MARCEL Patrick

Art compte (L’)

A défaut de l’entendre, "L’art compte" permet de lire et de regarder Neil Gaiman.

Type: 

Signal d’alerte

Il s’agit d’un recueil de nouvelles « courtes et dérangeantes », variées, fantastiques ou de science-fiction. Après une longue introduction qui avertit le lecteur de tous les pièges et de toutes les surprises que contiennent ces textes (il aurait mieux valu les disperser en préface de chaque nouvelle), le livre nous propose donc un certain nombre de variations, souvent à partir d’une idée déjà référencée ailleurs, ou dans une autre œuvre de Gaiman. La dernière nouvelle, en particulier, fait intervenir Ombre, le personnage central d’American Gods.  

Type: 

Signal d’alerte

Il y a eu J.R.R. Tolkien et Terry Pratchett. Il y a encore Neil Gaiman, fantastique créateur d’histoire et faiseur de monde. Voici un recueil « de fictions courtes et de dérangements » (sic).

Type: 

Elle qui chevauche les tempêtes

Voici un livre qui m’a rajeuni parce qu’il rappelle les meilleurs titres d’Anne McCaffrey. Parce que le cadre, une planète colonisée par des humains qui vit avec les techniques locales – ici des ailes fabriquées à partir du métal du vaisseau de colonisation, et une structure moyenâgeuse –, Guildes et castes plus ou moins hermétiques, rappelle bien sûr Pern. Et l’héroïne Mariss, qui apporte le changement et devra, à plusieurs reprises, l’incarner face à une crise, n’est-elle pas la sœur de Lessa, ou celle de Killashandra, la Chanteuse Cristal ?

Type: 

Provenance

Ce roman se situe dans le même univers que la trilogie de l’Ancillaire, mais nous donne un point de vue assez différent. Il dissout l’impression qu’on pouvait avoir eue d’un empire du Radch qui aurait avalé toutes les communautés humaines et qui en serait devenu le représentant de l’Humanité dans son ensemble face aux Presgers, puisque nous avons ici, plus ou moins affectées par le Conclave convoqué à la suite de la déclaration d’indépendance des IA, plusieurs communautés humaines, dont celle de l’héroïne, Ingray Aughskold, en train de s’affronter à propos du contrôle de certaines portes.

Type: 

Miséricorde de l’ancillaire (La), Chroniques du Radch T3

Ce troisième volume poursuit (conclut ? Ce n’est pas certain, la fin peut très bien n’être que provisoire) les chroniques du Radch. Il ne manque ni d’intérêt, ni de données nouvelles puisque Breq va devoir défendre la station Athoek contre une tentative de reconquête par la faction d’Anaander Mianaai qui a détruit le Justice de Toren. Mais il va devoir gérer en plus les interventions d’un ancillaire venu d’un vaisseau antérieur au Radch et d’un traducteur presger venu juger si le traité entre le Radch et les Presgers n’est pas résilié du fait des humains.

Type: 

Épée de l’ancillaire (L’)

Comme dans tout second tome d’une série, ici les Chroniques du Radch, le récit s’élargit un peu et la crise se développe. Désormais doté d’un nouveau vaisseau, La Miséricorde de Kalr, Breq, l’ancillaire qui porte les souvenirs du vaisseau disparu Justice de Toren, et que la Maître du radch Anaander Mianaaï a désormais baptisé de son nom et doté du grade de capitaine de flotte, a reçu pour mission de rejoindre et défendre la station Athoek, située en orbite d’une planète productrice de thé.

Type: 

Justice de l’ancillaire (La), Les chroniques du Radch T1

Commençons par discuter le terme utilisé dans le titre, néologisme créé de façon incorrecte par l’auteur, puisque ancillaire signifie « qui concerne les servantes » et que pour désigner ces servantes, il aurait fallu raccourcir l’adjectif et créer le terme « ancille », afin que le rapport entre substantif et adjectif soit correct. Mais Ann Leckie, comme c’est souvent le cas avec les néologismes américains, s’est sentie obligée de ne pas raccourcir et a donc appelé « ancillaires » ses personnages.

Type: 

Fabrique de doute (La)

Un Lycée comme il faut, plein d’enfants de riches, aux USA. Alix découvre que son père n’est peut- être pas l’homme bien qu’elle pense. Son père est à la tête d’une boite de communication. Il pourrait manipuler et jouer les lobbyistes dans l’ombre pour favoriser les entreprises clientes et effacer les éléments qui nuisent à leur croissance.   Moïse et son groupe commencent par attirer son attention avec un « attentat » aux rats dans son lycée, puis son enlèvement.

Type: 

Magnificence des oiseaux (La)

Ce livre est une merveilleuse escroquerie qui mérite bien le terme de magnificence employé dans le titre français (le titre original est seulement « Bridge of birds » , « Un pont d’oiseaux »).

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - MARCEL Patrick