Critiques

Elle était une fois

Livre de souvenirs, comme marqué sur la couverture. Quand on a fêté ses 90 ans, comme Dame Frédérique ce mois de juin, on en a des choses à dire et la sélection est donc obligée. Que de tendresse dans ce livre, à travers de bons comme de « mauvais » souvenirs. Je mets volontairement entre guillemets car même dans les épreuves, F. Hébrard arrive à extraire le positif, jusqu’à son « gentil petit cancer ».  

Type: 

Enfer du troll (L’)

Un voyage de noces entre humour et catastrophes.

Type: 

Pilleur (Le), Souffleur de rêves T1

Un roman très doux, qui vous emporte dans un autre univers !

Type: 

Damnés de l'asphalte (Les)

Qui aurait cru que le deuxième volume d'une saga serait meilleur que le premier ? En tout cas pas moi. Et pourtant, c'est arrivé. Les damnés de l'asphalte est nettement meilleur que Les étoiles s'en balancent. Bien entendu, et malgré que l'on puisse lire Les damnés de l'asphalte sans avoir lu le premier opus, je recommande vivement de les lire tout deux.   L'on est dans le post-apocalyptique comme de bien entendu et trois de nos héros s'en vont à la recherche d'un monde meilleur, plus calme. L'Espagne est choisie, mais le voyage s'annonce périlleux et palpitant.

Type: 

Wang contre le monde entier (Les)

Ah voilà un livre à rire ! Cette famille chinoise immigrée, ayant fait fortune, puis se trouvant en plein dans la faillite de papa,  qui part en road movie dans un vieux tacot depuis le Sud des États-Unis pour se réfugier chez la sœur ainée, artiste près de New York... c’est du pur comique.  

Type: 

Playground

Un voyage entre la vie et la mort, entre la vie et la folie.

Type: 

Chtonya Verse, Nechtaànomicon l'intégrale T1

Un point de vue pour le moins original !

Type: 

Dybouk

Ceux qui sont fans de démons en tous genres et de la Seconde Guerre mondiale, soyez les bienvenus. Les autres ? Bon… d’accord, je vous garde quand même. Courant 1943,  la liquidation du ghetto de Varsovie par les nazis commence. La résistance juive se rassemble pour un dernier baroud d’honneur. Pour mourir, autant mourir ici les armes à la main. Mourir comme des combattants, non comme des moutons que l’on mène à l’abattoir, connaissant leur destination... Le camp de vacances des joyeux lurons : Treblinka.

Sections: 
Type: 

Nous rêvions juste de liberté

Dans un pays sans nom, Hugo, un jeune homme rebelle, en fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Placé dans un institut privé, il y rencontre trois voyous qui deviendront ses frères de sang. Nous les regardons grandir, se découvrir une passion pour la moto et tout plaquer pour prendre la route. Ils roulent vers l’ouest, à la rechercher du frère de l’un d’entre eux.   Un mot sur l’auteur

Type: 

A voté - Traverser la ville

Les dyschroniques des Éditions « Le passager clandestin » poursuivent leurs parutions de nouvelles américaines exemplaires, de l'Âge d'or ou non. Celle d'Asimov, A voté, en ressort, bien sûr (1955). C'est le temps de Multivac, qui vote pour vous. En fait, cet ordinateur « réussit à estimer, d'après un nombre de votes de plus en plus restreint, quel serait le résultat de l'élection ». Asimov conduit l'idée jusqu'à l'extrême, ce qui constitue une des caractéristiques de la pensée SF. Un petit bijou d'humour féroce.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques