Littérature blanche

Titretrier par ordre décroissant Date uid de l'auteur
Vie sauvage (La)

Cela faisait bien longtemps que j’avais envie de lire un « Gunzig »...   Le titre, et la 4e de couverture,  annonce comme un nouveau Tarzan, un bébé perdu dans un accident en Afrique qu’on retrouve et ramène dans sa famille génétique. On part donc dans la lecture avec un gros à priori de sympathie pour ce jeune homme.  

GUNZIG Thomas
09/09/2017 17
Vieille qui voulait tuer le Bon Dieu (La)

Mémé Cornemuse, fan d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque… où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

MONFILS Nadine
10/05/2013 14
Vindicta

Non, je ne veux pas résumer moi-même, j’ai trop peur d’en dire de trop, de spoiler un bouquin de fou, tant pour les personnages que pour l’auteur. Un braquage sous haute tension « On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé ». Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d'origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s'imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. Un flic en chute libre

SIRE Cédric
11/06/2019 17
Voleur d'éclat (Le)

Après les aventures du « Cueilleur de fraises » et du « Peintre des visages », les amies Jette et Merle ont levé le pied et s’occupent l’une de personnes âgées dans un centre, l’autre d’animaux dans un refuge. Mais il faut croire que certains sont des aimants à embrouilles et que les deux filles sont très très douées pour se retrouver au centre de mystères. Il suffit que Jette aille nourrir les chats de sa mère et de son beau-père, partis en week-end, pour qu’elle trouve une jeune fille, couverte de sang pelotonnée dans un buisson dans le jardin des absents.

FETH Monika
17/01/2012 17
Voltaire et l'Islam

Au hasard de mes pérégrinations au long des nombreux stands, à la dernière Foire du livre de Bruxelles, je tombai sur celui d’une librairie arabe. Un titre, Voltaire et l’Islam, m’interpella tout de suite : j’ignorais complètement que les rapports de Voltaire avec la religion de Mahomet avaient fait l’objet d’une étude approfondie et, qui plus est, de la main d’un auteur musulman. Djavâd Hadidi, né en 1932, est un lettré iranien, qui soutint cette thèse à la Sorbonne en 1960.

HADIDI Djavâd
14/05/2014 4
Voltaire et l'Islam

Au hasard de mes pérégrinations au long des nombreux stands, à la dernière Foire du livre de Bruxelles, je tombai sur celui d’une librairie arabe. Un titre, Voltaire et l’Islam, m’interpella tout de suite : j’ignorais complètement que les rapports de Voltaire avec la religion de Mahomet avaient fait l’objet d’une étude approfondie et, qui plus est, de la main d’un auteur musulman. Djavâd Hadidi, né en 1932, est un lettré iranien, qui soutint cette thèse à la Sorbonne en 1960.

HADIDI Djavâd
07/04/2014 4
Vous avez de ces mots...

Le français d’aujourd’hui et de demain

FRANCARD Michel
13/11/2018 17
Voyages de noces

Une femme célibataire, une voiture en feu, et ce même schéma qui se répète : un homme charmant s'introduit à des mariages, y repère sa victime et la courtise pendant des semaines avant de l'emmener dans son cottage isolé, loin de tout témoin potentiel. La nouvelle brigade d'élite de Carol Jordan se met sur la trace de ce tueur méticuleux qui ne laisse rien au hasard. Mais l'enquête se mêle aux ombres du passé de Carol qui, plus que jamais, aura besoin du soutien indéfectible du profileur Tony Hill.  

McDERMID Val
15/05/2021 123
Vraie folie

Avec Vraie folie, Linwood Barclay semble achever sa trilogie centrée sur l’inspecteur Barry Duckworth, Promise Falls et le meurtrier du nombre 23. Je dis « semble » puisqu’un nouvel opus consacré à sa petite ville fétiche est paru depuis. L’histoire de ce roman commence donc un 23, du mois de mai pour être précis, où les habitants de la cité se lèvent pour vaquer à leur occupation… et tombent brutalement malades, les uns derrière les autres. Une épidémie dont le point de départ est l’eau du robinet, contaminée par un élément inconnu.

BARCLAY Linwood
15/03/2021 118
Walter ou Naïm, héros ou assassin ?

Cette lecture n’a pas commencé comme les autres. Au départ, mon rôle était de corriger l’ensemble et de préparer une mise en page… Un soir d’été, j’ai ouvert le fichier, juste pour voir le nombre de pages etc. et j’ai quitté l’ordi 3h plus tard, 60 pages lues, relues et corrigées, la tête occupée par un dirigeable allemand du XXe siècle. Pages relues parce que je me suis laissé avaler par le récit, j’ai perdu mon œil de faucon grammatical et j’ai suivi Kurt et sa quête d’identité.  

ESKENAZI Marie-Paule
11/03/2016 17

Pages