Critiques

Rosewater Insurrection et Rosewater Rédemption

Comme dans de nombreuses trilogies, le tome 1 ayant présenté le cadre, le tome 2 multiplie les interrogations et les problèmes. De plus, contrairement au tome 1 qui n’avait, en fin de compte, qu’un seul narrateur même s’il entremêlait les périodes, celui-ci présente plusieurs points de vue, mais simultanés. Car il s’agit d’une crise nouvelle, et multiple, puisqu’elle comporte deux attaques contre l’extra-terrestre et la lutte entre le gouvernement nigérian et le « maire » qui prétend représenter Rosewater.

Type: 

Furtifs (Les)

Ce roman est, d’une certaine façon, une synthèse des deux œuvres anciennes, La horde du Contrevent et La zone du dehors. À La horde…, il reprend, d’abord, le réenchantement du monde, mais aussi l’écriture chorale, alternant les récits des différents personnages, d’abord de ceux qui forment la Meute, les chasseurs de furtifs. À La zone…, il reprend le caractère dystopique, la description d’une anticipation cauchemardesque à plus ou moins court terme. Nonobstant quelques grumeaux, le mélange prend.  

Type: 

Aux douceurs du temps

À la fin du XIXe siècle, Juliette, fille d'une famille modeste, hérite de la confiserie de son oncle à Clermont-Ferrand. Malgré l'interdiction de son père, elle se lance dans cette aventure et devient sa propre patronne. Son commerce étant prospère, elle embauche Pierre, dont elle tombe amoureuse et avec qui elle a une fille. Mais très vite, Juliette doute de l'honnêteté de son conjoint.

Type: 

Archives de l’Exode

Bien que situé dans le même univers, et mettant en scène la sœur du capitaine Ashby, ce roman ou, plutôt, ce quasi-documentaire qui nous présente la Flotte de l’Exode, devenue le foyer de la plus grande partie des humains acceptés dans l’Union Galactique, n’est pas une suite des précédents romans qui se passent dans cet univers, L’Espace d’un an et Libration.

Type: 

Oppressions - From past to present

Des générations d'hommes et de femmes se sont battues, souvent jusqu'au sacrifice suprême, pour conquérir leur liberté face aux oppressions politiques ou religieuses.

Type: 

Alcool

Faire de la cuisine à La Nouvelle-Orléans demande de l’imagination, du courage et, semble t-il, beaucoup d’alcool !

Type: 

Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang

Je vais vous parler d’un roman sorti il y a près d’un an, en autoédition. J’avoue que de prime abord je n’ai pas été du tout attirée, à cause du titre. C’est un peu la mode de choisir comme titres des extraits de chansons ou des bouts de phrases, détournées ou non, qui parlent à l’imaginaire collectif. C’est bien évidemment une stratégie marketing astucieuse, puisque le lecteur a déjà l’impression d’être en terrain connu. Sauf que, bien souvent, le produit qui se cache derrière est décevant (pour rester polie).

Type: 

Journal d’un AssaSynth, T2, T3 et T4

Si le épisode avait un peu l’air d’un roman entier, les volumes suivants (T2 Schémas artificiels, T3 Cheval de Troie et T4 Stratégie de sortie) constituent bien les épisodes d’un roman-feuilleton où le héros, l’androïde narrateur, poursuit sa quête, la lutte contre le méchant déjà apparu dans le premier épisode et dont la méchanceté va apparaître au fur et à mesure. Même si, dans le volume 2, apparaît un méchant accessoire contre lequel notre narrateur devra aussi lutter, rencontrant au passage de nouveaux amis humains.  

Type: 

Jour des morts (Le)

Ce volume regroupe un certain nombre de contes fantastiques de Jean-Pierre Andrevon, publiés ici ou là, voire inédits, autour du thème de la mort, des fantômes, de l’au-delà... et, essentiellement, de la nostalgie, des occasions manquées, des regrets. Il s’y trouve aussi un conte social, Si nombreux, sur l’indifférence de tous.   Avec le talent et la sensibilité habituelle, l’auteur évoque la possibilité de changer le passé, les pièges du Diable ou de la Mort, la régression jusqu’à l’enfance, le retour des morts, etc. Des nouvelles variées, toutes emplies d’émotion, à lire sans limites...  

Type: 

Dilemme (Le)

Livia rêve depuis toujours d'une soirée inoubliable pour son quarantième anniversaire. Alors Adam, son mari, a tout fait pour que la fête soit grandiose. Leurs amis sont là, tous réunis dans le jardin de leur maison de Windsor. Ne manque plus que leur fille Marnie, qui viendra exprès de Hong Kong – mais cela, Livia ne le sait pas ; ce sera une surprise. Parmi les invités, un sujet de conversation jette un furtif voile d'ombre sur la soirée : un avion s'est écrasé au Caire, le matin même. Mais il suffit d'une coupe ou d'une invitation à danser pour que la tristesse s'éclipse.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques