Dans les geôles de Sibérie

"Cueilli impréparé, j’étais de ces taulards qui font leur entrée dans le monde sans aucun effet personnel."Irkoutsk, Sibérie orientale. Yoann Barbereau dirige une Alliance française depuis plusieurs années. Près du lac Baïkal, il cultive passions littéraires et amour de la Russie. Mais un matin de février, sa vie devient un roman, peut-être un film noir. Il est arrêté sous les yeux de sa fille, torturé puis jeté en prison. Dans l’ombre, des hommes ont enclenché une mécanique de destruction, grossière et implacable, elle porte un nom inventé par le KGB : kompromat.

Type: 

Sauter des gratte-ciel

Le titre français est trompeur : le titre original Die Hochhausspringerin (La femme qui saute des gratte-ciel) était bien sûr difficile à rendre en français. Mais au moins cache-t-il moins que le sujet n’est pas la Sauteuse, Riva, mais la psychiatre chargée d’intervenir parce que Riva, la championne de ce nouveau « sport » et spectacle, refuse de continuer son « job ».

Type: 

Bretzel & Beurre salé -Une enquête à Locmaria

Locmaria, petite cité du Finistère, est en ébullition depuis qu’un mystérieux investisseur a racheté une superbe propriété en bord de mer, au nez et à la barbe d’un notable de la ville. L’acheteur, en fait une acheteuse, se nomme Catherine Wald, la cinquantaine épanouie, Strasbourgeoise d’origine, bien décidée à implanter choucroute et Gewurtzraminer au pays du chouchen, des crêpes et du kouign-amann.

Type: 

Liens de sang

C’est l’histoire de la redécouverte du passé de sa famille et d’une ancêtre esclave par une jeune femme noire californienne du vingtième siècle. Sans aucun doute ce roman serait-il bien différent si écrit aujourd’hui car, en même temps que les réflexions profondes sur les fondements de la cruauté de certains et de la soumission des autres, il comporte en sous-entendu un espoir aujourd’hui disparu de la compréhension universelle, remplacé par la recherche de réparation ou de revanche.  

Type: 

Malamute

Germain Grosdemange, veuf peu sociable vivant dans une ferme isolée des Vosges, se voit contraint d’accepter sur ordre de sa fille unique la présence de quelqu’un à ses côtés pour passer l’hiver. Ce chaperon imposé, c’est Basile, un lointain neveu, conducteur d’engin de damage pour les pistes de skis de la région. Entre le jeune et le vieux, la relation s’avère problématique. Germain vit hanté par ses souvenirs, comme Basile, qui a causé involontairement la mort d’une enfant quelques années plus tôt au volant de sa machine.

Type: 

Mécanique en apesanteur

La narratrice est une spécialiste des IA qui est appelée à réparer celle de la Station Spatiale Internationale dont les caprices menacent les astronautes. Contrairement à ses collègues, elle est capable de dialoguer avec les machines qu’elle répare. Mais celle-ci est beaucoup plus étrange que toutes les IA qu’elle a déjà rencontrées, et qui va modifier l’autre ?   Une nouvelle assez surprenante, et intéressante, à lire sans idée a priori...  

Type: 

Labyrinthe des femmes (Le)

Lyon, 1898. Six mois se sont écoulés depuis que le professeur Alexandre Lacassagne a demandé à Félicien Perrier,  l’un de ses étudiants, de créer une équipe de scientifiques dédiée à la résolution des affaires criminelles. Et celle-ci est bientôt dépêchée sur les lieux d’une macabre découverte :  à qui appartiennent ces corps de femmes décomposés trouvés dans les entrailles de la Croix-Rousse ? Pourquoi ont-ils été déposés là, comme sur un autel sacrificiel ? Est-ce l’œuvre d’un fou ou d’une secte ? Le vieux bateau-morgue reprend  du service.

Type: 

Tambours du dieu noir (Les)

La fantasy uchronique est désormais une branche assez fréquentée de la SF, et le principal intérêt de ces nouvelles, car le livre en contient deux, dont la seconde L’étrange affaire du djinn du Caire, rentre dans un cycle auquel appartient un autre volume, en est l’écriture par un auteur nouveau.

Type: 

Numérique, Les métamorphoses T2

Le monde d’un adolescent n’est pas forcément joyeux, sauf quand il devient un puissant politicien d’un jeu en ligne. Mais lorsque la réalité rattrape et dépasse le virtuel, la vie devient un jeu périlleux dans cet excellent roman.

Type: 

Et nous aurons l’éternité

L’idée des derniers survivants dans un monde en train de crever, où certains imposent les règles écologiques déjà inefficaces parce que trop tardives, et où une élite parvient à conserver des ilots cachés de gaspillage, racontée par une des derniers survivants de l’Ère de l’Insouciance qui attend le moment de rejoindre son mari, déjà incinéré, dans une dispersion des cendres communes, est un thème désormais classique. Ce roman y ajoute l’idée de la disparition de la littérature, au nom des économies de papier et, plus encore, de bases de données numériques.

Type: 

Pages