Des images et des bulles

Titre Date uid de l'auteur
LECOUFFE DEHARME Bastien 01

P : Ton roman existait déjà, pourquoi avoir choisi de sortir une version illustrée ?BLD : A vrai dire non, Memories of Retrocity n’a jamais existé en tant que roman à l’état pur. Ce qui existait avant le livre tel qu’il est aujourd’hui était un amas de textes et d’images autonomes parlant de Retrocity elle-même. Il n’a jamais été question de faire l’un sans l’autre. Textes et images sont ici les deux faces d’une seule et même carte. Deux médiums avec leur qualités propres s’imposant alternativement en fonction des nécessités narratives du livre.

15/07/2011 18
Interview B-GNET

Wafwaf et Captain Miaou – tome 1 Salut B-GNET. Parle nous un peu de toi ?Question difficile, puisque ce n’en est pas une. Je dirai juste que je publie dans le Psikopat entre autres magazines, et qu’outre les 2 tomes de Wafwaf, j’ai sorti 3 autres livres : "Rayures" et "Old Skull" (6 pieds sous terre) et "the World is Yaourt" (Requins marteaux). J’ai étudié à l’école Emile Cohl, c’est important pour la suite. Qu’est-ce qui fait qu’on se lève un matin et qu’on se lance sur une bd aussi barrée ?C’est justement parce que j’étais à l’école susnommée que j’avais du

B-GNET
10/01/2011 18
XAVIER Philippe 01

Phenixweb : Bonjour Philippe. Parle nous des débuts de cette bd ? Comment Dufaux et toi vous êtes-vous rencontrés ? Comment en êtes-vous arrivés à travailler sur cette bd ?Philippe Xavier : une rencontre sous l’emprise du simoun dja, porté par ces milliers de particules noires, je me suis retrouvé face au Mufti... heu pardon face à Jean Dufaux... entouré d’ombres menaçantes qui n’étaient autres que des éditeurs bienveillants du St sépulcre Le Lombard.

25/04/2010 18
RIVIERE Benoît et COFFONI Philippe 01

Bonjour. Avant d’attaquer les questions sur « Milo », que pouvez-vous nous dire de votre parcours bd ?Benoît Riviere : La B.D. et moi c’est une longue histoire ! J’en lis depuis tout petit et je suis devenu collectionneur au fil du temps. Puis j’ai eu envie de passer de l’autre côté de la barrière, j’avais quelques histoires à raconter. J’ai d’abord écrit Missy, un one shot à La boite à bulles avec Hallain Paluku, puis j’ai rencontré Philippe Scoffoni.

RIVIERE Benoît
27/03/2010 18
BIANCO Guillaume 01

Salut GuillaumeSalut "PhenixWeb" !Comment allez vous ?

BIANCO Guillaume
17/11/2009 18
VONA Virginio Vona et IAH-HAL 01

Bonjour Virginio Vona, bonjour Iah-Hel, Cette histoire est votre tout premier essai dans le monde de la bd ?Iah-hel : Oui…V.VONA : Non ! Enfin il y a une quinzaine d’année, j’ai fait mes premiers pas dans la Bd en Italie, où je travaillais avec un scénariste sur des histoires dans le genre Horreur, Epouvante, éditées par la maison d’édition Fenix à ROME.

IAH-HEL, VONA Virgilio
08/04/2009 18
LACAN Patrick 01

Phenixweb : Patrick Lacan, bonjour.Patrick Lacan : Bonjour.

23/03/2009 18
Salon BD en Périgord. Un rendez-vous à ne pas manquer.

En automne, si les forêts du Périgord regorgent de champignons, les villes, elles, regorgent de festivals. A Périgueux, par exemple, il ne fallait pas manquer les deux grands rendez-vous de la littérature. Le Salon International du livre Gourmand en novembre et le plus vieux salon bd d’Aquitaine en octobre. Loin de l’énorme vitrine d’Angoulème, la banlieue de Périgueux reçoit chaque année ce sympathique salon dans le village de Bassillac. Tout a commencé un beau mois d’octobre 1989. Pour quelques férus de BD, l’envie était trop forte et ils ont monté le tout premier salon BD d’Aquitaine.

29/11/2008 18
LATOUR Sébastien 01

A l’occasion de la sortie du tome 2 de Wisher, Phenixweb est parti à la rencontre de son créateur, Sébastien Latour. Mais avant de découvrir cet auteur aux multiples talents, je vous propose une courte présentation de sa bande dessinée.

LATOUR Sébastien
30/06/2008 18
POINT Nathanaël 01

Nathanaël Point, bonjour. Comment t’est venue l’idée de cette bd ? C’est l’histoire d’un pari un peu fou… C’est au sein de l’association AJENA qui m’emploie pour réaliser des animations scolaires autour des problématiques environnementales qu’est né le projet… J’avais envie de parler des énergies renouvelables d’une façon différente, décalée, pour pouvoir toucher de nouveaux publics. Au départ, il y a eu ma rencontre avec l’illustrateur, alors graphiste à l’AJENA, et un voyage au Japon qui m’a permis de poser les bases de mon scénario. Pourquoi Amaterasu ?

POINT Nathanaël
23/05/2008 18

Pages