Littérature

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
A travers temps

Encore un roman de voyage dans le temps qui heureusement évite les paradoxes temporels, sauf dans l’épilogue. Le héros principal admet qu’on ne peut pas changer le passé. Quant à changer le futur, cela dépend du point de référence qu’on prend...

WILSON Robert Charles
03/08/2013 18
A voté

Cette assez courte nouvelle d’Isaac Asimov est déjà parue ici ou là dans des anthologies, et tous les amateurs de SF en ont entendu parler. La relire oblige à s’interroger sur son sens.

ASIMOV Isaac
14/12/2016 48
A voté - Traverser la ville

Les dyschroniques des Éditions « Le passager clandestin » poursuivent leurs parutions de nouvelles américaines exemplaires, de l'Âge d'or ou non. Celle d'Asimov, A voté, en ressort, bien sûr (1955). C'est le temps de Multivac, qui vote pour vous. En fait, cet ordinateur « réussit à estimer, d'après un nombre de votes de plus en plus restreint, quel serait le résultat de l'élection ». Asimov conduit l'idée jusqu'à l'extrême, ce qui constitue une des caractéristiques de la pensée SF. Un petit bijou d'humour féroce.

ASIMOV Isaac, SILVERBERG Robert
19/06/2017 4
A-Bis

Yaeni est sous-officier. Elle prend ses quartiers sur une planète minière qui tourne comme une folle sur la ceinture galactique. Avant, elle était officier des forces spéciales. Seulement à son niveau, on n’envoie pas un officier à l’hôpital. Le tribunal l’a envoyée ici comme agent de la sécurité. De plus, elle a été dégradée.

18/02/2017 11
A-Bis

Ces suites des aventures de cet agent spatial continuent à 100 à l’heure.  Pas de répit jusqu’au dénouement en feu d’artifice. À présent, elle fait équipe avec une autre agent.  Ce terrible binôme balaiera tout sur son passage. L’ensemble de ces nouvelles se savoure à la même vitesse que l’auteur désire nous emmener. Il y a une chose qui m’a méchamment titillé : elles ne sont que deux et nettoient les paliers de la superstructure avec une aisance tenant du miracle. Les leurres et les gadgets qu’elles utilisent ne sont que très rarement repérés par l’armée adverse.

CHAU Guillaume
22/09/2017 11
Aaverhelyon

Par une nuit d’orage, Daniel Trusk, un ex-flic alcoolique devenu détective, prend en charge une jeune institutrice en panne sur le bord de la route, Kathleen Herton. À la recherche d’un endroit pour s’abriter, ils sont attirés par les lueurs d’un manoir perdu au milieu de nulle part, propriété de la famille Vardek. Celle-ci occupe les lieux depuis des siècles et se livre à de la sorcellerie. Alors que les portes se referment sur eux, Trusk comprend qu’ils sont à la veille d’une grande cérémonie sacrificielle, et qu’ils n’ont aucune chance de s’échapper...  

FENRIS Michael
07/08/2017 46
Abarat

En rédigeant « Le Voleur d’Eternité » (1994), Clive Barker – représentant le plus illustre du mouvement « splatterpunk », aux visions sombres et torturées, n’hésitant pas à chanter les louanges des plaisirs sado-masochistes et des mutations corporelles les plus extraordinaires - avait déjà fait la preuve de son aptitude à imaginer des histoires destinées au jeune public. Cette première incursion dans le genre ne déméritait aucunement vis-à-vis des ouvrages du même acabit issus de la production littéraire visant la jeunesse contemporaine.

BARKER Clive
12/05/2008 2
ABEL Barbara 01

"Je t’aime" - Interview 50/50

ABEL Barbara
18/06/2018 7
ABEL Barbara 01

Dites-nous quelque chose à votre propos ? Qui êtes-vous ? Compliqué ! Je suis écrivain ! Après sept bouquins, on peut le dire… Ecrivain principalement de polar, du thriller psychologique. A quel âge avez-vous commencé à écrire ? J’ai toujours beaucoup aimé écrire. Récemment, j’ai retrouvé des petits carnets de poésie que j’avais écris quand j’avais sept ans. Vers dix ans, j’avais entamé mon autobiographie destinée à mes futurs enfants. Je l’ai lue à mon fils qui a beaucoup ri. L’écriture est une évidence qui me suit depuis que je suis toute petite.

ABEL Barbara
02/02/2012 14
Abîmes d'Autremer (Les)

Nous sommes sur la planète « Autremer ». Elle est constituée de presque 100 % d’eau. Seule une dizaine de milliers d’îlots est peuplée. Ses habitants ont dès le plus jeune âge une symbiose avec des sortes de cétacés. Ces derniers n’obéissent qu’à un seul et un seul « Perl ». Quand ces cétacés vieillissent, ils adoptent une « stase ». Ils peuvent ainsi se propulser à une vitesse bien au-dessus de la lumière, gagnant ainsi, dans cet état de stase, l’espace.

MARTINIGOL Danielle
05/04/2017 11

Pages