HORST Jørn Lier

Chiens de chasse (Les)

Les policiers auraient-ils succombé au syndrome des « chiens de chasse », suivant par instinct la première piste, au risque d’en négliger d’autres, et s’acharnant à prouver la culpabilité supposée de leur proie ? En tout cas, à la sortie de prison de Haglung, l’inspecteur Wisting est démis de ses fonctions à titre de précaution. Il peut ainsi reprendre l’enquête, chercher les éventuelles manipulations ou les prises de positions faussées par une vue orientée de l’affaire. Sa fille, Line, journaliste, trouve de son côté des pistes fort intéressantes qui s’entrecroisent avec celles de son père.

Type: 

Usurpateur (L')

Voici la troisième enquête de William Wisting (vous trouverez celle de Fermé pour l’hiver sur le site), juste après Les chiens de chasse (dont la critique viendra vite). Cet auteur norvégien vend ses livres par centaines de milliers dans le monde entier. Il fait partie de cette génération d’auteurs de thrillers venus d’Islande et de Scandinavie dont le talent n’a rien à envier aux auteurs plus connus d’Amérique ou de France.

Fermé pour l'hiver

Dans la région de Vestfold, les Norvégiens aisés disposent de chalets d’été, près de la mer, des falaises et des embruns. Ils ferment ces maisons pour l’hiver, dès le retour du mauvais temps. Ces lieux isolés sont les proies préférées des voleurs venus des pays de l’Est si proches. Quand on y découvre les derniers cambriolages, on y ajoute un petit cadavre qui rapidement, disparait. Que se passe-t-il entre les rochers ? Trafics divers, règlements de compte, ornithologues…

Type: 
S'abonner à RSS - HORST Jørn Lier