Littérature de l’Imaginaire

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
Terrienne

Tout commence sur une route de campagne... Après avoir reçu un message de sa sœur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et... passe de « l’autre côté ». Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d’humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa sœur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu’au bout, au péril de sa vie. Et se découvrira elle-même : Terrienne.

MOURLEVAT Jean-Claude
17/08/2011 18
Testament de Jessie Lamb (Le)

Un virus mortel, une humanité condamnée et une jeune fille paumée. De quoi faire un beau roman.

ROGERS Jane
05/04/2016 5
Testament de Jessie Lamb (Le)

Dans un futur hypothétique, l'espèce humaine est condamnée à très court terme : depuis plusieurs années, un virus tue toutes les femmes enceintes, infectant leur bébé. Les orphelins se multiplient et la société moderne s'effondre, ineluctablement : les gangs hantent des rues vides bordées de maisons abandonnées et la mysoginie grignotte peu à peu du terrain.

ROGERS Jane
29/10/2015 94
Testament de Jessie Lamb (Le)

Voici un texte qui parait en Folio SF à cause de son thème et qui aurait aussi pu paraître en Folio blanc à cause de son mode d’écriture. Traitant d’un avenir possible, il répond aux critères de la SF ; présentant une étude psychologique sur les réactions d’une personne prise dans une situation particulière, il répond aux exigences du « mainstream ». Il réalise donc une bonne synthèse des deux types de fiction, cette synthèse qu’appellent les différentes formes de « transgenres ».  

ROGERS Jane
25/11/2015 48
Testaments (Les)

30 ans après le premier volume et alors que la série éponyme est toujours en production, voici la suite de La servante écarlate. Soyons claire de suite : lire ce volume sans avoir ni lu le livre ni vu la série, cela ne permet pas de saisir tous les enjeux et les subtilités. Quinze ans après les événements de La servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l'intérieur.

ATWOOD Margaret
06/07/2020 17
Tête du Professeur Dowell (La)

Scalpel ? Non, rasoir.

BELIAEV Alexandre
30/10/2006 18
Texto

Contrairement aux autres romans de Glukhovsky, celui-ci ne contient pas la moindre trace d’anticipation. Il s’agit d’une version moderne de Crime et châtiment, dans le Moscou de 2016, d’une analyse poussée de la société actuelle et de la vie des Russes, sans la moindre extrapolation scientifique ou technique. Les appareils utilisés sont les appareils existants, le héros pourrait être un individu ordinaire. Arrêté sous une fausse accusation par un policier ripou, Ilya vient de passer sept ans en relégation. Il rentre enfin chez lui pour trouver sa mère morte.

GLUKHOVSKY Dmitry
03/05/2019 48
The book of Ivy

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que nos librairies font la part belle à la récemment nommée cible "Young Adult" et plus spécifiquement au genre dystopique. Si le genre fait fureur, il est parfois regardé de haut par nous les "vieux", bien que le lectorat féminin trentenaire, dont je fais partie, y consacre de plus en plus de place dans ses bibliothèques. Alors je prône l'ouverture d'esprit, même s'il est certain, que dans la pléthore de sorties à vues très commerciales, on ne trouve pas que de la qualité...

ENGEL Amy
17/08/2015 96
The City and The City

Ce roman est un livre bizarre, puisqu’il mélange une intrigue policière, un « mystery tale » à la manière de Raymond Chandler, avec une intrigue de pure SF sur des mondes presque parallèles, mais en fait enchevêtrés. Il s’agit d’une enquête qui se déroule dans deux villes qui occupent le même territoire, parfois de manière totalement séparée, parfois en contact.

MIEVILLE China
03/12/2011 18
The Dark Gates of Terror

Jolie initiative que celle lancée par les Éditions Séma avec ce Dark Gates of Terror. Un hommage, appuyé, aux publications « pulp » américaines qui mettaient l’accent sur l’horreur, le fantastique et la science-fiction. Les piliers de ces magazines, comme Creepie ou encore Eeris ? Des textes courts, mais percutants, et des illustrations évocatrices, voire hyperréalistes. Un duo qui provoquait, chez les lecteurs, la mise en place d’un paysage imaginaire sans limite, voyageant des entrailles de la terre aux galaxies les plus lointaines.

LIVYNS Frédéric
11/10/2017 7

Pages