Littérature blanche

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
Avec mon corps

La couverture pourrait passer pour racoleuse, avec ce corps nu, ces seins lourds et prometteurs mais le livre est à la fois érotique et dés-érotisé.

GEMMELL Nikky
09/04/2015 17
BABA Luc 01

Pourquoi le choix de cette période, entre Première et Seconde Guerres mondiales ?

22/02/2016 7
Baisers de l’horreur (Les)

Nous sommes en 1936. La guerre se profile et donne une coloration au roman. Un roman policier comme on les aime : avec son commissaire et des collègues un peu patauds, ses nuits glacées, ses cadavres, ses rues sombres dans le centre de Bruxelles et les envies de bière des personnages. Une différence pourtant : l’arme du crime. Inhabituelle.

VALMONT Maxence
04/06/2018 114
Bel âge pour mourir (Un)

D’un côté, il y a France, une superbe mamie d’une soixantaine d’années, qui vient de perdre son mari. France n’a qu’une passion dans la vie, la peinture. Et elle est prête à tout pour assouvir cette passion. A tout, vraiment à tout. Son mari justement est le père de Marion, qui elle-même a un petit garçon. France et Marion, malgré le lien qui les unit (papa pour l’une, maman pour l’autre) ne se connaissent pas. Marion est costumière dans le théâtre. Elle vivote grâce à ce métier et habite la maison familiale qui n’est pas toute jeune, mais qui renferme plein de souvenirs.

ABEL Barbara
29/08/2011 14
Belgiques

Le second tome de cette nouvelle collection est de la plume de Luc Baba. Déjà, on y trouve cet onirisme, mélange de poésie et de rêve, signature de l’auteur.   Dans ce volume, j’ai aussi particulièrement savouré les nouvelles à caractère historique ou mettant en scène des personnages clés de la culture belge. J'épingle donc : La drache porte un nom tout à fait national, dans un décor ardennais Tintin, lettres perdues est un échange épistolaire entre Tintin et Haddock où on retrouve à la fois leurs caractères mais aussi un angle différent sur leurs aventures.

BABA Luc
19/01/2018 17
Belgiques

Troisième volume sur le sujet de la Belgitude, c’est celui qui est probablement le plus hermétique aux non-Belges mais le plus amusant pour les natifs !  

ENGEL Vincent
29/03/2018 17
Belgiques : Dans la peau du Doudou

Une nouvelle collection chez Ker Éditions : les auteurs belges affirment leur « belgitude » et racontent leurs perceptions, leurs expériences dans le plat pays qui est aussi celui de Phénixweb.   Ce sont donc des recueils de nouvelles, comme des petits flash-backs de vie personnelle, mêlés d’imagination et de textes exploitant les « piliers » de la culture belge.  

DARTEVELLE Alain
05/12/2017 17
Belle brochette de bananes (Une)

Une aventure des Jean-Quelque-Chose, une famille où tout le monde s’appelle Jean : Jean-A et Jean-B sont les grands, Jean-C et Jean-D, les moyens, Jean-E et Jean-F, les petits. Même papy s’appelle Jean et Mamy Jeannette ! Roman jeunesse, ce livre est plein de fraîcheur, de tendresse et d’humour avec un style direct, façon enfant. Les garçons sont des gosses comme les autres, sauf qu’ils sont 6 et qu’ils sont membres d’une famille un peu rare : nombreuse déjà mais soudée surtout.

ARROU-VIGNOD Jean-Philippe
04/05/2016 17
Belle rouge (La)

Un couple de cuisiniers de haut niveau, Rickey et G-man, tiennent la barre d’un restaurant de qualité, spécialisé dans les plats à base d’alcool. Le resto, Alcool, est à la Nouvelle-Orléans. Leur vie prend un dangereux tournant quand leur mécène se retrouve poursuivi par un juge revenchard et que Rickey part en consulting à Dallas. C’est là que se profile le problème…

BRITE Poppy Z.
04/06/2010 17
BERNIER Monique 01

Petite présentation à nos lecteurs : qui êtes-vous ? Réponse difficile. J’ai l’impression d’être plusieurs. Je n’ai plus vingt ans et c’est comme si j’avais eu plusieurs vies. J’en ai notamment eu une au Rwanda qui a commencé par être la plus belle possible avant de devenir un enfer en avril 1994. Je pense que beaucoup de choses chez moi tournent autour de ce vécu terrible du début du génocide. Un événement tellement monstrueux mais tellement humain à la fois. Il remet tout en question et vous rend définitivement inapte à l’optimisme.   Comment en êtes-vous venue à l’écriture ?

BERNIER Monique
13/02/2017 17

Pages