Critiques

Dans la gueule de l'ours

Désireux de changer de vie et de se faire oublier des cartels de drogue mexicains, Rice Moore accepte sous un faux nom le poste de garde-forestier dans une immense réserve des Appalaches.  Il est chargé d’étudier et de recenser la faune sauvage, mais aussi d’écarter les braconniers. Il succède ainsi à une jeune scientifique, Sara, victime des chasseurs, sauvagement agressée et quasiment laissée pour morte. Moore finit par découvrir que les braconniers tuent les ours pour leurs pattes et les vésicules biliaires, qu’ils expédient ensuite en Asie. Un marché très lucratif.

Type: 

Lucia

À l’université de Salamanque, un groupe d’étudiants en criminologie découvre l’existence d’un tueur passé sous les radars depuis plusieurs décennies et qui met en scène ses victimes en s’inspirant de tableaux de la Renaissance. À Madrid, l’enquêtrice Lucia Guerrero trouve son équipier crucifié sur un calvaire et se lance sur les traces de celui que l’on surnomme le « tueur à la colle ». Tous vont être confrontés à leur propre passé, à leurs terreurs les plus profondes et à une vérité plus abominable que toutes les légendes et tous les mythes.

Type: 

Cerro Rico

Les principaux monopoles privés de la planète réalisent jour après jour leur projet d’emprise totale. Les informations qu’Antoine Dupin publie dans les quelques médias qui échappent encore à leur contrôle, gênent à peine leur expansion… jusqu’au jour où il révèle un plan illicite d’acquisition de la plus importante réserve de lithium, en Bolivie. Jane Kirpatrick, l’âme du cartel, déclenche alors son agent le plus redoutable, le Python, afin d’anéantir le journaliste et son réseau d’informateurs clandestins.

Type: 

Ce sport qui rend fou

Le tennis est l’un des sports les plus populaires en France, et pourtant, aucun joueur masculin n’a remporté de tournoi du Grand Chelem depuis la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983.

Type: 

Lumière d'été, puis vient la nuit

Il arrive parfois que l’on se lance dans la lecture d’un roman sans en connaître l’auteur, simplement pour sa couverture particulièrement réussie, son résumé en page 4 et, c’est bien le cas ici, son titre. Je ne saurais dire précisément ce qu’il a éveillé en moi, mais c’est bien ce titre avant toute chose qui m’a attiré.

Type: 

Caste des ténèbres (La)

LES ENFANTS DU DIABLE NE MEURENT JAMAIS1995 : Faubourg de Kombakkam (Sud-Est de l’Inde)Viresh est un Dalit, un Intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu’un enfer pavé d’humiliations. Révolté par cette condition qu’il n’a pas choisie, désireux de s’affranchir d’une société régie par un système de castes archaïque et profondément inégalitaire, le jeune garçon apprendra bientôt ce qu’il en coûte de défier la volonté des dieux.Janvier 2020 : Paris.

Type: 

Étrangers

Sur la planète que les Terriens ont appelé Lisle vivent les Cian, peuple proche en apparence seulement des humains. Leurs traditions, leur refus de se laisser comprendre, les font prendre par les quelques membres de la colonie terrienne pour des sauvages, alors même que, s’ils refusent tout « progrès » mécanique, ils ont un véritable génie médical et génétique.

Type: 

Juke Vox

Cassandra et Laly sont "les meilleures cousines". Depuis un an, elles préparent leur grande aventure, au nom de code Juke Vox, pour fêter la fin du lycée. Une randonnée musicale, juste toutes les deux, pour promener leur voix et leur guitare de village en village sur les routes de France.Mais un événement traumatisant vient bouleverser tous leurs plans : Cassandra est victime d'un viol pendant les épreuves du bac.

Type: 

De si bonnes mères

Dans le Parc naturel régional de Brière, près de Guérande, deux îles abritent une petite communauté où habitants de toujours et nouveaux arrivants sont soudés autour d’un restaurant et d’un bistrot. Mais ce monde apparemment très convivial cache un criminel qui mutile et assassine des femmes. Dépêchés sur les lieux, Céleste et son fidèle lieutenant, Ithri Maksen, doivent déchiffrer les signes laissés par le tueur.

Type: 

Ressac de l’espace (Le)

C’est un roman qui est presque un classique puisqu’il est paru en 1962 dans la collection Le Rayon Fantastique, auréolé du Prix Jules Verne. Il était reparu chez J’ai Lu en 1975. Le revoici, retouché pour être accessible au public actuel...  

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques