LOVECRAFT Howard Phillips

Carnets Lovecraft : les rats dans les murs (Les)

Retraité, veuf et sans aucune famille depuis la mort de son fils, le dernier héritier de la famille de La Poer rachète les ruines d’un prieuré familial. Bâti en hauteur de falaise, dominant la vallée, le prieuré d’Exham traine derrière lui une réputation maudite, provoque l’hostilité des gens du voisinage. Sans prêter attention aux ragots, Delapore fait reconstruire le bâtiment en s’efforçant de garder l’esprit de l’époque et, une fois les travaux achevés, s’y installe en compagnie de domestiques et de ses chats.

Type: 

Horreur à Dunwich (L')

Avec L’horreur à Dunwich, court roman paru en 1929, Howard Phillips Lovecraft déploie tout son savoir-faire et tout son bestiaire d’horreur comme il sait si bien le faire : un village perdu de la Nouvelle Angleterre si chère à l’auteur, peuplé de personnes au degré de consanguinité forcément élevé, certaines branches ne présentant plus que des monstres difformes et accablés de tares plus lourdes les unes que les autres. C’est dans ce contexte que vit Wilbur Whateley dont la mère est albinos et le grand-père versé dans la sorcellerie.

Type: 

Contrées du rêve (Les)

Poursuivant ma relecture des oeuvres de Lovecraft, je me suis penché cette fois sur le très beau recueil publié aux Editions Bragelonne/Sans Détour, Les contrées du rêve. Une compilation de 16 récits essentiels, illustrée de 16 magnifiques dessins de créatures par Loïc Muzy. Essentiels, parce que l’on sait l’importance que revêt le rêve dans les écrits de HPL. C’est moins l’horreur absolue qui est abordée ici que l’imagination sans limite de l’auteur, à la recherche via ses personnages des mystérieuses cités légendaires à la limite du temps et de l’espace.

Type: 

Appel de Cthulhu (L')

S'abonner à RSS - LOVECRAFT Howard Phillips