Littérature blanche

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
Tant que les arbres s'enracineront dans la terre

Ce livre est un ensemble de poésies courtes (rarement plus de 6 lignes). J’ai toujours trouvé stupide de faire des analyses de la poésie qui me semble être une forme d’écriture assez automatique et émotionnelle. La résumer est encore plus ridicule. Gardons ici l’idée d’une poésie "nature" avec ce qu’il faut d’exotisme pour nous rappeler que l’auteur, même exilé en Amérique du Nord, reste "enraciné" dans la terre d’Afrique. Qu’on y sent plus la poussière que la pluie et la chaleur que la neige...

MABANCKOU Alain
06/05/2008 17
Tao de la physique (Le)

A priori rien de commun entre le domaine de la croyance et celui de la science. Cependant Le Tao de la physique est un ouvrage qui a fait événement en affirmant en 1975 l’existence d’un lien entre ces deux mondes traditionnellement opposés. La démarche même du savant et du mystique se rejoindrait, alors qu’on les décrit habituellement comme une investigation objective pour la première et une intuition irrationnelle pour la seconde.

CAPRA Fritjof
16/03/2018 105
Temple noir (Le)

 

GIACOMETTI Eric, RAVENNE Jacques
01/08/2012 7
Temps mort

Alors qu’Harlan Coben continue de caracoler en tête des listes de vente avec ces romans « printaniers », le Fleuve Noir continue l’édition des aventures de Myron Bolitar, ancien agent sportif et détective privé.

COBEN Harlan
28/10/2007 7
Tequila frappée

A Pandore, petite ville imaginaire que Nadine Monfils a créée de toutes pièces pour notre plus grand plaisir, on trouve toutes sortes de gens farfelus. Tout a l’air très normal, quoique … les putes dansent la rumba avec les flics, les sous-marins naviguent sur terre, on y croise des marchands de rêves, un clochard extralucide, une main baladeuse ou encore ce chien qui boit de la tequila et rigole de son maître. On dirait une bonne farce, mais il y a aussi des meurtres, sinon, à quoi bon… Et des meurtres pas piqués des vers !

MONFILS Nadine
04/01/2010 14
Terminal 4

Quand un corps calciné est retrouvé dans un amas de voitures incendiées, devant le Terminal 4 en cours de construction, l’enquête n’est pas encore commencée qu’on sent bien que l’affaire est complexe. Lola Rivière et Zoé Dechaume sont deux inspectrices qui cherchent un peu d’action, car la section anti-terroriste est calme pour l’instant. Et elles n’hésitent pas à faire un détour, avec leur prisonnier, pour être les premières sur le terrain. Petit à petit le monde impitoyable de l’aviation et ses intérêts économiques nous sont dévoilés.  

JOURDAIN Hervé
02/10/2020 17
Terminus Elicius

Le premier roman de Karine Giebel est un polar qui se passe en grande partie dans les trains. J’étais curieux de livre ce livre, car le domaine ferroviaire ne m’est pas inconnu.

GIEBEL Karine
09/02/2015 3
Testament de l'alchimiste (Le)

Et si la science alchimique n’était pas une histoire de charlatans ? Quand le capitaine de la PJ grenobloise Nadia Barka est invitée à Rome comme légataire d’un vieil aristocrate, elle ne sait pas qu’elle héritera d’un sublime cadeau empoisonné. L’or va de nouveau déchaîner les passions. La Toscane et Botticelli, le Mont-Saint-Michel et sa mythique abbaye, Paris et son âme moyenâgeuse, le Dauphiné et ses montagnes… autant d’occasions d’affrontements entre un flic à l’âme de justicier et un tueur insaisissable qui sème la mort avec délectation. Mais finalement, sont-ils si différents ?  

VANDROUX Jacques
16/12/2020 122
Tête sous l'eau (La)

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : "On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar."Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, introspective et très imagée.

ADAM Olivier
07/07/2020 96
Tondeur de draps (Le)

Jan naît à Prague au Royaume de Bohême, au 18e siècle, d'une famille protestante. Ce pays est alors possession des très catholiques Habsbourg d’Autriche. Aussi Jan n’a qu’un seul désir partir, voyager, quitter cette ville qui l’oppresse. Catholique, Anne Marie habite Héricourt, dans la principauté de Montbéliard appartenant aux Wurtemberg, luthériens d’un duché allemand. Cette terre est encerclée puis envahie par les rois de France dits très chrétiens. Elle essaie surtout de connaître ses origines, comprendre sa famille, et sortir du carcan de son statut de femme.

ANDRIEUX Michèle
23/06/2021 123

Pages