Littérature de l’Imaginaire

Titre Datetrier par ordre croissant uid de l'auteur
Ballet de sorcières (Le)

2004. La première partie du livre nous fera rencontrer une noble famille basque occupée à de sombres travaux. Le Comte Aymond de Bruilh, un peu désargenté, et ses enfants Bertrand et Morguy, tentent d’évoquer un démon en l’extrayant de l"éther" par le sacrifice de jeunes filles.

SADOUL Jacques
25/01/2007 4
Petite faiseuse ou l'étonnant voyage d'une Fée (La)

Une fée se réveille entourée d’objets, autant de pièces du puzzle qui lui permettra de retrouver la mémoire et de savoir qui elle est. Les amateurs d’illustrations Fantasy n’auront pas besoin pas besoin que je leur présente Sandrine Gestin. Ses illustrations sont parfois en couverture de livres, ornent des encyclopédies ou des livres sur le fantastique et l’imaginaire, bref elle est présente pratiquement à chaque fois qu’on parle de fées ou d’êtres féériques.

GESTIN Sandrine
23/01/2007 15
Paladin des âmes

La Royina de Chalion est une femme marquée par les épreuves de la vie. Veuve et fragile, elle décide de partir en pèlerinage pour échapper à son entourage étouffant. Accompagnée d’une petite escorte commandée par les frères di Gura et Foix, Ista part à la rencontre des lieux saints choisis par son directeur de pèlerinage, le frère di Cabon, religieux dédié au cinquième dieu, le Bâtard.

BUJOLD Mc Master Lois
21/01/2007 5
Bonheur obligatoire (Le)

Recueil de quatre nouvelles du plus célèbre auteur roumain né en 1936, Le Bonheur obligatoire est une fresque fantastico-historique.   La première nouvelle, L’Interrogatoire, nous isole dans un malaise complet, obnubilé par le sort horrible de cette artiste emprisonnée et torturée. Au terme d’un interrogatoire à une seule voix, après plus de 12 h, on découvre le premier cas de folie incarnée dans un monde « rapide, froid et résolu ». Le tout est enivrant comme une chose dont on espère la fin pour s’en sortir.

MANEA Norman
19/01/2007 17
Jennifer Morgue

« La laverie », tout un programme pour un service secret.

STROSS Charles
17/01/2007 16
Petites danses de macabré

Macabré ? Danse macabré ? Danse des morts ? Claude Bolduc, dans sa préface, n’ira pas plus loin dans l’étymologie de cette évocation de la mort, que la musique évoquera aussi (Danse macabre, de Saint-Saëns, ou Danse des morts, d’Honegger). Si, manifestement, cet hommage ’macabre’ nous vient du plus profond passé médiéval, il attire tout autant notre présent, que la chorégraphie mortuaire fascine encore et toujours. Comme l’écrit Bolduc : "Après tout, le macabre est dans les yeux de qui regarde."

BOLDUC Claude
15/01/2007 4
Peuples de l'ombre, L'Encyclopédie du Merveilleux T3 (Des)

La nuit du solstice d’hiver approche et le Vieil Éric s’apprête à célébrer ses méfaits avec ses amies sorcières. En ce 25 décembre, le diable va présider le sabbat du mont Broken. Et oui, Noël n’est pas une fête d’origine chrétienne mais sa signification a été récupérée par l’église catholique. C’est l’une des très nombreuses informations que contient ce troisième volume de l’Encyclopédie du Merveilleux d’Édouard Brasey. Ce tome est consacré aux peuples de l’ombre, personnages redoutés et horrifiques de l’imaginaire humain.

BRASEY Edouard
11/01/2007 5
Passagères de l'Albatros (Les)

André-Jean Bonelli a plusieurs vies : dans l’une au moins, il est médecin à la retraite. Et compagnon éblouissant. Les passagères de l’Albatros proviennent de sa face obscure, de son talentueux tribut rendu à la science-fiction, genre littéraire dans lequel il œuvre depuis les années soixante-dix.

BONELLI André-Jean
09/01/2007 18
Don, Le dernier souffle T1 (Le)

Inconfortable position que celle du clan Thirsk : Fergys Thirsk, grand général des armées de Morgravia et frère de sang du Roi s’interpose entre ce dernier et la lame qui le visait et trouve la mort lors d’une bataille opposant ses troupes à celles de Briavel, l’ennemi traditionnel de son royaume. Les deux héritiers du clan, Wyl et sa jeune sœur Ylena doivent alors assumer leur rôle plus tôt que prévu, toutefois assurés de la bienveillance royale.

McINTOSH Fiona
07/01/2007 10
Nightwatch , Les sentinelles de la nuit T1

Vous avez aimé le film du même nom ? Pas moi. Je l’ai trouvé vulgaire, glauque et finalement assez mal tourné. J’ai donc ouvert ce livre avec quelque réticences, malgré tout ce que j’avais pu entendre de bien à son sujet, les appréciations élogieuses glanées ci et là, qui faisaient de ce roman un must, tant sur le fond – originalité dans le traitement du sujet, intrigues réussies, etc. – que sur la forme. Quant à ce dernier point, je ne saurais être affirmatif.

LOUKANIENKO Sergueï
05/01/2007 10

Pages