WALTON Jo

Mes vrais enfants

Une vie banale qui se partage en deux et offre deux mondes parallèles.

Type: 

Morwenna

Ce curieux roman qui mélange l’aventure d’une adolescente qui croit aux fées et à la magie et se voit à cause de cela menacée par sa propre mère, et une longue promenade dans le thésaurus de la science-fiction, avec des réflexions assez intéressantes sur tous les livres que l’héroïne parvient à lire, n’a-t-il pas été fortement desservi auprès de la majorité des lecteurs, tous ceux dont la culture SF préalable était faible ou moyenne, par une traduction qui ne leur fournissait pas un minimum d’explications sur les nombreux titres cités ?

Type: 

Demi-couronne (Une)

Un récit de 2008 qui illustre de façon fascinante les phénomènes actuels. Un excellent roman !

Type: 

Hamlet au paradis

Lorsqu’une actrice de théâtre vieillissante meurt à son domicile dans l’explosion d’une bombe artisanale en compagnie d’un inconnu, l’inspecteur Carmichael ne doute pas de pouvoir classer rapidement l’affaire.   En effet, un complot juif ou communiste devrait facilement expliquer les faits. Mais l’inspecteur veut aller au bout de l’affaire, ce qui le conduit sur la scène du Siddons où sera bientôt donnée la première de Hamlet.  

Type: 

Cercle de Farthing (Le)

Hitler n'a pas envahi l'Angleterre car celle-ci a signé la « paix dans l'honneur », laissant le continent sous le joug nazi. Les instigateurs de cette paix, membre du Cercle de Farthing, se réunissent pour un week-end au domaine Eversley pour préparer des élections cruciales. Lucy, fille des Eversley, est invitée malgré sa mésalliance avec un juif, David Kahn. Lorsque Sir James Thirkie est assassiné au manoir, l'inspecteur Carmichael découvre la haute société anglaise. Avec une interrogation : à qui profite le crime ?  

Type: 

Morwenna

L’inconnue Walton Née en 1964, Jo Walton, auteur de Fantasy, est peu connue en France. Avec Morwenna, elle a cependant accompli l’exploit d’obtenir et le prix Hugo (attribué par les fans) et le prix Nebula (plus élitiste). Les éditions Denoël ont donc traduit l’ouvrage dans la langue de Molière, pariant sur un succès éditorial, qui semble d’ailleurs se dessiner. Mais qu’est-ce qui fait donc le succès de ce roman ?   Le journal de Mor

Type: 
S'abonner à RSS - WALTON Jo