Ready Player One de Steven Spielberg - 28 mars 2018

 

Un Spielberg est toujours un événement.

Même si depuis quelques films, il s’est assagi, il n’en reste pas moins l’un des plus talentueux réalisateurs des cinquante dernières années.

Je crois qu’il a repris du poil de la bête à mon plus grand plaisir.

Il nous propose - comme il sait si bien le faire - un film de science-fiction dans la lignée des productions telles que I.A et Minority Report. Yes !

Dans un monde chaotique et futuriste le seul exutoire pour des milliards d’humains est la fuite dans un monde virtuel nommé « Oasis ».

Seulement, le créateur de ce havre de paix meurt.

Dans son « Oasis », il a caché un secret.

Celui qui le dénichera gagnera la modique somme de 500 milliards de dollars (en petites coupures usagées).

S’ensuit dans ce monde virtuel une bataille rangée. À côté, Stalingrad n’est qu’une escarmouche.

Vu cette bande-annonce, tout cela m’a l’air très intéressant.

Et qu'aperçois-je en bas de l'affiche ?

3D. Gniarr, Gniarr, Gniarr ...

J'enfile les lunettes 3D et j'attends.

Bon, d'accord, j'ai l'air d'un con, mais au moins, je suis prêt.

J'attends aussi la musique d'Alan Sylvestri. Depuis Predator et Roger Rabbit, c'est devenu l'un de mes compositeurs préféré.

 

Côté casting, un nouveau venu dans le cercle très select des acteurs : Tye Sheridan. Il a plusieurs films à son actif.

Il y a aussi Simon Pegg, le compère des comiques typiquement british dans « Shaun of the dead », « Paul » et « Hot Fuzz ».

Je sais déjà que les détracteurs vont crier au scandale.

Il y a des apparitions de superhéros, on frôle le « Matrix », un copié-collé de Johnny Mnemonic etc. etc. etc.

Tant que ce n’est pas pompé outrageusement sur le scénario, les actions par exemple le « Predators » de Rodriguez qui suit carrément le même chemin que la version de Mac Tiernan, ben moi, je m’en contre tape.

À ce moment-là, tout ressemble à tout. The Thing = Alien, Star trek = Star wars, je ne vais pas continuer, j’en ai pour quinze plombes.

 

 

Sections: 

Ajouter un commentaire