Bye bye 2017 !

Sections: 

Le second tome de cette nouvelle collection est de la plume de Luc Baba. Déjà, on y trouve cet onirisme, mélange de poésie et de rêve, signature de l’auteur.   Dans ce volume, j’ai aussi particulièrement savouré les nouvelles à caractère historique ou mettant en scène des personnages clés de la culture belge. J'épingle donc : La drache porte un nom tout à fait national, dans un décor ardennais Tintin, lettres perdues est un échange épistolaire entre Tintin et Haddock où on retrouve à la fois leurs caractères mais aussi un angle différent sur leurs aventures.

Type: 

Virgil, le héros, a une espérance de vie de 87 ans. Cela lui donne le droit de faire des études car il va « rapporter » à la société. Par contre, les courts-termes, ceux qui n’ont que quelques années de vie, sont traités comme des sous-hommes, juste taillables et corvéables à merci. Les moyens-termes assurent les fonctions d’autorité intermédiaires.   Mais un jour, on découvre une erreur dans le test fait à la naissance : une vingtaine de longs-termes 87 est en vérité des courts-termes de 21. Il ne faut surtout pas que cela se sache et les autorités tentent tout pour garder le contrôle…  

Type: 

Véronica de Plaza Paco en salle le 24 janvier 2018

Amateur d'esprits maléfiques, viendez, viendez, l'Espagne est à l'honneur.

Sections: 

Séduction maudite

J’ai enfin terminé mon premier Stéphane Soutoul : Séduction maudite. On m’avait tellement parlé de cet auteur… Et puis, comment résister au roman quand il est envoyé par surprise par Phénix-Web ? Je les remercie d’ailleurs, eux et les éditions Pygmalion, pour cette lecture excellente ! Elle a frôlé le coup de cœur.  

Type: 

Main de Marianne ( la )

J'ai une vraie passion pour la découverte de nouveaux écrivains et c'est pour cela que j'ai créé, avec des amies, une association qui a pour but de soutenir les auteurs indépendants. Alors quand Arnaud Codeville qui a conçu la couverture de ce premier roman de Floryan Després m'a demandé si j'avais envie de bêta-lire La main de Marianne j'ai dit oui... Bien m'en a pris. Je ne suis pas une grande fan des romans policiers qui ont de plus en plus de mal à me surprendre. Une enquête palpitante sur un meurtre peu commun, c'est exactement ce que j'attendais pour me réconcilier avec le genre.

Type: 

DESPRES Floryan 01

Petite présentation pour nos lecteurs : qui êtes-vous ? J'ai 58 ans, marié et père de deux garçons de quatorze et dix-huit ans. Ingénieur dans le domaine de l’environnement et de l’aménagement du territoire, je me suis également mis au service des habitants de ma commune et du Valenciennois, en endossant différentes responsabilités en tant qu'élu local.   Comment en êtes-vous venu à l’écriture ?

Type: 
S'abonner à Flux de la page d'accueil