Littérature

Titretrier par ordre croissant Date uid de l'auteur
Anthologie Utopiales 2017

Cette anthologie, aussi passionnante que ses prédécesseurs, avait pour thème Le temps, thème décliné de façon variée par les textes proposés, certains anciens et republiés à l’occasion, certains écrits en réfléchissant au thème.  

ANTHOLOGIE
07/02/2018 48
Anthologie Utopiales 2013

Pour la quatrième année, Actu SF nous propose l’anthologie des Utopiales, contenant des textes d’un certain nombre d’auteurs invités (dont deux, William Gibson et Jean-Pierre Andrevon, n’ont pas pu venir pour raison de santé). On y trouve des textes plus ou moins anciens, parfois inédits en français, extrêmement variés, et qu’il serait difficile de présenter tous.

ANTHOLOGIE
17/02/2014 18
Anthologie Utopiales 15

Portant sur le thème « Réalités », l’anthologie 2015 autorisait plus ou moins n’importe quelle dérive, puisque Robert Silverberg s’est permis de publier une histoire de monde perdu (texte inédit ? J’ai un doute d’autant plus fort que je ne vois pas où je l’aurais déjà lu en anglais) fortement inspiré par Horizon perdu de James Hilton, « Smithers et les fantômes du Thar ».

ANTHOLOGIE
02/12/2015 48
Anthologie officielle des Utopiales 2009

Chaque Utopiale fait paraître une anthologie de nouvelles, en tant que petit cadeau aux participants. Voici celle de 2009. Avant de parler des textes publiés, il faut absolument citer la préface remarquable d’Ugo Bellegamba. Par la forme d’abord, qui conduit le lecteur. Par le fond ensuite, qui grince et fait hésiter : ce lecteur est-il aussi innocent qu’il le croit ? Sommes-nous innocents, nous, amateurs de SF, par rapport aux événements qui nous entourent ? Bellegamba prend Candide de Voltaire comme guide, à raison. Texte impressionnant, superbement écrit, et à relire intensément.

22/11/2009 4
Anthologie Imaginales 2016 : Fées et automates

Sur ce sujet, cette nouvelle opposition entre deux thèmes apparemment incompatibles, 14 auteurs ont écrit 13 textes assez variés, allant de la poésie pure ou de la féérie classique à la science-fiction, cyberpunk, post-apocalyptique ou même space opera. Mais, à de rares exceptions près, les fées y apparaissent systématiquement comme des victimes innocentes de la méchanceté humaine ou de celle de certains hommes, tandis que la position des automates est plus variée.  

ANTHOLOGIE
03/09/2016 48
Anthologie d'histoires effroyables

 

MCSWEENEY’S
22/06/2011 3
Antho-noire pour nuits blanches

… du fantastique au polar… du steampunk à l’humour noir Quinze nouvelles qui vous laisseront toutes un étrange goût de sang dans la bouche !   Un petit mot d’abord sur la couverture qui est du plus bel effet. J’apprécie particulièrement la présence de l’entonnoir qui, il faut le savoir, était le mot imposé à chaque auteur lors de l’élaboration de son texte. Ensuite, il y a la préface de Céline Guillaume, une auteure que j’apprécie énormément.

COLLECTIF, GATEL Gildas
31/12/2013 18
Anomalie (L’)

Commençons par lever la question de savoir si c’est un livre de science-fiction. La réponse est incontestablement oui. D’abord parce que Le Tellier ne manque pas de citer quelques références, fut-ce lorsque ses personnages se rappellent avoir lu des livres ; ensuite parce que le thème fondamental, les réactions individuelles et collectives à un phénomène nouveau, est l’un des thèmes majeurs de la SF.

LE TELLIER Hervé
27/06/2022 48
Anomalie (L')

"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l'intelligence, et même le génie, c'est l'incompréhension." En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai.

LE TELLIER Hervé
31/03/2021 96
Anno Dracula

1888. Dans la noirceur de Londres, un quartier se distingue par ses habitants. Whitechapel est connu pour abriter la lie de la ville et s’y aventurer revient à tenter de se suicider. Depuis l’arrivée de Dracula comme Prince Consort de la Reine Victoria, rien ne s’est amélioré. Les prostituées vampires côtoient leurs homologues humaines, les lieux de débauche proposent de boire du sang en plus de la drogue, mais la misère frappe indifféremment.

NEWMAN Kim
11/11/2012 5

Pages