Cinéma

Titre Date uid de l'auteur
L’étrange Noël de Monsieur Jack, de Tim Burton et Henry Selick

Le monde de l’animation n’a jamais manqué d’aborder le monde de Noël. Du Noël de Mickey au Pôle Express, en passant par de nombreux longs et courts métrages, des studios ont consacré leurs dessins et leurs algorithmes à la période des fêtes… Et aux aventures du Père Noël. Mais lorsque l’imaginaire de Tim Burton, le talent d’animateur d’Henry Selick et le sens du rythme de Danny Elfman se conjuguent pour nous raconter une histoire originale où le monde d’Halloween télescope celui de Noël, tous les éléments d’un pur chef-d’œuvre sont alignés.

22/12/2014 7
Un fauteuil pour deux de John Landis

Le fantôme du Noël passé ! Je vous parle d’une époque où Dan Aykroyd surfait sur le succès de son travail pour le Saturday Night Live. Une époque où Eddie Murphy était encore un jeune comédien afro-américain en passe de bousculer le petit monde d’Hollywood avec son personnage culotté, à l’humour acéré. Une époque où les studios étaient d’accord d’ouvrir leur portefeuille pour produire une comédie grinçante, drôle et dramatique à la fois, visant à démonter le monde de la finance et des yuppies. Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, ce n’était pas « mieux avant ».

21/12/2014 7
Kiss Kiss Bang Bang de Shane Black

Je vous l’avais dit, Shane Black s’invite plusieurs fois dans cette sélection de films à (re)découvrir durant la période de Noël. Ici, le scénariste de  L’arme fatale passe derrière la caméra et réussit une passe de trois.

20/12/2014 7
La vie de Brian des Monty Python

Difficile de parler de Noël en passant à côté de ce qui constitue, selon le rite catholique du moins, la raison même de cette « fiesta de la noche » : la naissance du petit Jésus.

19/12/2014 7
Batman Returns de Tim Burton

Lorsque Tim Burton décroche le poste de réalisateur du premier Batman, personne ne comprend vraiment ce qu’il est allé faire dans cette galère. Pour le grand public, Batman, c’est avant tout un type un peu bedonnant, serré dans un costume gris souris, affublé d’un acolyte un rien précieux et qui débite des dialogues de sitcom pendant que des vieilles gloires de la télé viennent jouer les utilités dans le rôle de méchants plus farfelus les uns que les autres.

18/12/2014 7
Rocky IV de Sylvester Stallone

Je sais… Certains lecteurs de cette liste vont se demander si je ne perds pas la boule, avec cette ode à l’Amérique de Ronald Reagan dans une liste de film de Noël… Hé hé… D’abord, je fais ce que je veux dans ma liste, c’est une première chose… Ensuite, le combat qui oppose Rocky Balboa à Ivan Drago se déroule bien le soir du réveillon ! Ce qui justifie, d’un seul coup, la présence de ce film dans ma liste ! Plus sérieusement, l’occasion était trop belle de glisser, en douce, une réflexion sur l’évolution de certains archétypes du cinéma entre la fin des années ‘70 et les années ‘80.

17/12/2014 7
Le Grinch de Ron Howard

Les histoires du Dr Seuss font partie intégrante de la culture américaine… Mais sont finalement peu connues sous nos latitudes, sauf au travers de leurs adaptations cinématographiques. Histoires courtes, écrites en rimes, les aventures du Chat Chapeauté ou encore les péripéties du Grinch servent, dans les classes outre-Atlantique, de base d’apprentissage pour la lecture. Que des producteurs s’emparent du phénomène pour en faire des longs métrages n’était qu’une question de temps… Et surtout de technique.

16/12/2014 7
Au revoir à Jamais, de Renny Harlin

Un film scénarisé par Shane Black (un de plus…) et surtout disparu du radar… A moins d’être un habitué des bacs de soldes des magasins vendeurs de DVD ! Au revoir à Jamais est pourtant un film qui gagne à être redécouvert. Durant la période des fêtes, une jeune institutrice amnésique retrouve peu à peu la mémoire… Et constate qu’elle a vécu dans un monde plutôt violent. En dire plus que l’intrigue serait dévoiler les quelques surprises concoctées par le scénariste de L’arme fatale et le réalisateur de 58 minutes pour vivre.

15/12/2014 7
Ghostbusters 2 d’Ivan Reitman

Je sais. La suite de Ghostbuster n’est pas particulièrement appréciée par les fans, votre serviteur en tête. Bâtie de bric et de broc, cette nouvelle aventure des casseurs de fantômes ressemble à s’y méprendre à la version « corporate » du premier film.

14/12/2014 7
Love Actually de Richard Curtis

Noël, soyons clair, c’est le meilleur moment de l’année pour se glisser sous un plaid, avec une tasse de chocolat chaud/de café, un plateau de biscuits à portée de main… Et une boite de kleenex pour éponger les grosses larmes de bonheur et d’émotions qui noient les joues à la vision de certains classiques incontournables. Love Actually, de Richard Curtis, fait partie de ces classiques modernes que l’on connait par cœur, mais que l’on revoit toujours avec un plaisir immense.

13/12/2014 7

Pages