Mémoire

Batman Returns de Tim Burton

Lorsque Tim Burton décroche le poste de réalisateur du premier Batman, personne ne comprend vraiment ce qu’il est allé faire dans cette galère. Pour le grand public, Batman, c’est avant tout un type un peu bedonnant, serré dans un costume gris souris, affublé d’un acolyte un rien précieux et qui débite des dialogues de sitcom pendant que des vieilles gloires de la télé viennent jouer les utilités dans le rôle de méchants plus farfelus les uns que les autres.

Sections: 
Type: 

Rocky IV de Sylvester Stallone

Je sais… Certains lecteurs de cette liste vont se demander si je ne perds pas la boule, avec cette ode à l’Amérique de Ronald Reagan dans une liste de film de Noël… Hé hé… D’abord, je fais ce que je veux dans ma liste, c’est une première chose… Ensuite, le combat qui oppose Rocky Balboa à Ivan Drago se déroule bien le soir du réveillon ! Ce qui justifie, d’un seul coup, la présence de ce film dans ma liste ! Plus sérieusement, l’occasion était trop belle de glisser, en douce, une réflexion sur l’évolution de certains archétypes du cinéma entre la fin des années ‘70 et les années ‘80.

Sections: 
Type: 

Le Grinch de Ron Howard

Les histoires du Dr Seuss font partie intégrante de la culture américaine… Mais sont finalement peu connues sous nos latitudes, sauf au travers de leurs adaptations cinématographiques. Histoires courtes, écrites en rimes, les aventures du Chat Chapeauté ou encore les péripéties du Grinch servent, dans les classes outre-Atlantique, de base d’apprentissage pour la lecture. Que des producteurs s’emparent du phénomène pour en faire des longs métrages n’était qu’une question de temps… Et surtout de technique.

Sections: 
Type: 

Au revoir à Jamais, de Renny Harlin

Un film scénarisé par Shane Black (un de plus…) et surtout disparu du radar… A moins d’être un habitué des bacs de soldes des magasins vendeurs de DVD ! Au revoir à Jamais est pourtant un film qui gagne à être redécouvert. Durant la période des fêtes, une jeune institutrice amnésique retrouve peu à peu la mémoire… Et constate qu’elle a vécu dans un monde plutôt violent. En dire plus que l’intrigue serait dévoiler les quelques surprises concoctées par le scénariste de L’arme fatale et le réalisateur de 58 minutes pour vivre.

Sections: 
Type: 

Ghostbusters 2 d’Ivan Reitman

Je sais. La suite de Ghostbuster n’est pas particulièrement appréciée par les fans, votre serviteur en tête. Bâtie de bric et de broc, cette nouvelle aventure des casseurs de fantômes ressemble à s’y méprendre à la version « corporate » du premier film.

Sections: 
Type: 

Love Actually de Richard Curtis

Noël, soyons clair, c’est le meilleur moment de l’année pour se glisser sous un plaid, avec une tasse de chocolat chaud/de café, un plateau de biscuits à portée de main… Et une boite de kleenex pour éponger les grosses larmes de bonheur et d’émotions qui noient les joues à la vision de certains classiques incontournables. Love Actually, de Richard Curtis, fait partie de ces classiques modernes que l’on connait par cœur, mais que l’on revoit toujours avec un plaisir immense.

Sections: 
Type: 

Iron Man 3 de Shane Black

Je l’ai déjà écrit sur ce site, Shane Black est un grand amateur de la période de Noël. Presque tous les scénarios qu’il a réussis à vendre aux studios hollywoodiens se déroulent durant la période des boules, des sapins, des rennes et des cadeaux richement emballés. Lorsque Black obtient le double poste de scénariste et de réalisateur de la troisième aventure de Tony Stark/Iron Man, le premier film Marvel qui se déroule après les événements des Avengers, il n’est donc pas étonnant d’apprendre que l’histoire se déroulera… lors des fêtes de Noël.

Sections: 
Type: 

Cranach de Morganloup

Cranach de Morganloup est une bande dessinée en deux volumes parus aux éditions du Lombard respectivement en 1987 et 1988. On doit le scénario à Jean-Luc Vernal (Ian Kalédine, Jugurtha,…) et le dessin à Didier Convard (Brunelle et Colin, les héritiers du soleil…). A noter que ce dessinateur assure également avec le rôle de scénariste sur certaines bandes dessinées telles que Neige ou encore Rogon Le Leu et laisse le soin à d’autres dessinateurs d’illustrer ses histoires.

Sections: 
Type: 

Dani Futuro

Dani Futuro est une série de 7 bandes dessinées parues aux éditions du Lombard entre 1972 et 1982. Elle est le fruit de la collaboration entre Mora (scénario) et Gimenez (dessin). Elle a également fait les beaux jours de l'hebdomadaire Tintin. Voilà une série de science-fiction qui a bercé mon enfance et dont la relecture m'a quelque peu déçu. En effet, je me suis aperçu que je n'étais pas le seul à avoir vieilli. Dans le cas de Dani Futuro, l'âge a laissé quelques traces.

Sections: 
Type: 

Jusqu'aux portes de la vie

Comme ne le rappelle pas la préface de Gérard Klein, qui cite les autres sources de ce roman, Robert Silverberg a écrit deux nouvelles pour un « univers partagé », celui des « Heroes in Hell », géré par Janet Morris sur la base du roman de Carolyn J. Cherryh Les Légions de l’Enfer. Gérard a parfaitement raison de rappeler que la fascination de Silverberg pour Gilgamesh est antérieure à ces deux nouvelles, puisque le roman de Silverberg, Gilgamesh Roi d’Ourouk, leur est antérieur.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Mémoire