Littérature de l’Imaginaire

Titre Date uid de l'auteur
Libration

Commençons par rappeler que ce livre est la suite de L’espace d’un an, et que – même si l’histoire en est complète et indépendante de celle du premier volume, et porte, essentiellement, sur le personnage de la nouvelle IA née à la fin de cette histoire et sur les vies antérieures de deux personnages qui étaient secondaires dans le premier roman –, un certain nombre de données construites en détail dans celui-ci sont supposées connues dans cette suite.

CHAMBERS Becky
03/10/2017 48
2312

L’humanité, qui a rendu la vie sur Terre cauchemardesque, tente de coloniser les planètes voisines. Mais les factions s’opposent et la survie du genre humain pourrait bien dépendre d’une artiste excentrique, excessive et incontrôlable.

ROBINSON Kim Stanley
02/10/2017 5
Cinquième saison (La), Les livres de la terre fracturée T1

Trois héroïnes affrontent les colères de la Terre et l’hostilité de leurs contemporains. Un très bon roman.

JEMISIN N.K.
27/09/2017 5
Avec tes yeux

Pourquoi Thomas fait des cauchemars, nous l’apprendrons plus tard. Parce que les souvenirs qui lui empoisonnent les nuits, nous ne les connaîtrons que quand Thomas se sera sorti du piège dans lequel l’a fait tomber une séance d’hypnose. Maintenant Thomas voit par les yeux d’un sérial killer, et en croyant pouvoir intervenir, il est devenu le principal suspect des crimes. Et le tueur, qui a perçu son observation, le poursuit. Qui va l’aider, de son ami par Internet Intrepid_Fox, ou de la policière qui chasse le tueur et ne le croit qu’à moitié ?  

SIRE Cédric
26/09/2017 48
Homme que les chiens aimaient (L')

Ce roman m’a fait rire du début à la fin. C’est bien la première fois que cela m’arrive.  

KAVIAN Eva
25/09/2017 114
KAVIAN Eva 01

À propos de L’homme que les chiens aimaient, ONLIT-Editions, octobre 2016   Bonjour, Eva Kavian, petite présentation à nos lecteurs : qui êtes-vous ?

KAVIAN Eva
25/09/2017 114
LoveStar

Ce premier roman est celui d’un Islandais, Andri Snaer Magnason, et est une dystopie satirique et poétique (dixit la 4e page de couverture).   En fait ce livre est presque impossible à résumer ! Aussi je vais me limiter à la version officielle :

MAGNASON Andri Snaer
23/09/2017 17
A-Bis

Ces suites des aventures de cet agent spatial continuent à 100 à l’heure.  Pas de répit jusqu’au dénouement en feu d’artifice. À présent, elle fait équipe avec une autre agent.  Ce terrible binôme balaiera tout sur son passage. L’ensemble de ces nouvelles se savoure à la même vitesse que l’auteur désire nous emmener. Il y a une chose qui m’a méchamment titillé : elles ne sont que deux et nettoient les paliers de la superstructure avec une aisance tenant du miracle. Les leurres et les gadgets qu’elles utilisent ne sont que très rarement repérés par l’armée adverse.

CHAU Guillaume
22/09/2017 11
Tout sur le zéro

Pierre Bordage ne se lance pas dans un traité de mathématique : il explore le monde particulier des joueurs de casino !

BORDAGE Pierre
21/09/2017 5
Grève infernale

Dans ce court roman de fantaisie fantastique paru en 2014, qui inaugure la nouvelle collection Rechute des éditions Goater, Norman Spinrad imagine que quelques leaders syndicaux plus ou moins mafieux américains, se retrouvant en enfer, imaginent d’utiliser leurs méthodes de propagande pour syndiquer et mettre en grève non seulement les damnés mais aussi les démons. Démons qui, après tout, sont eux aussi victimes des cadences infernales (le mot n’a certainement jamais été aussi approprié) imposées par le Grand Patron de l’Enfer, Satan.

SPINRAD Norman
20/09/2017 48

Pages