrent, ainsi, tout le savoir et les pensées de leur victime.

Type: 

Mon chemin de liberté

1 600 kilomètres de marche, face à l’hiver, à la solitude, sans argent, avec ses vêtements pour seul bagage… À 20 ans, Pierre est parti sur le chemin de Compostelle pour vivre « autre chose » et ne pas s’enfermer dans une vie routinière.Ce livre est le récit de cette expérience, un défi physique mais surtout un voyage spirituel au bout de soi-même. Le doute, le froid, la faim, la fatigue, rien ne l’arrête.

Type: 

Alliances

Reprenant le cadre et les personnages de Semences, dont il raconte un certain nombre d’épisodes du passé, les rencontres déjà évoquées dans le premier roman et la suite de l’histoire, ce roman est encore plus pessimiste que les précédents, puisqu’il évoque les disparitions successives de toutes les communautés humaines qui y apparaissaient. Ce sont les fourmites qui étendent leur empire. Et Nao essaie, espère à la fin, non sans avoir été déçue plusieurs fois, avoir réussi à obtenir cet Accord, cette alliance nécessaire à la survie des derniers humains, s’il en reste en dehors de nos héros.  

Type: 

8, sept péchés et un acte d'amour

Gourmandise – Colère – Envie – Luxure – Orgueil – Avarice - Acédie Les sept péchés capitaux nourrissent toutes les formes possibles du crime… Cruels, noirs, mordants, ces sept récits s’en inspirent afin de vous mener sur des sentiers profanés qui conduisent inexorablement en enfer. Un acte d’amour Nous croyons parfois naïvement que l’amour nous sauvera de tous nos péchés. Et si c’était vrai ? Et si le tout dernier acte de l’humanité était un acte d’amour ?   L'accroche comme le titre mettent l'eau à la bouche d'emblée, n'est-ce pas ?

Type: 

Laisse-moi entrer

Oskar, 12 ans, gamin solitaire passionné de faits divers qu’il découpe dans les journaux, vit seul avec sa mère dans une triste banlieue HLM de Stockholm. Il est affligé d’énurésie, qu’il dissimule avec les moyens du bord, et est le souffre-douleur de plus grands du collège qui ne ratent jamais une occasion de l’humilier, allant même jusqu’à le frapper. Un soir, alors qu’il joue dans le parc devant son immeuble, il fait la connaissance d’une fille de son âge, Eli.

Type: 

Semences

Il s’agit d’une errance sur une Terre transformée par des siècles (ou peut-être, à mon avis, des décennies suffiraient) de catastrophes écologiques à la suite de l’emballement climatique. Dans une communauté qui survit tant bien que mal au bord de l’océan, en cohabitation avec des insectes, les fourmites, hybrides de fourmis et de termites disposant de capacités télépathiques, arrive un individu qui vient de très loin et qui, avant de mourir, a laissé à Dann l’impression qu’il existerait une sorte de paradis loin au Nord.

Type: 

Cuits à point

Gauthier Guillet et Anna Cargali sont ce qu’on appelle des démystificateurs : ils sont appelés pour résoudre des mystères que l’on veut faire passer pour fantastiques, et qui sont plus généralement des arnaques plutôt que de véritables  phénomènes surnaturels. Avec le temps, Gauthier, volontiers misogyne et condescendant envers son associée, est d’ailleurs devenu totalement hermétique au fantastique. Pour lui, tout est rationnel.

Type: 

Signal d’alerte

Il s’agit d’un recueil de nouvelles « courtes et dérangeantes », variées, fantastiques ou de science-fiction. Après une longue introduction qui avertit le lecteur de tous les pièges et de toutes les surprises que contiennent ces textes (il aurait mieux valu les disperser en préface de chaque nouvelle), le livre nous propose donc un certain nombre de variations, souvent à partir d’une idée déjà référencée ailleurs, ou dans une autre œuvre de Gaiman. La dernière nouvelle, en particulier, fait intervenir Ombre, le personnage central d’American Gods.  

Type: 

Divine proportion (La)

Dans une France remodelée par les ambitions démesurées du président Rollin, science et politique se sont alliées, semant dans leur sillage meurtres et souffrances.Lorsque Léna part couvrir un événement dans un orphelinat pour son journal, elle est loin de se douter que sa rencontre avec la petite Cerysette va bouleverser sa vie.Après la disparition de l’enfant, elle tente de la retrouver, aidée par un flic aux méthodes discutables à quelques jours de la retraite. Leur enquête va les mener dans le quartier des réfugiées américaines, où de sombres révélations les prennent de court.

Type: 

Fracture (La)

Stacey Haney, infirmière divorcée mère de deux enfants, a du mal à vivre décemment entre son travail qui lui mange une grande partie de son temps, les remboursements de l’emprunt pour sa ferme et l’élevage de ses animaux. Elle rêve de retaper cet endroit, berceau de sa famille, et d’assurer un avenir décent à son fils et à sa fille, mais son salaire ne suffit pas. C’est aussi une idéaliste, profondément américaine, qui rejette l’envoi de jeunes en Irak et la dépendance des USA à des fournisseurs d’énergie.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques