SIRE Cédric

Du feu de l'enfer

*** PAGE TURNER ***   Sire Cédric reste fidèle à lui-même avec ce nouvel opus. Et encore... parce que cette fois, il n’y a pas de touche de fantastique : tout pourrait bien exister, « pour de vrai » comme disent les enfants. Et ça fait encore plus peur !   Un « couple » : le frère et la sœur. Lui, Ariel, un paumé qui trempe dans toutes sortes de magouilles du deal de drogues au vol de voiture. Elle, Manon, maquille les morts : elle est thanatopractrice – ça commence sur des chapeaux de roue !  

Type: 

Avec tes yeux

Laissons les héros des ouvrages précédents (Eva Svärta et le commandant Vaubert) pour trouver des personnages non à l’opposé  – car il y a encore un « couple » de gendarmes – mais plus au Nord, dans la région de Paris-Versailles, une militaire et un civil.   Une gendarme, Nathalie Barjac, cantonnée à de l’administratif car anorexique, s’inquiète pour son amie et voisine Lisa dont elle n’a pas de nouvelle. Elle ignore que celle-ci est torturée dans sa cave et finira assassinée, les yeux énucléés.

Type: 

Mort en tête (La)

Sire Cédric reprend, dans ce thriller, deux personnages qui sont intervenus dans ses thrillers précédents, la policière Eva Svärta et Alexandre Vauvert.

Type: 

SIRE Cédric 03

Comme ce n’est pas notre première interview, nous avons décidé de changer les règles.Voici donc notre « interrogatoire ». ** Asseyez-vous et déclinez votre identité, domicile et emploi.Sire Cédric, résidant à Toulouse, écrivain.

Type: 

Mort en tête (La)

Le serial killer : Dorian Barbarossa, journaliste et malade. Psychopathe avec une balle entre les deux hémisphères du cerveau. Une interconnexion supplémentaire, mais défectueuse. Un tueur qui n’a pas de rituel et donc qui tue en douce, sans preuve, avec toujours des éléments qui désignent d’autres comme les meurtriers. Sa seule faiblesse : enregistrer la mort de ses victimes et stocker ses vidéos dans une pièce secrète, chez lui.

Type: 

Premier sang (Le)

Une femme d’affaires se retrouve balafrée sur les deux joues au cours d’un simple repas avec son mari, sans aucune intervention extérieure. Mais Madeleine « sait », elle sent pourquoi ces souvenirs du passé ont resurgi sur son visage : IL est de retour. Dans une banlieue, le corps calciné d’un gros dealer, langue arrachée et la bouche cousue, est extirpé des ruines de son immeuble incendié. Ces deux affaires sont liées, c’est ce que découvrira l’inspecteur Eva Svärta, une jeune femme albinos de la police de Paris.

Type: 

Jeu de l'ombre (Le)

Les habitués du polar policier auront sans doue un peu de peine à admettre que, quand le Diable s’en mêle, la mort d’un serial killer n’interrompt pas ses crimes. C’est pourtant de cela qu’il est question. Et le héros, qui lui a survécu, va devenir le coupable idéal pour un inspecteur et un psychiatre qui ne sauraient envisager la culpabilité d’un revenant...

Type: 

SIRE Cédric 02

- Voilà que sort Le jeu de l’ombre, le dernier ouvrage en titre. Quelques mots sur ce que tu penses de cet ouvrage par rapport à ce que tu as déjà écrit ? À mes yeux, Le jeu de l’ombre est la continuité logique de mes livres précédents. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un roman policier sur lequel plane une atmosphère surnaturelle, et qui recèle, j’espère, son lot de frissons et de surprises !

Type: 

Jeu de l'ombre (Le)

« Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d’adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ? Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu’à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ?Atteint d’un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d’entendre la musique. Mais il ne s’agit que du début de sa déchéance. Dans l’ombre, quelqu’un l’observe... quelqu’un qui veut jouer avec lui. Un jeu au goût de sang... Il s’engage alors dans un combat désespéré ».

Type: 

Sire Cédric : prix du cinécinéma Frisson 2011

communiqué de presse Jury composé de : Samuel DOUHAIRE, Xavier GENS, Philip LE ROY, Guillaume MUSSO, Nicolas SAADA, Pascal THUOT Ont le plaisir de récompenser DE FIÈVRE ET DE SANG de SIRE CÉDRIC (éditions Le Pré aux Clercs) La remise du prix a eu lieu jeudi 24 mars 2011 ** De fièvre et de sang, Sire Cédric "PRIX CINÉCINÉMA FRISSON 2011" Entre cauchemar et réalité, le lecteur plonge avec le commandant Vauvert dans un thriller haletant. Frissons et suspens garantis !

Sections: 

Pages

S'abonner à RSS - SIRE Cédric