Critiques

Autre côté de nulle part (L’)

Voici encore quelques textes retrouvés, parus ici ou là ou inédits, de Jean-Pierre Fontana, tous retravaillés pour cette publication (il y a un ou deux textes dont on peut imaginer qu’ils ne pouvaient pas être tels dès la première parution). Variés, allant de la SF au western en passant par fantasy et fantastique, ces textes réservent quelques surprises aux lecteurs. De bonnes surprises pour moi, pour vous aussi j’espère.   L’autre côté de nulle part, par Jean-Pierre Fontana, Armada

Type: 

Carnets de croquis… Jérôme Lereculey et Christophe Vacher

Une collection de carnets à spirales pour détailler le travail des illustrateurs. Déjà riche de plusieurs titres (http://www.editions-armada.com/Ouvrages/ouvrages.html#croquis), on y trouve des crayonnés comme des images mises en couleurs.

Type: 

Galaxies Nouvelle Série n° 50

A l’instar de Phénix en 1999, Galaxies célèbre ses 50 numéros. La revue a demandé à 50 écrivains et collaborateurs de rédiger un texte, ou de dessiner une illustration ou une petite BD. Bien sûr, ces articles interpelleront le lecteur d’après sa sensibilité. J’en ai pointé quelques-uns.  

Type: 

Qui a peur de la mort ?

Voici un roman dont la première traduction en français n’a pas eu le succès mérité à cause d’un éditeur dont les publications SF restent trop confidentielles, vu que ce n’est pas son « cœur de cible ».

Type: 

Aliss

Version sadienne de Alice aux pays des merveilles, ce roman excitera la fascination de ses lecteurs pour le gore et le vice. Sa très jeune héroïne fuit un quotidien fade et prévisible chez ses parents, en espérant prendre un aller simple pour le monde exotique des sensations fortes qui s’étend à l’infini « par de là le bien et le mal ». C’est une bouche de métro qui l’y conduit inopinément, à l’instar du terrier de lapin qu’emprunte son ancêtre, Alice, au début de l’œuvre culte de Lewis Carroll.

Type: 

Cri (Le)

À quelques kilomètres d'Oslo, l'hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l'inspectrice Sarah Geringën pressent d'emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu'il porte sur le front, s'est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l'une des questions qui hante chacun d'entre nous : la vie après la mort…  

Type: 

Royaume immobile (Le), Le Paris des merveilles T3

Le tout-Paris des Merveilles bruisse d’une incroyable nouvelle : les prochaines élections du Parlement des Fées seront ouvertes à des représentants de la Terre. Griffont se voit, quant à lui, proposé d’être le représentant du Cercle Cyan. Il a, toutefois, bien d’autres chats (fussent-ils ailés) à fouetter. Son jeune ami François-Denis de Troisville lui a demandé d’être son témoin lors d’un duel face au redoutable Victor Dalmas, mage du Cercle Incarnat à la triste réputation.

Type: 

Belgiques

Le second tome de cette nouvelle collection est de la plume de Luc Baba. Déjà, on y trouve cet onirisme, mélange de poésie et de rêve, signature de l’auteur.   Dans ce volume, j’ai aussi particulièrement savouré les nouvelles à caractère historique ou mettant en scène des personnages clés de la culture belge. J'épingle donc : La drache porte un nom tout à fait national, dans un décor ardennais Tintin, lettres perdues est un échange épistolaire entre Tintin et Haddock où on retrouve à la fois leurs caractères mais aussi un angle différent sur leurs aventures.

Type: 

Demain il sera trop tard

Virgil, le héros, a une espérance de vie de 87 ans. Cela lui donne le droit de faire des études car il va « rapporter » à la société. Par contre, les courts-termes, ceux qui n’ont que quelques années de vie, sont traités comme des sous-hommes, juste taillables et corvéables à merci. Les moyens-termes assurent les fonctions d’autorité intermédiaires.   Mais un jour, on découvre une erreur dans le test fait à la naissance : une vingtaine de longs-termes 87 est en vérité des courts-termes de 21. Il ne faut surtout pas que cela se sache et les autorités tentent tout pour garder le contrôle…  

Type: 

Séduction maudite

J’ai enfin terminé mon premier Stéphane Soutoul : Séduction maudite. On m’avait tellement parlé de cet auteur… Et puis, comment résister au roman quand il est envoyé par surprise par Phénix-Web ? Je les remercie d’ailleurs, eux et les éditions Pygmalion, pour cette lecture excellente ! Elle a frôlé le coup de cœur.  

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques