MANCHU

Starship(s)

S’il y a bien un illustrateur qui se démarque des autres en science-fiction, c’est bien Manchu. Après l’excellent Science (fiction) sorti en 2002 chez Delcourt, voici venir Starship(s) toujours chez le même éditeur. Un livre qui est tout simplement la continuation du précédent et qui nous montre tout le talent de Manchu. En le feuilletant, on constate que la plupart des couvertures marquantes de ces dernières années sont de Manchu. La qualité du dessin, le chatoiement de couleurs et l’imagination de l’illustrateur sont difficilement égalables, tellement la perfection est grande.

Type: 

Age des étoiles (L')

Robert Heinlein nous propose une histoire basée sur le paradoxe des jumeaux (ou paradoxe de Langevin). Écrit en 1956, ce livre s’adressait d’abord aux adolescents. Au travers de celui-ci ,Heinlein nous explique le paradoxe sans nous montrer la moindre formule mathématique liée à la relativité.

Type: 

Vestiges de l'automne (Les)

  En 1989, le lecteur francophone découvrait avec fascination A la fin de l’hiver, puis, l’année suivante, La Reine du printemps, les deux premiers volumes de ce qui allait devenir une trilogie, la plus vaste entreprise de l’auteur depuis le Cycle de Majipoor. Las, le troisième livre ne parut pas, à la plus grande consternation des amateurs du Maître.

Type: 

Manuscrits de Kinnereth (Les)

Ce roman prolonge et approfondit la réflexion initiée par La Parallèle Vertov. Il est bon de le lire après, car les surprises que nous réserve le second volet du dyptique « Les Naufragés de l’entropie » utilisent les trouvailles du premier ; qu’elles soient rappelées comme des acquis au fur et à mesure fait qu’on peut lire le second volume sans le premier, mais que celui-ci perdra alors une grande part de son intérêt. D’ailleurs peut-on vraiment les apprécier si on n’a pas suivi leur élaboration ?

Type: 

Vestiges de l'automne (Les)

Je ne présente plus vraiment Robert Silverberg, un auteur de science-fiction à qui on doit « Les monades urbaines », « L’homme dans le labyrinthe » ou « Le château de lord Valentin » qui donnera lieu à un cycle sur Majipoor. J’ajouterai à ces quelques livres, l’intégrale des nouvelles en quatre volumes. C’est un auteur très prolifique qui a été récompensé par plusieurs prix (Hugo, Nebula, Locus). Personnellement j’ai découvert Silverberg avec « Le château de lord Valentin ».

Type: 

Parallèle Vertov (La)

Il est des coups d’essai qui valent des coups de maître, aurait dit Corneille. Et ce roman en fait partie.

Type: 

Spin

Ce roman a eu le « Hugo » et il le mérite ! L’idée de base : la Terre, tout d’un coup déphasée par rapport au reste de l’univers, est assez énorme et bien exploitée pour le justifier. L’histoire est racontée par un ami de celui qui, dans ce volume, s’avère être le personnage central, l’homme qui va mettre en route et mener à bien la recherche des causes du Spin et des Hypothétiques qui en sont les auteurs. Et le narrateur prépare l’étape suivante, celle qui sera racontée dans Axis.

Type: 

Essence de l'art (L')

Cela faisait des années que j’attendais la réédition de plusieurs nouvelles du cycle de la Culture. J’avais raté, à l’époque, la sortie du Galaxies No 1 qui reprenait Un cadeau de la Culture. Et puis je n’ai jamais trouvé le DLM qui reprend L’état de l’art. Heureusement, Le Bélial a eu la bonne idée de regrouper les nouvelles de Iain M. Banks qui concernent la Culture.

Type: 

Chants de la Terre lointaine (Les)

Il est bon, de temps à autre, de se replonger dans la lecture des œuvres-clés de cette figure majeure de la science-fiction du XXème siècle qu’a été Arthur C. Clarke - l’inventeur des satellites géostationnaires, le créateur de « 2001 : l’Odyssée de l’Espace », l’éminent scientifique apprécié pour ses textes de « hard science », le romancier incontournable.

Type: 

Spin

Dans un avenir proche, le Spin, une fine membrane entoure la Terre et cache le soleil, la lune et les étoiles. Au-delà de cette membrane ,le temps s’écoule beaucoup plus vite. Des centaines de milliers d’années s’écoulent alors que sur Terre seules quelques décennies sont passées. Pendant la journée, une illusion de soleil apparaît tandis que la nuit devient totalement obscure. C’est ce phénomène qui pendant une nuit va bouleverser la vie de trois enfants. Le livre les suit sur une période de trente ans. Il y a Jason et Diane, jumeaux du couple E.D.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - MANCHU