Critiques

Invention du Représentant de la Planète 8 (L’)

Quatrième volet de sa série Canopus in Argo, ce roman « polaire », puisque Doris Lessing raconte dans la postface comment elle a été impressionnée par l’histoire des expéditions tragiques de Scott dans l’Antarctique, raconte en fait comment les Canopéens, représentés ici par le seul envoyé Johor, se révèlent incapables de sauver, et même d’évacuer, les habitants d’une planète que, contrairement à Rohanda devenue Shikasta objet du premier et du troisième roman de la série, ils n’ont même pas jugé utile de doter d’un nom et qui est frappée par une glaciation qui détruit progressivement toute vie

Type: 

Mes vrais enfants

Il s’agit d’une « uchronie individuelle », l’histoire d’une femme qui a vécu deux vies différentes à cause d’un choix qui s’est présenté à elle : épouser ou non son amoureux épistolaire.

Type: 

Yiddish tango

Un adolescent découvre un étrange violon qui le conduira sur les traces de l’Histoire de France.

Type: 

Meg : La fosse

Quatre ans après l’incident de la fosse des Mariannes qui a libéré un spécimen de Carcharodon megalodon, le plus gros et le plus féroce prédateur de toute l’histoire, Jonas Taylor veille aujourd’hui sur la progéniture survivante de la créature à l’Institut Tanaka. Profondément endetté, son dirigeant, Masao Tanaka, s’est tourné vers un milliardaire excentrique pour l’aider à maintenir l’établissement à flot, mais à quel prix ?Enlisé dans un enchevêtrement de mensonges, en proie aux cauchemars, Taylor doit à nouveau faire face aux monstres qui hantent ses nuits.

Type: 

Sortilèges

C’est un joli livre pour enfants qui raconte les premières expériences d’une jeune sorcière ou plus exactement, d’une petite fille de onze ans qui vient de s’installer dans la maison qu’ont achetée ses parents dans un village et à qui une chouette vient raconter qu’elle a des talents de sorcière et qu’elle va lui apprendre à s’en servir, car la maison où elle vient d’arriver est la maison où une sorcière a laissé des souvenirs, un traité de sorcellerie et divers artefacts... Bien qu’incrédule, Lise va apprendre à maîtriser ses premiers pouvoirs...  

Type: 

Mutilés (Les)

Fraîchement débarqué de la région parisienne pour Laval , le capitaine de gendarmerie Gabriel Lescasse est appelé sur un crime sordide : la victime a eu le visage massacré à coup de pierre et ses organes génitaux arrachés. Aucune trace ne permet d’aiguiller vers un coupable. L’enquête s’enlise rapidement, les gendarmes n’ayant aucune habitude de ce genre d’homicide.

Sections: 
Type: 

Simili-love

Cette dystopie mélange des idées cyberpunks, le développement des outils informatiques permet aux ultra-riches de séparer l’humanité en trois catégories : les élites, propriétaires du monde, les désignés, leurs serviteurs, et les inutiles, chassés des villes et incités à se suicider. De plus l’utilité des désignés décroit au fur et à mesure du perfectionnement des androïdes. Écrivain d’un certain talent devenu auteur de séries télévisuelles, le narrateur est resté désigné, alors que sa femme et son fils étaient chassés comme inutiles.

Type: 

Plaies d'honneur

Trop long, trop de personnages et trop lent. Voilà ce que je reprocherais à ce dixième opus de Honor Harrington. Bien que j’adore ce cycle, je dois constater que David Weber n’a pas pensé à ses lecteurs en écrivant ce livre. Il aurait pu faire 300 pages de moins sans nuire à l’histoire. Non, malheureusement il faut lire plus de 1200 pages pour se rendre compte que c’est reparti pour un tour.

Type: 

Affamés (Les)

La France de demain, entre résignation et résistance. Charles, lui, est du bon côté dans ce roman où l'écriture vive et incisive de l'auteur donne l’élan à ce texte qui manque de surprise.

Type: 

Contrées du rêve (Les)

Poursuivant ma relecture des oeuvres de Lovecraft, je me suis penché cette fois sur le très beau recueil publié aux Editions Bragelonne/Sans Détour, Les contrées du rêve. Une compilation de 16 récits essentiels, illustrée de 16 magnifiques dessins de créatures par Loïc Muzy. Essentiels, parce que l’on sait l’importance que revêt le rêve dans les écrits de HPL. C’est moins l’horreur absolue qui est abordée ici que l’imagination sans limite de l’auteur, à la recherche via ses personnages des mystérieuses cités légendaires à la limite du temps et de l’espace.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques