Cinéma

Titre Date uid de l'auteur
Star Wars au prisme de la franc-maçonnerie

Je viens de terminer la lecture du numéro hors-série de Philosophie Magazine intitulé « Star Wars, le mythe tu comprendras », numéro consacré aux différentes influences tant philosophiques que religieuses comme le bouddhisme, le taôisme, le bushido, l’idéal démocratique étasunien, la mythologie. Une société initiatique étant la base de la république nord-américaine brille par son absence : la franc-maçonnerie. Pourtant, elle imprègne les six volets de la saga imaginée par George Lucas.  

18/11/2015 83
R.I.P Wes Craven (2 août 1939-30 août 2015)

Considéré comme l'un des maîtres du film d'horreur, Wes Craven vient de nous quitter. Il a lutté contre un cancer du cerveau qui l'a emporté en quelques mois. Son premier film « La dernière maison sur la gauche » prouvait déjà dans quel genre il allait exceller. Son deuxième film, toujours aussi perturbant que le précédent « La colline a des yeux » lui ouvre pas mal de portes à Hollywood.

31/08/2015 11
Le hobbit 3 : La bataille des cinq armées

Dernière partie de la trilogie sur Bilbon Sacquet le hobbit, La bataille des cinq armées se laisse voir sans déplaisir. Les 2h24 que dure le film passent très vite dans cette histoire qui n’a pas de temps mort. Il y a une trentaine d’années, j’avais lu le livre de J. R. R. Tolkien et j’avais apprécié celui-ci. J’ai voulu enchainer avec Le seigneur des anneaux, mais je ne suis jamais arrivé à dépasser la moitié de ce roman. J’ai donc attendu l’adaptation cinéma de Peter Jackson pour voir enfin la fin de l’histoire. Pour Le hobbit, j’en garde encore un bon souvenir.

14/01/2015 3
Under the skin

Retour des Envahisseurs ? On pourrait le penser, mais si la rampe de lancement scénaristique est la même ­ des aliens prennent forme humaine pour coloniser le monde ­, les deux trajectoires sont extrêmement différentes. Laura parcourt les routes d'Ecosse pour prendre des hommes en stop, les séduire et les emmener dans une baraque sordide où, par un procédé totalement obscur et sidérant sur le plan visuel, ils finissent par y laisser leur peau, au sens propre du terme. Cette dernière servivra d'enveloppe pour d'autres aliens.

11/01/2015 81
L’étrange Noël de Monsieur Jack, de Tim Burton et Henry Selick

Le monde de l’animation n’a jamais manqué d’aborder le monde de Noël. Du Noël de Mickey au Pôle Express, en passant par de nombreux longs et courts métrages, des studios ont consacré leurs dessins et leurs algorithmes à la période des fêtes… Et aux aventures du Père Noël. Mais lorsque l’imaginaire de Tim Burton, le talent d’animateur d’Henry Selick et le sens du rythme de Danny Elfman se conjuguent pour nous raconter une histoire originale où le monde d’Halloween télescope celui de Noël, tous les éléments d’un pur chef-d’œuvre sont alignés.

22/12/2014 7
Un fauteuil pour deux de John Landis

Le fantôme du Noël passé ! Je vous parle d’une époque où Dan Aykroyd surfait sur le succès de son travail pour le Saturday Night Live. Une époque où Eddie Murphy était encore un jeune comédien afro-américain en passe de bousculer le petit monde d’Hollywood avec son personnage culotté, à l’humour acéré. Une époque où les studios étaient d’accord d’ouvrir leur portefeuille pour produire une comédie grinçante, drôle et dramatique à la fois, visant à démonter le monde de la finance et des yuppies. Ne me faites pas dire ce que je ne dis pas, ce n’était pas « mieux avant ».

21/12/2014 7
Kiss Kiss Bang Bang de Shane Black

Je vous l’avais dit, Shane Black s’invite plusieurs fois dans cette sélection de films à (re)découvrir durant la période de Noël. Ici, le scénariste de  L’arme fatale passe derrière la caméra et réussit une passe de trois.

20/12/2014 7
La vie de Brian des Monty Python

Difficile de parler de Noël en passant à côté de ce qui constitue, selon le rite catholique du moins, la raison même de cette « fiesta de la noche » : la naissance du petit Jésus.

19/12/2014 7
Batman Returns de Tim Burton

Lorsque Tim Burton décroche le poste de réalisateur du premier Batman, personne ne comprend vraiment ce qu’il est allé faire dans cette galère. Pour le grand public, Batman, c’est avant tout un type un peu bedonnant, serré dans un costume gris souris, affublé d’un acolyte un rien précieux et qui débite des dialogues de sitcom pendant que des vieilles gloires de la télé viennent jouer les utilités dans le rôle de méchants plus farfelus les uns que les autres.

18/12/2014 7
Rocky IV de Sylvester Stallone

Je sais… Certains lecteurs de cette liste vont se demander si je ne perds pas la boule, avec cette ode à l’Amérique de Ronald Reagan dans une liste de film de Noël… Hé hé… D’abord, je fais ce que je veux dans ma liste, c’est une première chose… Ensuite, le combat qui oppose Rocky Balboa à Ivan Drago se déroule bien le soir du réveillon ! Ce qui justifie, d’un seul coup, la présence de ce film dans ma liste ! Plus sérieusement, l’occasion était trop belle de glisser, en douce, une réflexion sur l’évolution de certains archétypes du cinéma entre la fin des années ‘70 et les années ‘80.

17/12/2014 7

Pages