Littérature de l’Imaginaire

Titre Date uid de l'auteur
Camp (Le)

Entre policier et SF, un beau suspense !

NICOLAS Christophe
09/05/2017 5
L'ampoule n° 22

Difficile de chroniquer un recueil de nouvelles tant les genres s’entrecroisent. Heureusement, il y a un fil rouge. Ici, les deux premières histoires sont écrites en une prose digne de Victor Hugo. Seulement, on ne s’improvise pas Victor Hugo en écrivant de belles phrases pompeuses. Et surtout, une fin en queue de poire. Dommage, le style était parfait.   Les nouvelles suivantes m’ont vite fait oublier ce début. Elles s’enchaînent à une vitesse vertigineuse.

AMPOULE
08/05/2017 11
Wild Cards

Les univers partagés, dont la plupart sont nés dans les années 80 du siècle dernier et dont certains survivent, sont une particularité de la littérature SF américaine, car je ne vois pas d’exemples dans d’autres littératures. C’est autre chose que les franchises, autre chose que les simples reprises ou partages d’idées. Et la plupart de ces univers partagés sont inconnus du public français : aucune traduction de Theives’ world, le plus ancien d’entre eux ; un seul volume traduit, les nouvelles de Megan Lindholm, pour Liavek. Un seul, le roman de Carolyn J.

ANTHOLOGIE
06/05/2017 48
Reine rouge (La), La saga Vorkosigan T8

Un livre plutôt... vide.

BUJOLD Mc Master Lois
04/05/2017 5
Skylark de Valeron (Le)

Ce roman, troisième de la série du Skylark (l’alouette) de l’espace, dont les deux premiers avaient déjà été publiés dans le volume Dimension Skylark, était paru en 1949 en version roman, mais encore inédit en France. Le voici donc enfin traduit, et précédé d’un discours de l’auteur prononcé en 1940 et traduit par Jean-Marc Lofficier, sur « Comment j’ai écrit mes space operas ».  

SMITH E. E. « Doc »
03/05/2017 48
GWENN AEL 01

Bonjour Gwenn. Est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots ? Bonjour ! Tout d’abord, je tenais à vous remercier d’avoir pris le temps de lire mon roman. Une présentation en quelques mots ? Je vous répondrai simplement que je suis une passionnée qui ne peut s’empêcher d’écrire à la première occasion donnée. J’ai commencé par des nouvelles (fantastiques) publiées dans des revues spécialisées en France et au Canada. Puis naturellement, je me suis lancée dans le roman. Il y a eu par exemple La brèche du diable et Souviens-toi.   Quel a été votre déclic pour commencer à écrire ?

GWENN AEL
02/05/2017 11
Ahriman

En voilà un roman qui mériterait amplement sa place au palmarès du prix Masterton. En effet, rarement j’ai lu aussi bon, aussi craignos que Masterton. La relève serait assurée ? Des morts inexpliquées, en charpie, exécutés en un rite satanique. Une météo sur la ville de Toulouse jamais vue. De canicule l’on passe à une tempête rageuse avec des vents qui ressemblent plus à des ouragans. Un inspecteur de police creusant dans les méandres de ces meurtres ignobles est confronté à l’incroyable.

GWENN AEL
02/05/2017 11
Épée de l'orage (L') Rigante T1

Au cœur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l’air et de l’eau et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l’orage qui condamna son père, il se nomme Connavar.Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l’enfant qui a combattu l’ours, il deviendra l’homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin.

GEMMELL David
29/04/2017 94
Sim survivor

Quand on est riche, oisif, fêtard et qu’on a 17 ans, on est parfois un « merdeux ». En plus d’être lâche, mollasson, voilà le portrait de Sandro que les circonstances et la nanotechnologie vont obliger à faire face à des situations extrêmes.   Quand on est pauvre, bagarreuse, rebelle, prête à tout, y compris vendre son âme, parfois on oublie de faire attention et on se trouve embarquée dans une histoire de fou. Je vous présente Ambra.  

LE BORGNE Loïc
28/04/2017 17
Métro 2033

Nous sommes dans un monde post-cataclysmique quasiment réduit aux tunnels et stations du métro de Moscou, qui a résisté aux bombes atomiques qui ont, partiellement, détruit Moscou et rendu la surface inhabitable du fait de la radioactivité. Mais ce monde a néanmoins réussi à présenter une certaine variété avec des stations indépendantes et des groupes de stations devenus de mini-empires : Confraternité capitaliste, Ligne rouge (communiste), stations nazies (Quatrième Reich), etc.  

GLUKHOVSKY Dmitry
27/04/2017 48

Pages