POLICE Aurélien

Loups chantants (Les)

Voila un livre qui, à mon avis, repose la question des limites exactes qui séparent la fantasy du fantastique.

Type: 

Jardin d’hiver

Le réchauffement climatique et différents attentats terroristes ont créé un nouveau rideau de fer, ou plutôt de guerre, entre l’Europe des Techniciens, à l’Ouest, et celle des écologistes, à l’Est et au Nord. Si les armes nucléaires sont bannies de ce conflit, les armes des Techniciens sont, essentiellement, des animaux artificiels contrôlés par ordinateur et ondes radio, alors que les écologistes ont développé des plantes mutantes lanceuses de missiles divers. La guerre dure depuis un certain « Crime du Siècle », un assassinat commis par un super-assassin du camp écologiste.

Type: 

Marche du Prophète (La) et L’envers du monde, Aeternia T1 et T2

Se déroulant dans le même monde que la trilogie du Puits des mémoires, mais dans d’autres lieux et d’autres temps, ce roman en deux parties nous conte l’apparition d’une nouvelle religion, celle d’un dieu unique nommé Ochin. Il devrait libérer pauvres et esclaves de la tyrannie des marchands et nobles adorateurs de la déesse et les avancées de la révolution menée par le Prophète qui se fait appeler l’Œil d’Ochin.

Type: 

Talulla

C’est le deuxième volume de la trilogie entamée par Le dernier loup-garou. Jack, le dernier loup-garou, est mort, mais il a transmis son « don » à Talulla et celle-ci, enceinte, s’est réfugiée en Alaska. Mais, alors que son fils vient de naître, un groupe de vampires l’attaque et s’empare du nouveau-né. Il s’agira donc pour Talulla, une fois remise sur pied (loups-garous et vampires guérissent vite, même gravement blessés, hors blessures par l’argent ou pieux de bois...), d’aller poursuivre les vampires responsables, tout en évitant les pièges des Chasseurs...

Type: 

Frankenstein ou le Prométhée moderne

D’introduction en préface et de préface en narration, c’est par antichambres qu’on pénètre dans le vif du sujet – ou plutôt le moribond... voire le putride avancé. A l’heure du billet express sur FB, de la minute des journaux et de l’immédiateté du tweet, le rythme auquel s’opère l’entrée en matière a de quoi faire sourire, ou agacer.

Type: 

Même pas mort, Rois du monde T1

Bellovèse est le fils aîné du dernier roi des Turons. L’assassin de son père est son oncle et sa mère élève ses fils dans la haine de leur parent. Dès son enfance le jeune garçon doit affronter un destin meurtrier. Il apprend la rude vie de survivant dont l’avenir ne tient qu’à un fil et au bon vouloir du plus fort. Les devins lui ont également prédit une existence très étrange car Bellovèse est censé mourir sans être mort. Le jeune héros devra explorer des chemins inconnus pour survivre.

Type: 

Julian

Dans ce récit d'un futur qu'on peut qualifier de dystopique, le narrateur, ami et souvent associé au héros dans ses aventures, nous narre comment Julian Comstock, neveu d'un président des États-Unis d'Amérique, va s'opposer à son oncle et, quand celui-ci aura suffisamment irrité ses partisans pour que ceux-ci le renversent, lui succéder. Mais, dans ce futur où l'Amérique est sous la coupe de l'Église du Dominion, qui soumet le pays à une discipline conservatrice et bornée, Julian rêve de libérer la pensée et l'innovation. Il méritera bien son surnom d'Apostat.

Type: 

Confessions d'un elfe fumeur de lotus

La Forêt est Tout, et les elfes sylvains organisent leur vie autour d'elle. Ils apprennent les chants qui font croître les graines, la nourriture, mais aussi les armes ou les outils. Sylvo est une jeune pousse qui grandit avec ses amis au sein de cette société calme et douce. Mais pas inoffensive, car l'ennemi rôde : humains et gobelins sont avides de richesses et de conquêtes. Sylvo va apprendre à se battre et démontrer des qualités martiales hors du commun.  

Type: 

Confessions d'un elfe fumeur de lotus

Avant de devenir le détective d'un Paname de fantasy urbaine uchronique, Sylvo Sylvain a été un jeune elfe de la Grande Forêt. Dans les romans précédents, il lui arrivait d'exprimer sa nostalgie, de rappeler qu'il avait été chassé à la suite d'une faute impardonnable. Ce troisième livre va nous raconter ce passé que Sylvo n'arrive pas à oublier.  

Type: 

Féérie pour les ténèbres

Jérôme Noirez excelle à inventer des mondes ou des cadres bizarres, pour le plaisir d’une histoire nouvelle. Là, nous avons un monde plus ou moins moyenâgeux bouleversé par l’apparition d’objets venus d’un monde moderne. Et la période de transition, le temps nécessaire pour que les habitants apprennent à utiliser ces objets « modernes », aurait certainement justifié plusieurs livres.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - POLICE Aurélien