Littérature de l’Imaginaire

Titre Date uid de l'auteur
Chambre de sable (La)

Comment parler de ce livre sans en raconter l’histoire ? On peut seulement en dire que c’est l’histoire d’une enfant, dans toute la dureté de ce que peut être sa vie, d’une fille de 11 ans qui vit avec une mère seule, une amie un peu fantasque de sa mère, et ses rêves, et qui se lie d’amitié avec un vieux voisin… Une histoire très dure, comme je croyais jusqu’à présent Gudule seule capable d’en proposer (cf. son volume « Omnibus » chez Bragelonne) : quand les rêves se brisent dans une réalité banale. Un long conte sans fée.

WINTREBERT Joëlle
10/05/2008 18
WINTREBERT Joëlle 01

Qui es-tu ? Qu’est ce que tu peux nous dire sur toi ? Qu’est-ce que tu aimerais qu’on dise sur toi ?

WINTREBERT Joëlle
10/05/2008 14
Maîtres de l'ombre (Les)

Alec De Kerry est un jeune chasseur qui, pour s’être aventuré sur un mauvais chemin, se retrouve en prison après avoir été battu par les gardes du seigneur local. Désespéré, il accueille avec indifférence l’arrivée dans sa cellule d’un barde braillard. Rolan Grisfoille révèle pourtant rapidement avoir plus d’un tour dans son sac et les deux compagnons de cellule parviennent à s’échapper, non sans d’énormes difficultés.

FLEWELLING Lynn
10/05/2008 5
Actifs corporels(Les)

[...] Pour l’instant vous êtes encore majoritaire. Mais dans ce cas, évidemment, plus question d’augmentation de capital. Il vous sera donc impossible de rembourser vos créanciers. Vous serez mis en liquidation, avec interdiction d’exercer votre métier pendant 15 ans. Votre personnalité morale sera sans doute invalidée - plus de passeport ; plus de carte d’identité. Vous ne serez plus qu’une créance douteuse sur les bilans des compagnies d’assurance [...] p 182. Alexandre Guyot, 32 ans. Un argumentaire parfait, une campagne de communication sans pareille.

MOURAD Bernard
08/05/2008 17
Jour fatal

Découvert, dans les années quatre-vingt, avec des thrillers à fortes connotations fantastique, Dean Koontz est peu à peu devenu l’auteur d’une œuvre personnelle, où se mêlent paranoïa, tension, méfiance face à une société déboussolée et étrange fascination pour la chose religieuse. _Ce que l’on sait moins, c’est que Koontz est également un fervent admirateur d’un humour absurde, parfois grotesque, tissé d’un sens inné pour les dialogues mitonnés aux petits oignons. Ce « Jour Fatal » fait partie de cette rare occurrence, des thrillers humoristiques au ton résolument original

KOONTZ Dean
05/05/2008 7
Mondes magiques de la croisée des mondes (Les)

On ne présente plus David Colbert : cet homme nous propose à chaque adaptation littéraire au cinéma, une sorte de guide/dictionnaire des termes de l’oeuvre. Après "Harry Potter", "Le Seigneur des Anneaux" et "Narnia", voici "La Croisée des mondes". Comme pour les précedents, critiquer n’a pas de raison d’être. C’est un ensemble de connaissances, de tranches d’informations collationnées dans les interviews et d’analyses personnelles. Les notes de côté sont souvent les plus intéressantes pour qui n’aime pas trop plonger dans l’analyse disséquante des propos cumulés du livre et du film.

COLBERT David
04/05/2008 17
Expéron

Annabel est une magnifique femme que l’approche de la quarantaine rend fébrile. Incapable de réussir son diplôme d’Aptitude Auprès des Enfants (AAE), elle craint de ne jamais pouvoir devenir mère. Obnubilée par son désir de maternité, elle décide de tout tenter pour contourner la loi sur le contrôle des naissances, quitte à payer un prix démesuré et à mettre en danger son mariage.

CRUCIANI Hélène
02/05/2008 5
Descendance

Le nouveau roman de Graham Masterton fait montre d’une efficacité narrative peu commune. Sur le thème archi-classique de la chasse aux vampires, l’auteur écossais construit un suspense qui ne vous laisse pas souffler une seule minute, et ce de la première à la dernière page de l’ouvrage. Son style - dénué de fioritures, avant tout basé sur les dialogues et sur l’action, très peu sur les descriptions – se révèle extrêmement vif. Il confère à « Descendance » un rythme soutenu qui ne faiblit à aucun moment.

MASTERTON Graham
02/05/2008 2
MASTERTON Graham 02

Dites-nous quelque chose à votre propos ? Qui êtes-vous ? Je m’appelle Graham Masterton, je suis l’auteur de nombreux romans d’horreur et de thriller. Les lecteurs connaissent souvent mes centres d’intérêt. Cela fait des années que j’écris depuis ma collaboration avec les assassins, association qui s’est avérée très pratique. A quel âge avez-vous commencé à écrire ? J’avais environ 7 ou 8 ans. A 10 ans, j’ai commence à écrire des courtes histoires d’horreur pour faire peur à mes camarades. Je les leur lisais les soirs après avoir fini mes devoirs. C’étaient des moments très sympathiques.

MASTERTON Graham
02/05/2008 14
Vallée des hommes libres (La)

Ce livre aurait pu être un fort joli conte poétique sur la rencontre par un jeune basketteur, dans une autre dimension, d’une femme bien plus agréable que sa fiancée riche, et, après force vicissitudes liées à l’intervention des militaires américains, leur rencontre dans le monde « réel ».

COLIN Arthur
30/04/2008 18

Pages