Critiques

Diable en gris (Le)

Phénix et Graham Masterton, c’est une longue histoire d’amitié... Lorsque nous avions organisé, dans un passé oublié, un Festival de Littérature de l’Imaginaire en partenariat avec le Festival de Film Fantastique de Bruxelles, Graham était des nôtres... Lorsque, rebelote, nous fûmes de l’aventure Foire du Livre de Bruxelles au début des années 2000, c’est encore une fois Graham qui traversa la Manche pour représenter fièrement les couleurs des auteurs anglo-saxons sous nos latitudes.

Type: 

Chant des Malpas (Le)

Au pays des Malpas, la jeune et jolie Eiledon se promène paisiblement avec son amie Carlotta. Soudain, le temps se gâte, les animaux fuient l’orage comme la peste, puis arrive le drame. Eiledon est touchée de plein fouet par un éclair. Par miracle, elle en réchappe. Mieux ! Un pouvoir lui a été donné. Lorsqu’elle ouvre les lèvres, une note s’échappe et soigne les souffrances de ceux qui croisent son chemin. Il n’en faut pas plus pour que le Cardinal cherche à se l’approprier avant que le Roi n’en soit avisé.

Sections: 
Type: 

Quarante signes de la pluie (Les)

Le concours du 20/11 au 4/12 2006, ici ! ELLE

Type: 

Tous malades

Distribution de sacs vomitoires Je ne suis pas un fana du gore and porc ; les yeux qui sortent des orbites ne me ravissent point ; je goûte peu les mares de sang ; quant à la notion d’élégance, je n’en trouve guère aux viscères s’échappant d’une robe en dentelles, fût-elle de Calais. C’est dire si, A PRIORI, je suis un mauvais lecteur de ces poèmes sanguinolents, à l’usage des halloween-agers.  

Type: 

Exploits de Poison Ivy T1 (Les)

A la fin des années 30, l’Amérique hésite à entrer en guerre contre les nazis. Quelque part dans le Bayou, dans le bled vaseux de Soporificahontas, c’est au tour de Swampy d’hésiter sur la tournure que doit prendre sa vie. La jeune fille est une adolescente plutôt sauvage, mais les avances du jeune Achab ne la laissent pas indifférente.

Sections: 
Type: 

Chasseurs de chimères

L’âge d’or de la science-fiction française

Type: 

Ombres

Il y a peu, j’ai chroniqué le roman « Nocturne » du jeune auteur québécois Jonathan Reynolds. Alors, tant qu’à faire, je me suis attaqué à son premier roman « Ombres ». Et je ne suis pas déçu. Jonathan Reynolds a un certain talent pour remonter les souvenirs, plonger dans des périodes de la vie de ses personnages, et en tirer un potentiel fantastique.

Type: 

Prestige (Le)

Au tournant du siècle dernier, deux prestidigitateurs accèdent à la célébrité en suivant chacun sa propre voie. L’autobiographie du premier, Alfred Borden, entame le roman. On y apprend comment il acquit sa technique éblouissante grâce à un travail acharné soutenu par un profond amour pour la belle prestidigitation. Le second, Rupert Angier, bâtit sa réputation sur des séances de spiritisme montées de toutes pièces, avec un art tout aussi consommé. Lors d’une de ces séances, Borden démasque Angier, entamant ainsi une querelle qui les opposera tout le reste de leur vie.

Type: 

Prestige (Le)

Les illusionnistes L’homme transporté

Sections: 
Type: 

Forêt de l'oubli T1 (La)

Linda et Marc ne savent pas ce qu’il est advenu de leurs parents. Ils attendent péniblement leur retour et font face ensemble à la froideur des adultes qui les gardent. Un jour, Linda trouve un doudou sur le chemin de l’école. Le soir même, ce doudou lui adresse la parole. D’abord effrayée, elle se lie rapidement d’amitié pour ce petit être à la bouille rigolote. Il la réconforte, la pousse à sortir de son repli sur elle. Au point qu’un jour, elle ose franchir la porte d’un monde parallèle au notre.

Sections: 
Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques