Critiques

Pierre Beaumont T1

Pierre Beaumont appartient à une riche famille de notables français. Il vit à Vallebreuse, en Bourgogne, dans la demeure familiale, et bosse pour son père. Par une nuit de mai 1965, alors qu’il rentre chez lui, il s’arrête près d’une voiture accidentée. Son conducteur meurt dans ses bras, en lui soufflant ce dernier mot « Beaure ». Le lendemain, Pierre fait la une du journal local. Un journaliste l’aborde et lui avoue que l’homme mort la veille était son collègue. Il enquêtait sur une étrange histoire de secte, liée au château... Beauregard !

Sections: 
Type: 

Temps des trahisons, Le livre des mots T2 (Le)

C’est avec infiniment de plaisir que j’attaque ce livre comme on attaque une friandise dont on espère grand plaisir. Et je ne suis pas déçue du voyage mais impatience de voir venir la suite et cela ne saurait tarder puisque le tome 3 du Livre des mots sort en ce mois de mars : Le livre des mots, Frères d’ombre et de lumière.

Type: 

Diabolux ex machina, Les jours du chaos T1 

Le monde est mort, le mal a assassiné le monde.

Sections: 
Type: 

Île sanglante (L')

Les racines du Mal Après avoir poussé au suicide un de leurs compagnons de cellule à force de lui avoir fait quotidiennement subir moult brimades et humiliations en tout genre, une bande de jeunes délinquants, incarcérés dans un centre de détention pour de graves délits, est envoyée en guise de punition sur une île, soi-disant déserte, sous la surveillance d’un de leurs gardiens pour y effectuer un stage de réinsertion et d’apprentissage de la survie en groupe. Par le plus grand des hasards, un autre groupe similaire mais composé, cette fois-ci, de jeunes filles s’y trouve déjà.

Sections: 
Type: 

Alexandre et les chats volants

Je ne le savais pas avant d’arriver à la fin du livre, mais c’est le troisième volume d’une série sur les chats volants ; encore que cela ne gène pas du tout pour le comprendre de ne pas avoir lu les précédents. Ceci étant, je n’ai plus qu’à les dénicher (le mot est-il approprié à des chats, même volants ? ;-)) )… Alexandre est un chat ordinaire, plutôt un chaton, très joli, très prétentieux, et imprudent. Parti seul en promenade, après avoir manqué se faire écraser par des camions ou tuer par des chiens de chasse, il se retrouve perché en haut d’un arbre, incapable de descendre et perdu.

Type: 

Little big bang

  Il y a 15 astro décennies, l’Union des Peuples les plus Sympas du Cosmos a vaincu les Démonos. Depuis, ces derniers cherchent, par tous les moyens, à se venger. Les météorites poubelles ne fonctionnant pas, le démonos Anorax envoie l’arme ultime, un « wolfi golem Gloutax ». La créature minuscule atterrit en catastrophe sur Bubulle, planète mère de l’U.P.S.C., et se met à tout dévorer, grossissant à vue d’oeil.Heureusement, le trio Sonny, Bini et Fridzouille veille.

Sections: 
Type: 

Grande jonction

2070. 12 ans après la destruction de la Métastructure qui, si elle a pacifié le monde, est parvenue à complètement machiniser l’Homme, une seconde mutation est en cours : quelque chose se sert du néant laissé par la Métastrucuture pour le détruire. Elle le tue en attaquant le langage. En le ramenant à son degré zéro, en le convertissant en langage numérique, à une suite binaire de 0-1. L’Homme risque de mourir comme une machine, c’est le piège ultime de la technique. Seul espoir, l’attente d’une cargaison de livres. Une bibliothèque entière qui bien sûr est extrêmement menacée.

Type: 

Ingmar T2

Ingmar escorte Cuneen, la jeune fille vierge destinée au couvent. Mais Elizabeth, la vieille bique aux dents longues, veille au grain. Un jour, alors que Cuneen se baigne, la vieille surprend notre Viking en train de mater. Elle l’injure, puis le rosse à mort. Heureusement, la jeune fille intervient. Elizabeth est tuée, lors de leur rixe. Comme un malheur n’arrive jamais seul, nos deux voyageurs découvrent un couvent en ruines. Toutes les nonnes ont été molestées et assassinées. Nul doute, la malédiction de « Crâne noir » pèse sur nos deux héros.

Sections: 
Type: 

Solaris n°161

Dès l’introduction, Joël Champetier, rédacteur en chef, annonce la couleur : ce numéro de la revue contient une novella de 70 pages, ce qui réduit bien sûr la place pour la publication d’autres textes. Elle est de Marie-Josée L’Hérault, et fait plus ou moins suite à Volvox, parue dans le n°144. « Vision d’un futur à la fois décalé, drolatique et terrifiant », elle décrit un monde très bizarre, dans lequel les maison ont des dates de péremption et que des abatteurs de murs viennent détruire.

Type: 

Figurec

Pourquoi entrons-nous toujours dans les restaurants bondés de monde ? Pourquoi un resto vide ne nous attire pas ? Pourquoi privilégierez-vous un produit dont on vous a dit du bien plutôt qu’un produit inconnu ? Pourquoi ne pas faire votre propre expérience ? Tout simplement, parce que la masse attire la masse. Ce schéma, les grandes enseignes en ont pris conscience depuis fort longtemps ! Si longtemps, qu’au 19ème siècle, un certain Roquebrun lance un nouveau concept : la location de figurants. Par exemple, un épicier lance son commerce.

Sections: 
Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques