Ah voilà un livre à rire ! Cette famille chinoise immigrée, ayant fait fortune, puis se trouvant en plein dans la faillite de papa,  qui part en road movie dans un vieux tacot depuis le Sud des États-Unis pour se réfugier chez la sœur ainée, artiste près de New York... c’est du pur comique.  

Type: 

Un voyage entre la vie et la mort, entre la vie et la folie.

Type: 

Dybouk

Ceux qui sont fans de démons en tous genres et de la Seconde Guerre mondiale, soyez les bienvenus. Les autres ? Bon… d’accord, je vous garde quand même. Courant 1943,  la liquidation du ghetto de Varsovie par les nazis commence. La résistance juive se rassemble pour un dernier baroud d’honneur. Pour mourir, autant mourir ici les armes à la main. Mourir comme des combattants, non comme des moutons que l’on mène à l’abattoir, connaissant leur destination... Le camp de vacances des joyeux lurons : Treblinka.

Sections: 
Type: 

Nous rêvions juste de liberté

Dans un pays sans nom, Hugo, un jeune homme rebelle, en fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Placé dans un institut privé, il y rencontre trois voyous qui deviendront ses frères de sang. Nous les regardons grandir, se découvrir une passion pour la moto et tout plaquer pour prendre la route. Ils roulent vers l’ouest, à la rechercher du frère de l’un d’entre eux.   Un mot sur l’auteur

Type: 

Sorties DVD et Blu-ray du 19 au 25 juin 2017

  Horreur, Fantastique (USA - 2016) de Anna Foerster Avec Kate Beckinsale, Theo James, Tobias Menzies... Audio : DVD ; Français 5.1 Les autres formats ne sont pas spécifiés, mais cela sent le 7.1.2 à deux kilomètres. Sortie DVD, Blu-ray, Blu-ray 3D et Blu-ray 3D Ultraviolet 4K le 21 juin 2017 Bande-annonce     Horreur (USA - 2016) de Stacy Title Avec Douglas Smith, Lucien Laviscount, Cressida Bonas... Audio : DVD et Blu-Ray ; Français 5.1 Sortie DVD et Blu-Ray le 22 juin 2017 Bande-annonce     Thriller fantastique (Royaume-Uni-Canada-USA - 2016) d'Alexandre Aja

Sections: 

A voté - Traverser la ville

Les dyschroniques des Éditions « Le passager clandestin » poursuivent leurs parutions de nouvelles américaines exemplaires, de l'Âge d'or ou non. Celle d'Asimov, A voté, en ressort, bien sûr (1955). C'est le temps de Multivac, qui vote pour vous. En fait, cet ordinateur « réussit à estimer, d'après un nombre de votes de plus en plus restreint, quel serait le résultat de l'élection ». Asimov conduit l'idée jusqu'à l'extrême, ce qui constitue une des caractéristiques de la pensée SF. Un petit bijou d'humour féroce.

Type: 

Jeux de miroirs

Roy Freeman, un journaliste d'investigation, est enrôlé afin de terminer un roman. L'auteur original a été tué. Il a laissé un roman inachevé qui intéresse grandement l'éditeur qui l'a embauché. Roy s'emploie à trouver le meurtrier. Mais il ne se rend pas compte dans quel labyrinthe il s'est englué.   Premier conseil : ne pas omettre une seule page. Sinon, vous êtes dans le pétrin. Toute l'histoire s'enchevêtre, part dans tous les sens comme une toile d'araignée. Nous sommes le moucheron.  

Sections: 
Type: 

Embruns

Du suspens , des surprises, un très bon moment.

Type: 

Invisible - Contes du soleil noir

A la dérive dans les rues de Bruxelles, un SDF prend conscience qu'il est en train de devenir invisible aux yeux des passants – réellement invisible. Facétieux, il tire parti de cette nouvelle donne en se jouant des barmen, des touristes, des policiers et des femmes...   Invis​ible est le troisième tome des Contes du Soleil Noir.   Il part une fois de plus d'une idée très intéressante qui touche un vrai problème de société : l'invisibilité des SDF, qui est ici à prendre au sens propre.   Le style est toujours aussi percutant, très familier mais bien écrit.

Type: 

Arbre - Contes du soleil noir

Une journaliste use du pouvoir du Soleil Noir pour obtenir le matériau de ses articles, tandis qu'en Inde, l'ascension d'un Soleil Noir au dessus d'un arbre sacré connecte un couple d'éleveurs, un riche philanthrope et un temple hindouiste.   Arbre est le deuxième tome des Contes du Soleil Noir. J'ai moins aimé ce volume que le précédent. On rentre toujours aussi rapidement dans l'histoire, mais j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs par la suite, malgré la petite taille du roman.  

Type: 
S'abonner à Flux de la page d'accueil