Littérature de l’Imaginaire

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
36 marches jusqu'en enfer et Livre des choses perdues (Le)

Comme je suis déjà un très (trop) vieux lecteur, il m’a semblé intéressant le temps d’une recension, d’analyser en parallèle deux ouvrages que la fortune (et le service de presse de Phenixweb) ont placés entre mes mains : 36 marches jusqu’en enfer de Sébastien Gollut, et Le livre des choses perdues de John Connolly.

CONNOLY John, GOLLUT Sébastien
14/05/2011 18
39ème Convention nationale française de Science-Fiction et 2ème Convention nationale française de Fantasy - Semoy 2012

Un très chouette moment de rencontre de la « communauté SF » (120 participants, cette année), que je m’empresse de vous narrer. Jeudi 23 août

04/09/2012 4
41ème Convention nationale française de science-fiction

N'ayant pu assister à la précédente convention, tenue à Aubenas, je me réjouissais particulièrement de celle-ci, d'autant plus que a) j'y allais avec mon épouse Véronique, 2) elle avait lieu à Amiens, pas loin de chez moi, et 3) elle était consacrée à Jules Verne.   Jeudi 17 juillet

28/07/2014 4
50° au-dessous de zéro

Après les pluies diluviennes des « Quarante signes de la pluie », Kim Stanley Robinson poursuit sur sa lancée pour nous prévenir des lendemains qui nous attendent et qui déchantent. Au programme cette fois, la froidure extrême. La faute au Gulf Stream, ralenti dans sa remontée par le réchauffement des eaux de mer et surtout à la perte de salinité due à toute l’eau douce des banquises qui fondent. Enfin, je vous résume en gros la situation.

ROBINSON Kim Stanley
16/03/2008 6
60 jours et après T3

En cette fin d’année, alors que nos thermomètres descendent jusqu’aux frimas, je ne pouvais pas oublier ma lecture de l’année passée « 50° au dessous de zéro », une lecture si marquante que j’ai équipé tous les membres de la maison en « polaire » suivant les conseils du héros, Frank, pour se protéger du froid. Et j’attendais donc la suite pour savoir s’il était possible, envisageable qu’on se tire du bourbier « désordre climatique » dans lequel on s’enfonce inexorablement y compris dans notre monde réel.

ROBINSON Kim Stanley
01/03/2009 6
À chacun son monstre

Micky Papoz est un ancien habitué des conventions et fanzines dont je découvre les œuvres assez récentes dans ce volume. Un florilège de nouvelles angoissantes, plus ou moins classiques : une évocation de Gilles de Rais, cinquième épisode de ses « Damnés », et différentes nouvelles parues en anthologies ou revues entre 1987 et 2000 ou inédites, qui rappellent les limites du monde connu et rationnel et les possibilités inquiétantes qui se cachent au-delà de ces limites...  

PAPOZ Micky
20/11/2014 48
A corps perdu

Roïn Venkoo travaille pour les Défunts, un organisme qui gère la mort. Celle-ci n’est plus définitive, car il suffit de se faire numériser pour retrouver un corps. Que celui-ci soit réel ou virtuel. Le travail de Roïn est simple et monotone, jusqu’au jour où sa directrice lui confie une enquête sur une vague de suicides frappant… les morts ! Phénomène naturel ou terrible machination ?

LENCOU Antoine
09/07/2014 5
A l'assaut des ténèbres, les portes du temps T1

Pour son onzième anniversaire, juste avant Noël, Will Stanton voulait simplement qu’il neige. Mais ce qui lui est révélé ce jour là bouleverse sa vie à jamais. Il est le dernier des immortels, il détient des pouvoirs prodigieux et doit réaliser une tâche périlleuse dont la survie du monde dépend ! Will parviendra-t-il à accomplir sa quête alors que les puissances obscures des ténèbres ont juré sa perte ?

COOPER Susan
05/04/2008 17
A l'est du Cygne

Pour moi, Michel Demuth, c’est d’abord le traducteur de mon livre préféré, c’est-à-dire Dune. Comme les nouvelles n’ont jamais été ma tasse de thé dans le passé, pas plus que les auteurs français, j’ai quasi raté tous les textes de Michel Demuth. Avec néanmoins une exception : Les galaxiales, sorti en son temps chez J’ai lu, qui doivent toujours se trouver dans ma bibliothèque et que je n’ai jamais ouvertes !

DEMUTH Michel
11/01/2011 3
A l'heure où je succombe

Pour fêter la fin de leurs examens, quatre amis, Julien, Valérie, Thomas et Lou, décident de passer une semaine loin de tout dans la maison familiale du premier. Une maison dans laquelle il n’a plus remis les pieds depuis de longues années, depuis la disparition mystérieuse de sa soeur aînée Camille. Fugue ? Durant toutes ces années, sa famille n’a cessé d’espérer son retour.

FAVARD Jean-Pierre
27/06/2018 118

Pages