Interviews

CANDAT Claudine 01

Bonjour... Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Allez, un petit coup de « en même temps » ! Toulousaine ET germaniste. Cyclotouriste ET auteur de science-fiction   Petite question toute simple : pourquoi l’écriture ? Parce que. Je n’y peux rien, le mot qui correspond le mieux, c’est vocation. J’écris depuis que je sais écrire. J’ai prononcé mes vœux. J’ai commencé par la poésie, puis des textes courts : des nouvelles humoristiques et des sketches pour la scène. Depuis quelques années, le roman est le genre qui me permet de développer les mondes et les histoires que je porte en moi.  

Type: 

GIEBEL Karine 02 - Entretien cinéma

Pourquoi tes nouvelles tournent-elles autour du cinéma ? J’avais envie de rendre hommage à des films qui m’ont marquée, tout simplement. J’ai noté une longue liste de films et j’en ai choisi 4 qui pouvaient être reliés aux idées des nouvelles et aux thèmes que je souhaitais aborder au travers de mes textes.   Le cinéma a-t-il une grande place dans ta vie ?

Type: 

GAPDY JC 01

Bonjour... Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Type: 

PALLADINO Samuel 01

Et puisque j’avais un peu de temps, je me suis permis de déranger Samuel Paladino pendant cet été, entre pandémie et canicule, pour qu’il réponde à quelques questions. En toute logique, puisque La porte est son deuxième roman, je lui ai proposé une interview qui tourne autour du chiffre… Deux ! Allez, je commence par une question bien bateau, histoire de se mettre à l’eau et à l’aise. Parle-nous de l’angoisse du deuxième roman ?

Type: 

PITZ Clarence 01

(Photo du site web de l'auteure) Pourrais-tu te présenter en quelques mots ? Je suis Belge, professeur d’Histoire de l’Art et d’Anthropologie, maman de 4 ados et heureuse propriétaire d’un labrador et deux lapins ! J’aime écrire, voyager, courir et visiter des musées.   Tu sembles avoir mené plusieurs carrières déjà malgré ton jeune âge ? Qu’est-ce qui t’a amenée à l’écriture ?

Type: 

DIDIER Sébastien 01

Afin de compléter ma critique de ton roman, je te propose le petit jeu des questions sans piège, libre à toi d’y répondre comme tu le sens ! 1° Je ne t’oublie pas… en quelques mots, qui est Sébastien Didier pour qu’on ne l’oublie pas ?

Type: 

Giebel Karine 01

©Photo FB de Karine Giebel   Au sujet de Ce que tu as fait de moi    Comment s’approprie-t-on un thème comme la passion pour en faire un roman aussi fort ?

Type: 

PETROSKY Stanislas 02

Je vous connais comme auteur de polar teinté d’humour. Là, je vous découvre dans un registre totalement différent. Pouvez-vous nous parler, en quelques mots, de l’origine de Ils étaient vingt et cent… Une enquête lue, il y a quelques années, dans le journal Le Monde, comme quoi 2 personnes sur 10 ne savent pas ce qu’est la Shoah. On arrive à 4 sur 10 pour les moins de 20 ans… C’était hier, c’était des millions de morts, on n’a pas le droit d’oublier. Mon métier c’est d’écrire, j’ai essayé de faire ce que l’on pourrait nommer un devoir de mémoire.  

Type: 

DELZONGLE Sonja 01

Copyright FB de l'auteur   Interview barrage ! Ou interview barrée…   Mais d'où vous est venue cette idée d'articuler votre roman autour d'un barrage ? Cette idée m’est venue de mon imagination fertile et surtout des problèmes environnementaux que peuvent causer des barrages construits, comme c’est déjà arrivé, en zone inondable, sur des terrains instables ou encore leur vétusté qui a causé la rupture de certains d’entre eux, aux Etats-Unis par exemple et en Italie, faisant de nombreuses victimes.   Vous avez déjà assisté à un match de foot de barrage ? Haha ! Non, jamais.  

Type: 

LE ROY Philip 10

©Marc Bailly   Hello Philip ! Alors ? Comment ça va pour le moment ? Histoire de commencer l'interview « à l'envers », je débute donc par la fin : Quels sont tes projets, dis-moi ?

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Interviews