Critiques

Aventures de Zack Cosmos (Les) - La planète des robots

Un étrange appel de détresse provenant de la planète des robots conduit le capitaine Zack Cosmos et son équipe de patrouilleurs en terre inconnue. Habitués à porter secours aux quatre coins de la galaxie, ces héros de l’ombre n’hésiteront pas à mettre leur vie en danger. Mais une fois sur place, le doute s’insinue… Et s’ils étaient les victimes d’un piège ? Qui donc se cache derrière ce mystérieux signal ?  

Type: 

Paquebot immobile (Le)

Revenant sur Terre après son eutopie stellaire Un Souvenir de Loti, Philippe Curval nous raconte ici l’histoire d’une utopie libertaire basée sur le « septième continent », un continent artificiel appelé le Paquebot créé à partir des amas de déchets qui s’accumulent déjà dans le Pacifique.  

Type: 

Fantôme d’Eymerich (Le), Nicolas Eymerich T12

Douzième et dernier tome de la saga du plus grand, du plus impitoyable et du plus passionnant inquisiteur de l’imaginaire.

Type: 

En quête de Jake et autres nouvelles

Ce recueil de nouvelles mélange des textes de pur fantastique, dont l’un m’a rappelé un des contes les plus connus de Jean Ray, et des textes de SF, de cette SF particulière qu’écrit China Mieville, des mondes qui ressemblent au nôtre mais respectent des lois différentes. L’un des textes est dans l’univers de Perdido Street Station, d’autres, celui de la nouvelle-titre du recueil et le plus long texte du recueil, le Tain, sont des mondes postapocalyptiques, le nôtre après une catastrophe étrange.  

Type: 

Illusion (L’)

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l’été. Ne reste alors qu’une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d’arriver, mais, déjà, quelque chose l’inquiète. Ce sentiment d’être épié, ces « visions » qui le hantent et cette disparition soudaine... Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu’à douter de sa raison... Bienvenue à Val Quarios, une « jolie petite station familiale » où la mort rôde avec la gourmandise d’une tempête d’été.  

Type: 

Prendre un enfant par la main

Lorsque vous lâchez la main de votre enfant, êtes-vous certain de pouvoir la serrer de nouveau un jour ?

Type: 

Prieuré de l’oranger (Le), Partie 1

Ce livre est comme un plat traditionnel. Les ingrédients sont connus, la recette également, mais le talent de Samantha Shannon transforme le tout en excellent moment de lecture.

Type: 

Quitter les Monts d’Automne

Voici un livre pour lequel je regrette d’avoir autant de références du fait de mes nombreuses lectures antérieures et, en même temps, de ne pas avoir les références principales de son origine réelle, la connaissance par Émilie Querbalec de la culture japonaise et, en particulier, du Dit du Genji, auquel se réfère la quête de l’héroïne.   L’histoire est avant tout la quête par l’héroïne non seulement de son propre passé dont elle a oublié l’essentiel, mais aussi du passé de son monde, de celui de l’humanité entière.

Type: 

Corpuscrit

Mila Dark, une auteure à succès, peine à achever le second opus des aventures de Borowak, tueur en série impitoyable et sanguinaire. Fragilisée par un énième échec sentimental, pressée par les exigences de son éditrice, Mila consent à se mettre au vert et part s’isoler en plein coeur de la Vallée de la Semois pour tenter de finaliser son manuscrit. L’auberge rouge ressemble à un véritable havre de paix. Un cadre idyllique, un calme salvateur et des rencontres exaltantes vont rythmer son séjour. Pourtant, une nuit, tout va basculer.

Type: 

Monstres (Les)

Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu'ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l'amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l'immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que dehors, il y a des humains. Parce qu'eux sont des monstres, et que tant qu'ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n'ont aucune chance. Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques