Machine (La)

Auteur / Scénariste: 
Illustrateur / Dessinateur: 

Nés dans le confort de la famille noble des Cabayol, Vian et Andrès sont deux frères inséparables. Mais dans un pays où la révolution gronde et où les anciens royalistes fourbissent leurs armes pour renverser la toute jeune République, ils vont devoir choisir leur camp

 

Le titre La machine est une métaphore pour une civilisation avancée qui devrait valoriser ses éléments pour mieux fonctionner et répartir devoirs comme droits. Mais parfois, la Machine broie ses éléments…

Le cadre est clairement hispanophone, comme les origines de l’auteure. Mes connaissances de la révolution espagnole étant faibles, je ne peux pas dire que j’y ai retrouvé des connexions. Sauf que cela ressemble plus à la révolution portugaise, avec les réformes agraires revendiquées par les révolutionnaires, l’armée partie dans les colonies, l’esprit dictatorial mais pas très royaliste qui n’est qu’effleuré…

Le côté romanesque et la progression de la révolte sont bien maitrisés et on lit cela à la fois comme un témoignage romancé et comme un récit imaginaire.

Ma petite erreur a été d’y chercher, pendant la moitié de ma lecture, un côté SFF qu’une parution chez ActuSF aurait pu suggérer. Mais c’est de la littérature blanche, ancrée dans la terre.

Par contre, la couverture parle d’un Tome 1 et pourtant à la fin, on n’est pas abandonné sur un cliffhanger qui laisse un suspense halletant. Tout comme le mot "rouge" qui n'est nulle part sur le livre, juste dans la couleur et dans le hastag demandé.

Katia Lanero Zamora est née en Belgique et est conseillère d’écriture pour la télévision belge, tant pour les séries que pour le projets digitaux. Après deux ouvrages jeunesse, elle a reçu le prix Imaginales des lycées pour Les ombres d’Esver déjà paru chez ActuSF.

#RougeMachine

 

La machine, Tome 1 par Katia Lanero Zamora, illustré par Zariel, ActuSF.

Type: