PAGEL Michel

American Gods

Au niveau basique, c'est l'histoire d'un individu qui se trouve impliqué sans savoir pourquoi dans un affrontement entre d’« Anciens Dieux » installés aux USA par les vagues d'immigration successives qui ont peuplé le continent américain et de « Nouveaux Dieux », nés des technologies modernes (cinéma, radio, télévision, comics, jeux vidéo)... Et qui vont se trouver entraînés dans une guerre plus ou moins artificiellement organisée par deux « tricheurs », Odin et Loki, lesquels doivent tirer profit des morts qui leur seront « dédiées ».  

Type: 

Jennifer Strange, dresseuse de quarkons

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, n’ayant pas lu Moi Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, rappelons que Jennifer Strange est une enfant trouvée, achetée par l’agence de magie Kazam, dans un monde qui semble mélanger des lieux appartenant au nôtre, des lieux imaginaires et des réalisations techniques équivalentes à celles que nous connaissons, mais basées sur la magie et l’énergie sorciérique. Energique sorciérique qui avait quasiment disparu dans le précédent volume des aventures de notre héroïne et ne revient que progressivement.

Type: 

Ennemi dans l'ombre T1 et T2 (L')

L’univers d’Honor Harrington continue de s’étoffer avec ce cycle parallèle qui s’inscrit parfaitement dans la trame dessinée par David Weber. Après L’ombre de Saganami qui nous avait fait découvrir l’amas de Talbot, voici L’ennemi dans l’ombre, sa suite qui ne manque pas d’intrigues et de suspense. Ce deuxième tome, toujours édité chez l’Atalante, est proposé en deux volumes. C’est épais, c’est dense, c’est parfois déroutant par le grand nombre de personnages rencontrés, mais cela reste excellent.

Type: 

Ombre de Saganami T1 et T2 (L')

Non ce n’est pas un Honor Harrington. Oui cela se passe dans le même univers qu’Honor Harrington. Et oui, elle apparait dans le livre. L’ombre de Saganami, de David Weber, se passe en même temps que « Coûte que coûte ».

Type: 

H2G2, encore une chose... T6

Et voici un rajout à la « trilogie en cinq volumes » qui reprend et prolonge les mésaventures d’Arthur Dent et la re-destruction de la Terre, cette fois-ci de façon définitive et dans tous les univers possibles ?

Type: 

H2G2

  Il y a longtemps que j’avais lu les deux premiers volumes du Guide (en version originale), cela m’a fait plaisir de les retrouver en français. Mais si ce volume omnibus convient pour le rangement ou la recherche d’épisodes, je crois que s’enfiler les cinq « volumes » à la chaîne n’est pas une bonne idée ; j’aurais dû laisser passer du temps entre les « volumes », qui ne s’enchainent pas sur le mode complémentaire, mais bien sur le mode « plaisir des retrouvailles » et « comique de répétition ».

Type: 

Choses fragiles (Des)

Neil Gaiman est un touche à tout génial qui propose avec ses Choses fragiles un recueil de nouvelles et de poèmes, et même un court roman situé dans l’univers d’American gods. Avec son imaginaire sans frontière, l’auteur exploite nombre de scènes qui semblent jaillir comme une pluie d’étincelles. S’il est impossible de relater les 31 récits du livre, certains peuvent être mis en avant. Comment parler aux filles pendants les fêtes relate les mésaventures de deux adolescents qui se retrouvent invités d’une soirée où les convives ont un étrange comportement.

Type: 

Forêt de Cristal (La)

On ne le répétera jamais assez : la lecture de l’oeuvre de J.G. Ballard est absolument nécessaire à quiconque souhaite questionner la société dans laquelle nous vivons ainsi que ce vers quoi nous tendons collectivement (ne serait-ce que d’un point de vue inconscient).

Type: 

Fée des dents (La)

Sam, Terry et Clive sont trois copains de sept ans qui découvrent la vie dans la petite ville de Redstone, près de Coventry. Garnements insouciants, ils accumulent les bêtises propres à l’âge où l’on perd ses dents de lait. Cette banale expérience se révèle horrifiante pour Sam qui, alors qu’il surveille sa dent sous l’oreiller, voit apparaître dans sa chambre Quenotte, la Fée des dents. Troublée par le don de l’enfant, l’être magique s’enfuit.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - PAGEL Michel