DARTEVELLE Alain

Belgiques : Dans la peau du Doudou

Une nouvelle collection chez Ker Éditions : les auteurs belges affirment leur « belgitude » et racontent leurs perceptions, leurs expériences dans le plat pays qui est aussi celui de Phénixweb.   Ce sont donc des recueils de nouvelles, comme des petits flash-backs de vie personnelle, mêlés d’imagination et de textes exploitant les « piliers » de la culture belge.  

Dans la ville infinie

Alain Dartevelle nous donne, dans le style du Ballard de Vermillion Sands, huit images d'Infinity City, ville à l'écart du monde, préservée des conflits et désastres écologiques qui sévissent sur notre planète, même s'il arrive qu'un jeune de la cité soit envoyé au front d'une guerre qui ne touche pas la ville. Et il nous offre plus précisément quelques images de la vie des plus puissants de cette ville, ou de celle de ceux qui subissent leurs frasques et leurs fantasmes.

Type: 

DARTEVELLE Alain 01

En liminaire, vous écrivez : « Une première version de La chasse au spectre a été publiée en 2000 ». Pouvez-vous nous dire pourquoi cette seconde version, et en quoi elle diffère de la précédente ?La première édition s’était faite à la Renaissance du Livre, dans la collection « Les Maîtres de l’Imaginaire » que Jacques Mercier y avait créée.

Type: 

Chasse au spectre (La)

Encore un étrange objet d’Alain Dartevelle. Polar ? Roman d’aventures ? Récit journalistique ? Poème en prose ? Divagation fantastique ? Un peu de tout cela, sans doute, avec, en plus, cette « Dartevelle touch » qui caractérise toute œuvre de cet auteur majeur de l’Imaginaire belge.

Type: 

Dans la ville infinie

Tout auréolé de son récent Prix décerné par l’Académie Royale de Belgique pour Amours sanglantes, Alain Dartevelle publie un nouveau recueil de nouvelles, différent mais tout aussi personnel. Huit récits entrelacés, se déroulant dans un même décor : Infinity City. Drôle de ville, en vérité, située on ne sait où, on ne sait quand. Elle est isolée du monde extérieur, lequel est en proie à de violents conflits jamais explicités. L’invasion extraterrestre relatée par trois fois a-t-elle vraiment lieu ? Les personnages existent-ils ou rêvent-ils ?

Type: 

Au nom du néant

Très étrange objet. Comme souvent chez Dartevelle. Roman ? Recueil de nouvelles ? Les deux, sans doute. Science-Fiction ? L’action se passe sur une planète bizarre, non décrite, l’Astre des Délices. Surnaturel ? On croise une mythologie curieuse et des êtres mi-végétaux mi-humains. Fantasy aussi alors ? Et le style ? Une vraie narration linéaire ? Un pamphlet ? L’attaque nette du prosélytisme religieux évoque certains opuscules du siècle des Lumières. Roman illustré ? Les dessins de Marc Sevrin ponctuent les différentes histoires à la manière des illustrations tragiques de Jacques Callot.

Type: 

Amours sanglantes et Narconews et autres mauvaises nouvelles du monde

Chef de file de l’Imaginaire SF belge, Alain Dartevelle est surtout connu pour ses romans : Script, Imago, Duplex, ou La Chasse aux spectres. Il est aussi l’auteur de très nombreuses nouvelles regroupées en recueil, comme Terrestrial Parade et autres manipulations ou le très curieux Treize fois moi, sans oublier plusieurs romans jeunesse. Et voici que cette année 2011 nous offre deux nouveaux recueils, parus presque simultanément.

Type: 
S'abonner à RSS - DARTEVELLE Alain