VERNES Henri

Mémoires

Les mémoires de Bob Morane… pardon, d’Henri Vernes ! Ce livre de 490 pages est publié par les éditions Jourdan. On pourrait penser qu’il s’agit d’un livre de mémoire de plus parmi une myriade d’autres. C’est vrai, mais celui-ci apporte son lot d’informations sur un auteur qui nous a transportés aux quatre coins du monde lorsqu’on était adolescent. Bob Morane, c’est toute notre jeunesse. Et le temps passant, on est resté fidèle au personnage. En tout cas, je le suis resté. Je n’irai pas dire que j’ai lu tous les Bob Morane, mais plus d’une centaine c’est certain.

Type: 

Bob Morane T42 et T43

Bob Morane fait tranquillement le plein de sa jaguar à la station service. Mais lorsqu’il repart, une étrange lumière bleue l’assaille et il se retrouve en 1937, au cœur des massacres de Nankin par les Japonais. Dans le même temps, ses amis Sophia et Bill Ballantine se retrouvent réciproquement à Pearl Harbour, en 1941, et à Shangai, en 1932. Sans le savoir, ils viennent d’être projetés dans le temps par « la patrouille du temps » afin d’empêcher la guerre du pacifique. Automatiquement, le nom « Bob Morane » ne vous est pas inconnu.

Sections: 
Type: 

Guerre du Pacifique n'aura pas lieu (La)

Superbe édition grand format pour ce 200e (oui, vous avez bien lu !) roman d’Henri Vernes. Non ce n’est pas le 200e Bob Morane, mais… c’est tout de même une aventure du Commandant. En fait, Henri Vernes a beaucoup plus écrit que l’on ne croit, romans d’aventures, thrillers, ou polars : l’un dans l’autre, ce dernier roman, après de savants calculs, a bien consacré son 200e et méritait donc amplement le bel écrin dans lequel il vous est offert. De quoi s’agit-il ? Oh, je ne vous révélerai pas toute la trame, seulement son début. De quoi vous allécher.

Type: 

El Matador et Les sosies de l'Ombre Jaune

"El Matador" (1975) fait partie des derniers Bob Morane publiés par Marabout et, il faut bien l’avouer, ne s’inscrira, pas parmi les meilleurs de la série, malgré la proximité des "Anges d’Anankè" ou du "Poison de l’Ombre Jaune", très réussis, eux. Sombre et confuse histoire de tueur, le roman ne laissera pas grande trace, hormis pour les passionnés. Ceci n’est pas le cas des "Sosies de l’Ombre Jaune", un super "Bob", lui. Où notre héros favori se verra devoir affronter les terribles créatures de Ming, qui ont le visage de… Bill Ballantine, puis de lui-même.

Type: 
S'abonner à RSS - VERNES Henri