Littérature de l’Imaginaire

Titre Datetrier par ordre croissant uid de l'auteur
Rainbows End

C’est un livre de Vernor Vinge, cela dit (presque) tout. Pour ceux qui n’ont encore rien lu de lui, je précise : Vernor Vinge est un mathématicien et écrivain américain, connu sur les deux plans. En SF, il a reçu le Hugo 1993 pour Un feu sur l’abîme, il a publié un essai pour introduire le concept de Singularité, nom qui désigne un changement de mentalité profond du fait d’une avancée technologique importante, et précisément ce qui pourrait advenir dans un futur plus ou moins rapproché à cause de l’informatique, des IAs, des nouveaux modes de communication,….

VINGE Vernor
04/08/2007 18
Lettres mortes

Efficace. Voilà le terme qui résume le mieux le style de Shaun Hutson. Pas de fioritures, pas d’ornements inutiles. Des phrases courtes, des chapitres ramassés et un récit nerveux. Telle est pour lui la clef du succès. Et peu importe si le résultat ne change pas la face de la littérature britannique. Le lecteur obtient ce qu’il est venu chercher : un habile dosage d’action, de suspense, de gore, de sexe et de fantastique. Le tout enrobé de considérations un peu basiques sur l’omniprésence de la violence en ce bas monde.

HUTSON Shaun
02/08/2007 2
Au-delà de l'infini

Gregory Benford est un auteur majeur de la hard SF moderne. Auteur de romans à succès comme Un Paysage du temps ou son cycle du Centre Galactique, il a aussi été récompensé notamment par le Prix Nebula. Autant le dire tout de suite ici, Benford a écrit un sérieux bouquin de hard SF. Sérieux certes, mais avouons-le, ennuyeux également. Là où nous attendons, émerveillement, dépaysement, clarté des idées, envolée scientifique, nous n’avons eu qu’ennui et explications lourdes…

BENFORD Gregory
31/07/2007 14
Zone du dehors (La)

Nous sommes 2084. Suite à divers conflits nucléaires/bactériologiques (« la radioactivité, c’est la seule éternité créée par l’homme »), la Terre – à l’exception notable du continent africain – n’est plus qu’un vaste champ de ruines, impropre à la vie. Les régimes politiques du passé ayant ainsi fait la preuve de leur dangerosité, une fraction de l’espèce humaine part s’installer dans l’espace pour y fonder des colonies « sociales-démocrates », havres de paix jalousés de tous, situées aux confins du système solaire.

DAMASIO Alain
29/07/2007 2
Marches du trône, Les aventuriers de la mer (Les)

Il fallait bien que ça arrive un jour où l’autre et j’attendais ça avec impatience. Et là, voilà, c’est fini. Les aventuriers de la mer ont bouclé leurs voyages. Et moi, je suis là avec l’envie d’aller au delà... J’en veux encore… Je voulais que ça se termine et en même temps, je voulais que cela ne finisse jamais. Le paradoxe de la lecture « plaisir ». Aller toujours plus loin dans l’aventure, en connaître toujours plus et ne pas vouloir que ça s’arrête. Le piège des séries ! Le plaisir aussi qu’on voudrait à l’infini.

HOBB Robin
27/07/2007 6
Voleuse de livres (La)

L’histoire, c’est la petite histoire des petites gens dans un quartier pauvre de Munich, pendant les années de guerre et d’horreur, de 1939 à 1943, racontée par la mort. C’est l’histoire d’une fillette qui ne peut apprendre à lire sans apprivoiser les mots avec son coeur et comment elle devient une voleuse de livres. C’est l’histoire d’un juif qui raconte et dessine le malheur en poésie. C’est l’histoire d’un jeune garçon qui résiste au facisme de toutes les façons.... Essoufflée, comme si j’avais couru jusqu’au bout du livre pour savoir…. Le cœur battant très fort.

ZUSAK Markus
25/07/2007 6
Secret de Térabithia (Le)

La quatrième de couverture résume : “Jess, élève de CM2, a un rêve : devenir le plus grand sprinter du collège ! Mais à la rentrée des classes, une nouvelle élève, Leslie, le bat à la course ! Plutôt que d’en être jaloux, Jess est intrigué par cette fille pas comme les autres qui n’a pas peur des grands. Très vite, ils deviennent amis, et s’inventent un royaume imaginaire, caché dans la forêt : le royaume de Térabithia. Leslie et Jess deviennent alors le roi et la reine d’un univers parallèle peuplé de créatures aussi fantastiques que terrifiantes...”

PATERSON Katherine
23/07/2007 17
Enfants de Darwin (Les)

C’est le genre d’œuvre qu’on aborde avec un respect d’autant plus grand qu’on a déjà lu L’Échelle de Darwin, dont ce livre est la suite, qui raconte l’évolution de la vie des « enfants de Sheva », ces enfants qui sont, peut-être, les premiers représentants de l’espèce qui doit succéder à l’Homo Sapiens Sapiens. Seulement le lecteur qui parvient à avaler ce nouveau pavé ne peut s’empêcher de remarquer un certain nombre de défauts au livre.

BEAR Greg
21/07/2007 18
Pierres du rêve (Les)

Bon, la SF n’est pas toujours une littérature sérieuse avec des réflexions spéculatives entrelacées des dernières théories scientifiques. Quand le détective de service fait, sans cesse, référence à son idole Humgart Bophrey, que tous les noms de référence sont tordus de la même manière (mais pas les noms de voitures ?), et que l’histoire s’embarque vers une parodie loufoque d’une aventure de Bogart, avec blondes « supervixens » et truands en tous genres, vous savez qu’il n’y aura rien à retenir de l’histoire sinon l’amusement qu’elle vous aura apporté.

WHALE Laurent
19/07/2007 18
Du sang pour Manitou

Avec Du Sang pour Manitou, Graham Masterton retourne aux origines de son style et effectue une fois encore la fusion presque parfaite entre la terreur, l’humour british totalement décalé et des préoccupations contemporaines. L’histoire débute comme un thriller horrifique « classique » alors qu’une étrange et meurtrière épidémie semble frapper New York. Certains habitants souffrent de fièvre et vomissent des flots de sang… qui s’avère ne pas être le leur.

MASTERTON Graham
17/07/2007 7

Pages