AliN Tous différents

Le collège, c’est l’enfer. Surtout depuis que Guillaume et sa petite bande m’ont pris pour cible. Moqueries, coups bas, brimades, ils s’acharnent, et je subis, paralysé par la peur.Lili, ma meilleure amie depuis ma plus tendre enfance, bénéficie, elle aussi, du statut peu envié de souffre-douleur attitré. Guillaume nous a éloignés l’un de l’autre, et je n’arrive plus à atteindre celle pour qui mon cœur bat… sauf lorsque je prends mon violon et qu’elle chante.Alors, je me sens pousser des ailes.

Type: 

Porte (La)

Ville de Dabort, de nuit. L’inspecteur Otten dresse le périmètre de sécurité tout en se remémorant ce qu’il vient de voir à l’intérieur de la maison. Cuisine : sécateur, traces de sang et bougies consumées sur le plan de travail. Collier de serrage et amas de cheveux blonds près du radiateur. Hypothèse : crime rituel.  

Type: 

PALADINO Samuel 01

Et puisque j’avais un peu de temps, je me suis permis de déranger Samuel Paladino pendant cet été, entre pandémie et canicule, pour qu’il réponde à quelques questions. En toute logique, puisque La porte est son deuxième roman, je lui ai proposé une interview qui tourne autour du chiffre… Deux ! Allez, je commence par une question bien bateau, histoire de se mettre à l’eau et à l’aise. Parle-nous de l’angoisse du deuxième roman ?

Type: 

Rideau !

Fin 1945 en Prusse orientale. L’armée allemande est en déroute, même si elle veut encore y croire. Les Soviétiques sont aux portes de la ville. D’un côté, un lotissement abritant une population peu aisée, fidèle au régime, avec un côté un peu communiste dans l’organisation, et de l’autre, une immense propriété, le Georgenhof, où vit une famille de bourgeois sur le retour, les Von Globig. Le maître de maison est absent, en Italie, « pour affaires ». La femme se morfond dans sa chambre en écoutant des radios étrangères, et parfois même la BBC, en regrettant son amant interdit.

Type: 

Folie et l'absinthe (La)

Au fond d'un verre vert d'absinthe, la fée vous observe, vous attend, vous séduit, ses petites dents pointues prêtes à écorcher votre langue lorsque la dangereuse et néanmoins délicieuse substance s'approchera de votre bouche, baiser anisé. Du bout des lèvres, elle vous y contera ses histoires, au nombre de 13, et de ses mots tissera une toile tantôt glaçante, tantôt brûlante, vous entraînant avec elle dans des terres de rêve et de cauchemar où règne une douce et brutale folie. Boirez-vous à l'encre de ce recueil ?  

Type: 

Maison des morts (La)

La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer...  

Type: 

Danseuse de corde, Lyre et le glaive (La) T2

Le bruit des armes résonne dans tous les royaumes et la violence est prête à se déchaîner. Que pourrait bien donc faire une petite fille pour changer le cours du monde ? Danseuse de corde offre la réponse pleine de talent de Christian Léourier.

Type: 

Wild Dandy Doy

Cavannah Rainbow, célèbre top model semblant tout droit issu de la Factory d’Andy Warhol, est victime d’un accident de la route qui le plonge dans un profond coma. À son réveil, son existence vole en éclats, entre les cauchemars récurrents où il se voit tuer et une traque sans pitié menée par son jumeau envieux de son succès. Tandis que les cadavres s'amoncellent autour de Cavannah, il fait la rencontre de Sharlette, une sans-abri d'à peine dix-sept ans, dont la sensualité le mènera malgré lui au crime le plus sordide...

Type: 

Pages