QUELARD Patrice

Memento mori

Patrice Quélard est un auteur que j'apprécie à de multiples niveaux, aussi bien en format court qu'en romans. Il a cette qualité rare d'être capable d'amener les lecteurs à s'interroger, à réfléchir, à évoluer, sans jamais être pontifiant ou ennuyeux. Si l'on ajoute à cela un réel talent de jongleur de mots, on obtient un combo frôlant la perfection.

Type: 

Place aux immortels

Après l'excellent Fratricide, qui mettait en scène les destins croisés de trois soldats pendant la Première Guerre mondiale (un Français, un Allemand et un Anglais), Patrice Quélard revient avec ce roman magistral, Prix du roman de la gendarmerie nationale 2021.

Type: 

Oppressions - From past to present

Des générations d'hommes et de femmes se sont battues, souvent jusqu'au sacrifice suprême, pour conquérir leur liberté face aux oppressions politiques ou religieuses.

Type: 

Dybouk

Ceux qui sont fans de démons en tous genres et de la Seconde Guerre mondiale, soyez les bienvenus. Les autres ? Bon… d’accord, je vous garde quand même. Courant 1943,  la liquidation du ghetto de Varsovie par les nazis commence. La résistance juive se rassemble pour un dernier baroud d’honneur. Pour mourir, autant mourir ici les armes à la main. Mourir comme des combattants, non comme des moutons que l’on mène à l’abattoir, connaissant leur destination... Le camp de vacances des joyeux lurons : Treblinka.

Sections: 
Type: 

Terramorphos

Une colonie de terrabatisseurs s’installe sur Baker–119–g. Bien vite et après qu’une nouvelle ville s’est érigée comme une toile d’araignée, des colons tombent malades. La mort s’ensuit rapidement. L’épidémie prend des proportions planétaires. La cause ? Certainement l’actionnaire principal des réacteurs atmosphériques. Pour gagner toujours plus d’argent, il rogne sur la qualité du matériel. Clive, un colon ex-militaire s’est installé sur Baker–119–g. Sa femme et son fils meurent subitement de cette curieuse épidémie. Fou de rage, il se rebelle.  

Type: 
S'abonner à RSS - QUELARD Patrice