Littérature de l’Imaginaire

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
TARVEL Brice 01

Comment est né « Dépression » ?

TARVEL Brice
07/01/2013 14
Tatouage T1

Petit aveu : le résumé ne m’attirait pas, la couverture promettait un récit un peu trop sentimental. J’avais à la fois tort et raison. Raison parce que la magie des tatouages tourne en partie sur les sentiments amoureux de Jana et Alex. Mais cet aspect est une marque de fabrique de la collection parce qu’elle s’adresse à des lecteurs pour lesquels les premières amours sont des priorités.

ALONSO Ana, PELEGRIN Javier
21/08/2014 17
Tè Mawon

Voilà un livre qui pose problème : c’est un futur dystopique presque semblable à beaucoup d’autres et, en même temps, écrit partiellement en créole et situé dans les îles, cette Lanvil, future mégalopole caribéenne, il veut marquer la différence de l’afrofuturisme. Et, comme la langue d’Esope, cette particularité est, à la fois, la meilleure et la pire des choses. La meilleure s’il s’agit de rappeler qu’il n’y a pas que la vision « occidentale », celle de l’homme blanc, et que les Africains ou les Caribéens ont les mêmes cauchemars à venir.

ROCH Michael
10/04/2022 48
Te souviendras-tu de demain

Ce curieux roman n’est pas vraiment une uchronie, ni une histoire d’amour. Les héros, qu’une facétie de l’univers a renvoyé dans leurs corps rajeunis de cinquante ans, mais dans un autre monde auquel ils vont devoir s’adapter, ne vont pas vraiment vivre une nouvelle histoire et retomber amoureux, puisqu’en 2013 dans notre monde, ils vivaient ensemble depuis cinquante ans, avec des hauts et des bas, mais une tendresse certaine, qui va leur rester alors qu’ils sont revenus en 1963, le lendemain de leur première rencontre.

MILOSZEWSKI Zygmunt
02/03/2020 48
Technosmose

En Colombie britannique, dans l’univers glacé d’une prison modèle à la pointe de la technologie (et à 60 mètres sous terre), fruit de l’imagination du célèbre architecte Otto Maes, un jeune homme travaillant comme archiviste s’intéresse à une des détenues, une Française condamnée pour le meurtre de son mari. Survivant grâce à son imaginaire à cet oppressant univers carcéral de sécurité maximale, Iris élabore le plan de sa future évasion avec la complicité de son frère, qui fut aussi son amant.

TERENCE Mathieu
09/12/2007 18
Tehanu

Cet opus du cycle majeur que constitue « Terremer » (débuté en 1964 par deux nouvelles, et clos en 2001 par « Le Vent d‘ailleurs ») nous replonge dans l’univers médiéval fantastique de ce monde, constitué d’un chapelet d’îles plus ou moins grandes. Initialement publié en 1990, il a servi, de concert avec « L’Ultime Rivage » (1972) de base au scénario du film d’animation réalisé en 2006 par Goro Miyazaki (le fils d’Hayao) : « Les Contes de Terremer ».

LE GUIN Ursula K.
04/03/2010 2
Teixcalaan 1, Souvenir nommé Empire

Auréolé du Prix Hugo 2020, l’aventure policière d’une barbare dans la société formatée de la capitale d’un empire au bord de l’explosion. Réjouissant.

MARTINE Arkady
06/05/2021 5
Tellucidar T1

Voilà un livre dont le titre fera tressaillir les fans d'E. R. Burroughs (pour autant qu'il y en ait encore beaucoup en Francophonie). Rien que la couverture flamboyante de Philippe Jozelon évoque Diane la Magnifique, et les illustrations intérieures de Jean-Matthias Xavier rappellent celles de  William Vance pour Bob Morane. A une lettre près, serions-nous dans le monde intérieur découvert par le père de Tarzan ? Pas tout à fait, mais l'idée de base est identique : la Terre creuse.

MARCASTEL Jean-Luc
09/07/2016 4
Tellucidar T1 et T2

Comme le titre l’indique tout de suite en référence aux romans d’Edgar Rice Burroughs, il s’agit d’une histoire de Terre creuse, avec un soleil au centre et une gravité inversée. Et même si Jean-Luc Marcastel écarte tout de suite les contradicteurs qui feraient remarquer les lois physiques, en particulier les lois newtoniennes de la gravité, en disant que même impossible cela est – peut-être par la volonté d’aliens mythiques, les Atlans, aussi longtemps que ces créateurs mythiques ne seront pas apparus dans un volume ultérieur –, on reste dans la fantaisie para-scientifique.

MARCASTEL Jean-Luc
21/08/2017 48
Téméraire, la flotte perdue T2

Deuxième tome d’un cycle de space opera qui en compte six, Téméraire reprend là où Indomptable nous avait laissé. John Geary surnommé Black Jack Geary est toujours aux commandes de la flotte de l’Alliance qui vient juste d’arriver dans le système de Sutrah dans l’espace Syndic. Ce second tome m’a davantage plu que le premier. Sans doute est-ce parce que petit à petit je retrouvais mes points de repère. Le personnage de John Geary est de plus en plus sympathique.

CAMPBELL Jack
05/11/2010 3

Pages