Littérature de l’Imaginaire

Titre Datetrier par ordre croissant uid de l'auteur
Nocturnes

Il y a le poète français Jacques Prévert qui a écrit " les feuilles mortes se ramassent à la pelle ".

REYNOLDS Jonathan
29/09/2006 16
Trône du Dragon (Le) T1 et Roi de l'orage (Le) T2, La ligue du parchemin

Simon, 14 ans, accédera au Trône du Dragon, à la mort du roi Jean. À moins que les nombreux complots qui se trament au Château de Hayholt n’aient raison du fabuleux destin qui attend le jeune garçon. Alors, une malédiction séculaire pourrait bien déferler sur le monde entier, le vouant à la destruction totale. Pour Simon commence alors une quête désespérée, dans un univers étonnant peuplé d’immortels, pourtant réputés disparus, de magiciens, de sorciers, de trolls…

WILLIAMS Tad
12/09/2006 18
Démon de la farce (Le)

 

ZELAZNY Roger, SHECKLEY Robert
12/09/2006 4
Mondes du Si (Les)

Stanley Weinbaum (1900-1935) restera avant tout l’auteur de "A Martian Odyssey", l’une des meilleures nouvelles de SF de tous les temps, parue dans "Wonder Stories" en 1934. Auteur de la mythique génération pulp, il n’eut pas le temps de donner la mesure de son talent, et mourut bien trop jeune, après n’avoir donné qu’un seul roman, "The Black flame". Les nouvelles que voici sont fort amusantes. Elles opposent, par trois fois, le génial et excentrique professeur van Manderpootz, plus que mégalomane, à son ancien élève Dixon Wells, éternel amoureux et toujours en retard.

WEINBAUM Stanley G.
12/09/2006 4
Mariage de la Princesse Leia et Trêve à Bakura (Le)

 

WOLVERTON Dave, TRYERS Kathy
12/09/2006 7
Artahe

CyLibris Éditions est une maison exclusivement consacrée aux "premières" œuvres, qui utilise le réseau internet comme mode de commercialisation, nous déclare l’éditeur. Philippe Ward est un jeune écrivain ariégeois, passionné d’Imaginaire (sa bibliothèque compte plus de 10 000 ouvrages !) auteur d’une bibliographie de Lovecraft, et découvreur de jeunes auteurs américains. Et voici qu’à eux deux, ils nous offrent avec "Artahe" une œuvre tout à fait exceptionnelle !

WARD Philippe
12/09/2006 4
Guerre du Pacifique n'aura pas lieu (La)

Superbe édition grand format pour ce 200e (oui, vous avez bien lu !) roman d’Henri Vernes. Non ce n’est pas le 200e Bob Morane, mais… c’est tout de même une aventure du Commandant. En fait, Henri Vernes a beaucoup plus écrit que l’on ne croit, romans d’aventures, thrillers, ou polars : l’un dans l’autre, ce dernier roman, après de savants calculs, a bien consacré son 200e et méritait donc amplement le bel écrin dans lequel il vous est offert. De quoi s’agit-il ? Oh, je ne vous révélerai pas toute la trame, seulement son début. De quoi vous allécher.

VERNES Henri
12/09/2006 4
El Matador et Les sosies de l'Ombre Jaune

"El Matador" (1975) fait partie des derniers Bob Morane publiés par Marabout et, il faut bien l’avouer, ne s’inscrira, pas parmi les meilleurs de la série, malgré la proximité des "Anges d’Anankè" ou du "Poison de l’Ombre Jaune", très réussis, eux. Sombre et confuse histoire de tueur, le roman ne laissera pas grande trace, hormis pour les passionnés. Ceci n’est pas le cas des "Sosies de l’Ombre Jaune", un super "Bob", lui. Où notre héros favori se verra devoir affronter les terribles créatures de Ming, qui ont le visage de… Bill Ballantine, puis de lui-même.

VERNES Henri
12/09/2006 4
Rescapé du Fenris (Le)

Jacques Van Herp n’est pas seulement le brillant essayiste que tout le monde connaît (voir par exemple le célèbre et indispensable "Panorama de la science-fiction", réédité par les Éditions Lefrancq), mais également un nouvelliste de grand talent. Brillamment préfacé par Thomas Owen, qui connaît bien l’auteur, voici un recueil double de nouvelles s’étalant sur plus d’une quarantaine d’années : les "Contes de ma ville", centrés sur Bruxelles, et les "Contes des vagues" récits maritimes.

VAN HERP Jacques
12/09/2006 4
Celui qui se ressuscita

Monsieur Lamersy a consacré vingt ans de sa vie à la classification définitive des sourates du Coran. Savant solitaire, n’ayant qu’un seul et unique ami, Laumaille, un écrivain plutôt joyeux, l’orientaliste découvre soudainement qu’il ne connaît rien de la vie. Laumaille lui force alors un peu la main et l’invite à assister à "L’Aimée", un opéra qu’il vient de composer. Et voici notre Lamersy plongé dans le "vrai" monde, et son émanation la plus frivole : le théâtre !

THYLIENNE Léon-Marie
12/09/2006 4

Pages