Trouble[s]

Six otages filmés par webcam. Des millions de votants sur Facebook. A vous de choisir qui mérite de rester en vie.

Type: 

Dimension Pierre Gévart

Incontournable dans le monde de la science-fiction française actuelle, Pierre Gévart touche à tout. Auteur de nombreuses nouvelles, d'une bonne trentaine de romans, de poèmes ou de pièces de théâtre, il est surtout connu comme rédacteur en chef de la revue Galaxies depuis 2007, et organisateur des conventions de SF chez lui, à Valenciennes (2006, 2009) ou à Amiens (2014). Il était bon, dès lors, de le présenter en sa qualité d'auteur, par une anthologie de ses meilleures nouvelles : à trop voir l'homme public, on risque d'oublier l'écrivain.

Type: 

GEVART Pierre 01

Cher Pierre Gévart, avant de commencer cette interview, j'aimerais, tout simplement, que tu te présentes. D'où viens-tu ?  Parle un peu de ton enfance et de ta jeunesse.

Type: 

Main du diable (La)

« La main du diable et autres contes macabres » se veut un hommage aux films et romans d’horreur qui ont bercé l’adolescence de l’auteur. Vous avez adoré sa « Première Colonie », dans un tout autre genre, vous serez séduits par ces trois longs textes de Gaëlle Dupille.   La main du diable et autres contes macabres est un recueil rassemblant trois nouvelles fantastiques. L'auteure a un style bien particulier au travers duquel on devine aisément qu'elle a grandi à l'ombre des classiques du fantastique et de la terreur.

Type: 

Angor

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s'inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l'appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir... celui de son donneur ? Camille n'a plus qu'une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu... Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l'Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d'août.

Type: 

Chaotides (Les)

Plonger dans le vide des Chaotides c'est découvrir un monde où le fantasme trouble la réalité. C’est exciter son âme de voyeur compatissant. S’enchaîner à la noirceur et la douleur.Se perdre dans les tourbillons d’une écriture acérée autant qu’évocatrice.Puis se sortir de cet abîme. Ébranlé mais immaculé.   Avec Les chaotides, Christophe Gallo nous livre un recueil sombre dont les nouvelles forment une trame mêlant adroitement le quotidien et le sordide.

Type: 

W3 : Le sourire des pendus

Lara Mendès, une jeune chroniqueuse, est portée disparue alors qu’elle enquêtait sur le marché du sexe et ses déviances. Un avocat et son épouse sont sauvagement assassinés, leurs fillettes enlevées. À Rennes, Sookie Castel, policière hors norme, s’oppose à sa hiérarchie qui souhaiterait classer ces trois décès en suicide. Qui a enlevé Lara ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits sont affichés depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ?

Type: 

Dies irae, Requiem pour Sascha T2

Sascha a découvert l’identité de son père et cette révélation est difficile à accepter. Il n’est en effet pas simple d’être la fille de Lucifer... La jeune femme, qui espérait être apaisée par la connaissance de ses origines, doit désormais affronter une terrible destinée, puisqu’elle doit déclencher l’Apocalypse. Elle devra faire des choix désespérés pour sauver son amour sans détruire l’humanité.

Type: 

Furie de flamme, Dragon Fury T1

Les hommes ignorent que parmi eux se cachent des êtres terribles aux pouvoirs terrifiants, les dragons. Mais après des siècles de dissimulation, la guerre qui oppose les Nightfury aux Razorback prend tant d’ampleur qu’elle ne peut plus rester secrète. Bastian, le leader des Nightfury, est prêt à tout pour sauver les siens. Acceptera-t-il cependant de sacrifier la magnifique Myst à la survie de son clan ?

Type: 

Voltaire et Rameau : une rencontre au sommet

Le Temple de la Gloire (Rameau)   Voltaire était-il musicien ? Déjà, en 1736, il faisait dire à son Mondain, qui exaltait le bonheur de vivre de l'époque :          « Il va siffler quelque opéra nouveau,          « Ou, malgré lui, court admirer Rameau. »

Pages