Get-Out de Jordan Peele

Un petit gars va pour la première fois être présenté à sa belle-famille habitant un village isolé.

Sa petite amie le rassure, car il ne se sent pas à l’aise à l’idée de rencontrer déjà son beau-père, ensuite sa belle-mère. Tout ceci le même jour le met dans un état second.

Mais quand faut y aller, il faut y aller.

Pour lui, il n’y a qu’un seul hic : il est noir.

Dans les contrées éloignées des grandes métropoles, il est peu rassurant d’affronter une famille lorsqu’on est noir.

C’est ce qu’il pense et l’avenir lui donnera raison.

Ce film tient toutes ses promesses. Annoncé comme l’un des plus grands films d’horreur de l’année 2017, je ne sais pas s’il est le plus grand en tout cas, il est dans le peloton de tête.

Un budget dérisoire. Des effets plus subjectifs qu’autre chose, mais bien réels. Et un final en apothéose aussi bien sanglant qu’au niveau du scénario.

Cela commence doucement. Quelques détails sans importance au demeurant qu’il est le seul à remarquer.

Ensuite s’ensuit un crescendo machiavélique où l’on comprend subitement quel est le but réel de toute cette machination.

Moi qui croyais qu'il s’agissait d’une affaire de xénophobie, j’ai été bien surpris.

Je vous conseille fortement de louer ce film.

La bande-annonce, histoire de vous remémorer ce film.

Sections: 
Type: 

Ajouter un commentaire