HERAULT P.J.

Millecrabe

Présenté comme une uchronie puisqu’il se passe dans un monde où Napoléon Bonaparte a réalisé une république européenne dont la capitale est Kiev, où le rôle de l’Allemagne nazie est tenu par une Chine modernisée par son dictateur, ce roman est apparemment, d’abord, l’histoire de quelques héros, cousins et amis, plongés dans la guerre qui est en train d’anéantir leur monde.  

Type: 

Treizième génération (La)

Ce volume reprend un roman en deux volumes paru au Fleuve Noir Anticipation en 1990 sous les titres Ross et Berkel et Pedric et Bo. Il raconte l’histoire d’une civilisation fondée par un groupe de déportés d’une Terre dictatoriale. Mais Ross et Berkel, qui faisaient partie du groupe de déportés, se sont arrangés pour programmer leur départ dans des conditions meilleures, avec les données scientifiques nécessaires d’une part et un vaisseau qui ne suive pas l’itinéraire prévu.

Type: 

Quand il ne reste que l'honneur

De la bonne vieille SF militariste à la manière du (regretté ?) Fleuve noir anticipation d’autrefois ou de certains auteurs américains... Un commando abandonné par ses supérieurs sur une planète ennemie parvient non seulement à survivre, mais à ridiculiser les diplomates ennemis, totalement dénués de sens de l’honneur contrairement aux soldats même ennemis, qui voudraient la peau des héros...

Type: 

Millecrabe

Entamer un premier volume d’une trilogie long de plus de six cents pages et qui ne fera que mettre en place les données de l’histoire et construire le premier cliffhanger, c’est difficile. Quand on sait de plus que le second volume ne paraîtra que dans six mois et que, au bout de 400 pages, l’histoire se met à se traîner, on le met de côté pour le reprendre plus tard. C’est donc ce qui m’est arrivé, mais je ne désespère pas de repartir dans quelques mois.

Type: 

Régression

Pour ceux qui ont pleuré la disparition de la collection FN Anticipation au n°2001, l’apparition de Rivière Blanche qui a repris la numérotation à 2002, collection qui a su reprendre des anciens auteurs connus et regrettés tout en introduisant des auteurs nouveaux, a été une bonne nouvelle ; sans nul doute, le prix bien plus élevé, le tirage et la diffusion réduite ont limité le plaisir des retrouvailles ; en revanche l’esprit des anciens FN est de nouveau là, et les auteurs sont moins enserrés dans une longueur limitée.

Type: 
S'abonner à RSS - HERAULT P.J.