Interviews

Vampire des origines : interview collective

Vampires des origines a reçu le prix Masterton 2016 de la nouvelle. Chaque auteur a eu les deux questions suivantes à traiter : — Qu’est-ce que le mythe du vampire vous a-t-il apporté, dans votre vie et dans votre écriture ? — Pourquoi ce mythe fascine-t-il toujours autant ?   Pierre Bruhlet

Type: 

MARTIN Fréderique 01

Vous publiez aussi bien des romans que des nouvelles, ce n’est pas courant… Pourquoi cet amour pour les nouvelles ? J’adore les nouvelles, avec une prédilection pour les Anglo-saxons qui sont pour moi les maîtres du genre. J’en lis depuis toujours et, tout naturellement, j’ai débuté avec cette forme. J’écris aussi des poèmes, de la prose poétique, des textes jeunesse et même des chansons. Pourquoi se limiter à la seule forme romanesque quand l’écriture offre tant de possibles ?

Type: 

HAUCHECORNE Anthelme 01

Fin 2014, tu confiais à l’équipe de Phénix tes projets pour l’année à venir, incluant l’écriture du Carnaval aux corbeaux. Un an et deux mois après, celui-ci est publié. Comment as-tu fait pour être aussi rapide ? Ce livre a dû bénéficier d’un gros travail d’affinage, ne fusse que pour la caractérisation des personnages au phrasé poétique. Est-ce une écriture spontanée ou as-tu eu des difficultés pour l’écrire ?

Type: 

Belgique Imaginaire T1 (La) - Interview à 9 voix

Nicolas Ancion 1. Pourquoi écrivez-vous de l’Imaginaire ? Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas en racontant le réel qu’on donne un sens au monde qui nous entoure. C’est en libérant l’imagination et en s’aventurant dans la fiction la plus libre qu’on touche au mieux à la fois à l’intime et à la vérité. « Même si c’est vrai, c’est faux », écrivait Henri Michaux. La réciproque me semble tout aussi juste.  

Type: 

Christophe Collins 04

Comment t’est venue l’idée de créer les personnages de Jack Sherwood et Eloïse Lark ?

Type: 

GUSTAWSSON Johana 01

Comment entre-t-on en écriture, dans le monde du thriller, alors qu’il y a déjà plein de monde ? On ne réfléchit pas. On fonce, tête baissée, avec des œillères, en espérant que la porte vers laquelle on court comme un dératé s’ouvrira avant qu’on ne se la prenne en pleine poire.   Le sujet des camps de concentration, et des horreurs qui y ont été perpétrées, a déjà été abordé par des centaines voire des milliers de romans, ce n’était pas un peu effrayant pour un premier roman d’aborder un thème aussi « classique » et difficile à la fois ?

Type: 

LE ROY Philip 07

La porte du Messie   La porte du Messie a eu beaucoup de mal à trouver son éditeur. Pourquoi tant de refus alors que tu es parfaitement reconnu ?

Type: 

CASSILIS Franck 01

Bonjour... Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Je m’appelle donc Franck Cassilis. J’ai 35 ans. Je suis un auteur de fantasy, de SF et de fantastique depuis de longues années. Mais je ne publie ou mets en ligne mes écrits que depuis l’année dernière et j’espère ne pas m’arrêter en si bon chemin.   Petite question toute simple : pourquoi l'écriture ?

Type: 

BREARD Nicholas 01

Bonjour, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Bonjour. Dans la vie civile, je m’appelle Nicholas Bréard et je dirige la communauté d’auteurs Otherlands qui publie de jeunes auteurs de fantastique. Mais, j’ai aussi d’autres casquettes : je suis connu sous le nom de Tim Corey comme écrivain SFF et sous le nom de Dariodo comme auteur jeunesse.   Comment en es-tu venu à l’écriture ?

Type: 

DE VAUJANY Didier 01

Bonjour... Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Je suis auteur de l’imaginaire, père de deux enfants. J’habite sur la région lyonnaise. Mon nom de plume, de Vaujany, me vient de ma mère et de lointains ancêtres du temps des croisades. Rien d'étonnant donc que d'être fasciné par les civilisations anciennes.   Petite question toute simple : pourquoi l'écriture ?

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Interviews