Littérature blanche

Titre Date uid de l'auteur
Mémoire du vautour (La)

5 parties en boucle. Le point de vue d’un homme, Bill, grassement payé pour observer une femme, mourante de la leucémie. Femme dont il tombe amoureux ... Celui de cette femme, Sarah, qui a brûlé les étapes de la vie, perdu sa jeunesse dans les paradis terrestres et dans les paradis artificiels, perdu son enfant et perdu la mémoire par la volonté des militaires américains. Celle du vautour, via le tigre et Reeltoy, modèle du parfait drogué qui doit encore avoir autant de neurones qu’une vache folle.

COLIN Fabrice
18/10/2008 17
Croix en feu (Le)

Après la guerre de Sécession, Scébanja, un ancien esclave noir ayant combattu avec l’armée Nordiste, revient dans son Sud natal. Il est simple comme un enfant et pense que le monde a changé d’un coup de fusil, comme la guerre a changé les lois, banni la ségrégation , affranchi les esclaves. Il a gagné sa liberté et de l’argent mais on est libre quand on s’intègre, pas quand on s’impose à des civilisations profondément hostiles. Pierre Pelot évoque ici le tout début du Ku Klux Klan et le racisme qui n’est jamais vraiment sorti de l’esprit de tous les Américains.

PELOT Pierre
07/10/2008 17
Misèrere

Retour en très grande forme pour Jean-Christophe Grangé, en cette période où les polars laissent pourtant souvent la place à la « grande » littérature. Après une excursion un rien lourdingue dans les méandres de la rédemption, Grangé revient certes en terrain connu, mais dans une formule qu’il connaît à merveille. Soit deux flics totalement atypiques - pensez… un vieux briscard à la retraite et un jeune loup en pleine cure de désintox – lancés dans les méandres d’une enquête criminelle qui mélange politique, ancienne dictature, musique classique et assassin pas comme les autres.

GRANGE Jean-Christophe
29/09/2008 7
Next

Souvent en avance sur son temps, Michael Crichton se fait toujours un plaisir de prendre le grand public à contre-pied, tout en secouant les certitudes de certains donneurs de leçons.

CRICHTON Michael
21/09/2008 7
Je te retrouverai

 

IRVING John
07/09/2008 17
Très sale boulot (Un) et Abandon sans scupule

Je crois avoir déjà développé l’argument quelque part – avec le temps, je me répète, je le sais… - mais dans la vie, il est tout de même bon, de temps à autre, de se rouler une petite fois dans la fange ! De laisser tomber les mets fins pour une bon « boulets-frites-mayo » sans le moindre scrupules diététique, de s’envoyer une bière fraîche en lieu et place d’un petit rouge capiteux, de mettre son cerveau entre parenthèses pour vivre pleinement une expérience certes basique, mais roborative !

WOODS Stuart
05/09/2008 7
Livre des trépassés (Le)

  Le feu d’artifices ! Ze bouquet final ! Le troisième volume de la Trilogie de Pendergast débarque en librairie… et les amateurs vont adorer !

PRESTON Douglas, LINCOLN Child
30/08/2008 7
Je reviens te chercher

Guillaume Musso est déjà presque une légende. Après seulement cinq livres, il s’est bâti une sérieuse réputation et ses livres se vendent à merveille. J’ai voulu me rendre compte par moi-même. Et bien j’ai eu une surprise, et une belle surprise. Ce livre m’a littéralement enchanté, happé au point de ne presque pas pouvoir m’en détacher.

MUSSO Guillaume
20/08/2008 14
Relic

 

PRESTON Douglas, CHILD Lincoln
11/08/2008 7
Tant que les arbres s'enracineront dans la terre

Ce livre est un ensemble de poésies courtes (rarement plus de 6 lignes). J’ai toujours trouvé stupide de faire des analyses de la poésie qui me semble être une forme d’écriture assez automatique et émotionnelle. La résumer est encore plus ridicule. Gardons ici l’idée d’une poésie "nature" avec ce qu’il faut d’exotisme pour nous rappeler que l’auteur, même exilé en Amérique du Nord, reste "enraciné" dans la terre d’Afrique. Qu’on y sent plus la poussière que la pluie et la chaleur que la neige...

MABANCKOU Alain
06/05/2008 17

Pages